Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les salauds de pauvres et les gentilles subprimes | Page d'accueil | A propos de la méchante finance »

mercredi, 01 octobre 2008

L'hérétique recommande la BNP

J'ai vu que Quitterie venait de publier un billet sur les classifications opérées par l'organisation les Amis de la Terre : il s'agit d'établir un classement des banques dont l'activité a l'impact le moins néfaste sur l'environnement social et écologique. Dans le tas, il y a en tête la Caisse d'Epargne, une banque très exposée actuellement (jetez donc un oeil sur le Canard Enchaîné d'aujourd'hui).

Je me suis dit, du coup, que moi aussi j'allais faire mes recommandations :-) Or, en parcourant les divers titres de la presse économique, spécialisée ou non depuis une année, je constate que la BNP n'est jamais citée dans les établissements financiers à risque. Elle est réputée également pour sa gestion prudente. Ses propositions de rachat de Fortis montrent qu'elle dispose de bonnes réserves et également qu'elle n'achète pas n'importe quoi à n'importe quel prix. Je ne dis pas qu'une action BNP est un bon placement financier, mais que le BNP est une banque fiable. Ce b'est d'ailleurs pas nouveau, c'était l'une des réussites au milieu de pas mal de privatisations mi-figue, mi-raisin, sous le gouvernement Balladur en 1993. Si elle subit des soubresauts sectoriels, comme pas mal d'établissements bancaires, le cours de ses actions varie nettement moins que les cours des autres banques. Elle publie des résultats en progression depuis plusieurs années, avec des bénéfices importants. Bref, pas de risque qu'elle s'écroule. Sur 12 mois, son cours est en progression de 12% alors que les autres grandes banques perdent, mais surtout, dans un marché d'anticipations comme le nôtre, elle a un énorme atout : elle inspire confiance ! Elle est notée AA sur les marchés financiers, et ses pairs la considèrent comme une référence, au point que son intérêt pour Fortis a contribué à calmer le jeu ces jours derniers : les marchés se sont dits que si la BNP s'intéressait encore à Fortis, c'est que tout ne devait pas être complètement pourri dans cette société.

Cela dit, une telle confiance est à double-tranchant : c'est parce que la BNP Paribas avait fermé trois fonds que la crise des subprimes s'est déclenchée, même si elle serait vraisemblablement survenue de toute façon.

C'est l'une des banques dont la dépréciation d'actif est l'une des moins forte (1.3 milliards d'euros à comparer avec les 4.5 milliards d'euros de la Deutsche Bank, par exemple).

Bref, fiable, par les temps qui courent.

16:02 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : bnp, banque, crise, finance |  Facebook | | |

Commentaires

Ouf ! c'est ma banque ! et je partage ce point de vue.
En revanche je suis très troublée depuis ce matin.
J'ai écouté Jacques Attali sur France Inter.
Il a dit d'une part qu'il y avait déjà des indications et conseils dans le rapport portant son nom mais qu'on s'était focalisé sur des problèmes comme celui des taxis oubliant les questions économiques de fond.
Il a dit d'autre part que cette crise marquait le triomphe du capitalisme car les bénéfices ont été pris et que les perdants sont ceux qui vont renflouer le système. Il n'y aura pas de remise en cause du libéralisme.
Autant dire que, la crise passée tout va repartir comme avant.
Je pense qu'il faudrait peut-être revoir ces privatisations tout azimut qu'on subit depuis 20 ans et le discours qui va avec.
La BNP n'est-elle pas la dernière banque à avoir été privatisée ?

Écrit par : Rosa | mercredi, 01 octobre 2008

Comme toutes les banques la BNP matraque
ses petits clients SMICards à coups d'agios prohibitifs et de frais de fonctionnements insupportables.
De quoi amortir un peu les risques pris sur les marchés.
Ils prennent ça en compte dans leur classement,les amis de la Terre?
Au fait, si je me souviens bien il était question d'encadrer ce genre de dérives, de créer un "machin" censé surveiller tout ça.A part une ligne récapitulant les frais prélevés sur mon relevé de compte mensuel, je n'ai pas l'impression que les choses aient bougé d'un pouce.

Écrit par : Mohamed | mercredi, 01 octobre 2008

La BNP est, effectivement, une banque qui évite de prendre de gros risques.
C'est aussi une banque chère.

@Mohamed :
Ce qui a été reproché aux banques, c'est de prélever des frais parfois supérieurs au prélèvement rejeté.
Idem pour les chèques.
Il y a donc, désormais, graduation.

Écrit par : KaG | mercredi, 01 octobre 2008

31 ans que je suis à la BNP et qu'elle me pompe énormément de frais divers et variés. Elle peut se bien porter. Bon, si j'ai bien compris il ne faut pas que je la quitte maintenant :-) et que je continue à me laisser pomper... Ah si elle était une femme...

Écrit par : Michel Hinard | mercredi, 01 octobre 2008

Bof, moi je préfère le classement de Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | mercredi, 01 octobre 2008

@ Michel
:-D
@ tous
oui, au niveau des frais, elle pompe comme une brute (j'y suis aussi) mais elle est très fiable car gérée avec une grande prudence.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 01 octobre 2008

@ Rosa

Attali, tu sais...Ses propositions n'avaient rien de révolutionnaire. Sur le capitalisme financier, les économistes ont tiré la sonnette d'alarme depuis longtemps, à commencer par Peyrelevade, par exemple.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 01 octobre 2008

@ Hervé

Mouaip, mais de nous deux, si la crise dégénérait, tu serais peut-être le premier à faire la manche :-)

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 01 octobre 2008

@ L'Hérétique

Je fais confiance à Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | mercredi, 01 octobre 2008

J'aurai une question pour élargir un peu le thème à réflexions, et les collectivités territoriales? Quelles banques?

Écrit par : champomy | mercredi, 01 octobre 2008

Cette banque est très chère et exploite ses clients sans que ceux-ci n'aient la culture de comparer les frais bancaires.

J'ai quitté cette banque pour ses services désastreux dans l'agence de Sarreguemines.

Elle plume ses clients de manière éhontée.

Je ne comprends pas pourquoi les Français se laissent ainsi plumés.

Ayant un compte d'affaires à la BNP et à la Sparkasse de l'autre côté de la frontière, les frais de gestions du compte étaient supérieurs de plusieurs centaines d'Euros par an.

Pour une prestation bien inférieure... il n'y avait plus de guichet, il fallait retirer l'argent au distributeur, qui était souvent en panne.

Une catastrophe...

Écrit par : Danièle Douet | mercredi, 01 octobre 2008

@ l'Hérétique, je me doutais bien qu'en citant Quitterie tu aurais pléthore de commentaires de HT (pas Haute Tension, encore que...).

J'éviterai les jeux de mots vaseux à base de pompes et autres, encore qu'HT finit par nous pomper avec sa lubie (ou sa Madonne comme dirait FB).

Bref, la BNP est effectivement un aspirateur à fric et prélève de manière "indolore", tout un tas de frais. Là Danièle a raison. Il est temps que je change de banque, je vais peut être attendre de voir celles qui survivront à la crise...

Écrit par : Michel Hinard | mercredi, 01 octobre 2008

J'ai arrêté les frais en quittant cette banque pompe à fric en 2004. Les frais de tenue de compte ont très largement couvert le coût du classeur "Esprit libre" !!!
Faites jouer la concurrence et comparez !

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 01 octobre 2008

:-D

@ tous

Ben au moins, vous m'avez bien fait rigoler ! Cela dit, oui, les services de cette banque sont chers, mais je ne me plaçais pas de ce point de vue, seulement de celui de la fiabilité.
@ Danièle
C'est votre sport favori, Danièle, de dénigrer tout ce qui est français ? En tout cas, le plumage en bonne et due forme, cela a l'air de pas mal marcher...
@ Michel
Je vais suggérer à Quitterie qu'elle suggère à Hervé qu'il aurait tout à gagner à me faire un versement régulier de 75% de son salaire. Puisqu'il lui fait confiance... :-)

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 01 octobre 2008

Je vois que Hervé a toujours un seul et unique même centre d'intérêt ! Dommage !

Écrit par : Rosa | mercredi, 01 octobre 2008

Pitin chui à la Caisse d'Epargne...
Boh, si ça se trouve, du coup mon banquier va être plus occupé à sauver les meubles qu'à inspecter le trou énorme dans mon compte..
Sinon, quand même tu vois que j'avais raison avec mon article sur le fait que les frontières françaises sont hermétiques. Il ne peut jamais rien arriver en France jusqu'à ce que tout s'écroule...
Je crois que Fillon est au bord du suicide...

Écrit par : emanu124 | mercredi, 01 octobre 2008

Dans l'activité de courtier en crédit qui fait mon ancien employeur (ehu j'y étais jusqu'à hier ;-)) on a pu constater depuis juillet 2007 le "crédit crunch".

Il y a des banques françaises en très grande difficulté, si je dois juger par leur comportement.

BNP est dans la moyenne : des conditions un peu plus restrictives, mais des taux (préscripteur, c'est à dire quand vous utilisez un cabinet extérieur) parmi les plus faibles du marché. En revanche, oui, frais courants très élevés.

A juger par leur comportement je dirais qu'ils sont exposés à un risque mais qu'ils l'on provisionné à l'avance.

Caisse d'Epargne est actuellement la banque qui prête le plus facilement l'argent. D'ailleurs, je viens d'obtenir avec eux un financement pour un client sur une opération assez complexe.

Ce comportement tend à indiquer qu'ils n'ont pas de problèmes particuliers car ils semblent avoir modifié leur attitude afin de saisir les opportunités d'attirer de nouveaux clients et diversifier leur activité.

Bien entendu, ce n'est qu'un ressenti de terrain.

Écrit par : Claudio Pirrone | mercredi, 01 octobre 2008

Tu as lu "Moi j'aime pas Giscard" (Balland) ? J'en suis l'auteur ! Et je t'encourage à écrire un Moi j'aime pas Delanoë, excellente idée, qui devrait marcher !

Écrit par : eva | jeudi, 02 octobre 2008

Bonjour Eva,

C'est le livre culte de ma jeunesse (j'exagère, mais je l'ai lu avec beaucoup d'amusement). C'est grâce à cet ouvrage que j'ai tout appris sur la famille Picot et la filiation "royale" de Giscard entre autres...

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 02 octobre 2008

je pense que nous ne pouvons pas encore réellement faire la part des choses en matière de risques aujourd'hui.Et dire déjà que telle banque ou tel établissement
s'inscrit dans la confiance.
Pourquoi ?
Une question d'abord : quelle banque en France ces 5 dernières années a le plus prix l'axe du développement externe ?
Une question ensuite : quelle banque en France a le plus misé sur un développement au Etats-Unis ces dernières années ?
Une question enfin : Dans un jeu mondial qui depuis dix ans consistait pour les banques à adopter le chemin de la banque universelle pour rester dans la course des 10 dernières enseignes avec une culture "tout azimuts" qui explique l'enjeu de fuite en avant des subprimes, quelle banque en france a le + joué ?
A votre avis ?

Écrit par : Witcz | jeudi, 02 octobre 2008

quelques commentaires et réponses des amis de la terre, au fil de l'eau :

concernant la caisse d'épargne et le canard enchaîné, moi qui suis plutôt admiratif du canard habituellement, je trouve que c'est limite d'avoir fait ça en ce moment, en période de crise de confiance aigüe. en tout cas ça démontre leur manque de culture financière car la Caisse d'Epargne n'a pas de banque de financement et d'investissement (BFI) à elle (1/3 de natixis seulement) et elle n'est pas côtée en bourse donc de nombreuses autres banques couleront bien avant elle... sauf si tout le monde retire son fric de chez elle et cède à la panique, évidemment, comme pour n'importe quelle autre banque.

Pour la BNP, elle a beau inspirer confiance, elle n'en a pas moins une activité de BFI très développée et reste donc potentiellement à risque même si elle a effectivement plutôt bien limiter la casse pour le moment...

Bref, je ne la considérerait pas aussi fiable que les réseaux mutualistes qui sont assis sur des tas d'or (l'argent de leur sociétaire) et qui ne jouent ni avec les marchés mondiaux ni ne risquent de chuter en bourse car ils n'y sont pas : Caisse d'Epargne, Banque Populaire, Crédit Mutuel et même Crédit Agricole (cas plus compliqué avec Calyon).

Par contre une chose est sûre, BNP Paribas est impliqué dans tout un tas de projets controversés à travers le monde dont la liste de la pointe émergée de l'iceberg apparaît dans notre guide! Projet pétrolier désastreux en Russie, centrale nucléaire sur faille sismique en Bulgarie, tout un beau dossier dont il n'y a pas de quoi être fier...

Pour les agios et les frais, non nous ne le prenons pas en compte, il y a d'autres classements spéciaux faits pour ça comme par la CLCV, notre partenaire dans la distribution du guide. Je peux simplement rajouté que ça fait encore plus mal de savoir que l'argent de toutes ces ponctions, avoir vous avoir fait mal ici en France, ira faire mal à l'autre bout du monde dans un projet controversé financé par la BNP comme Sakhaline II en Russie.

Très bonnes questions finales : c'est la BNP!!!!!!!!
Le développement international de BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole ces dernières années est proprement hallucinant... elles bouffent tout ce qu'elles peuvent et en redemandent!!!

Merci!

Écrit par : yann | jeudi, 02 octobre 2008

@ Yann

Bonjour Yann, et merci pour votre mise au point : auriez-vous des documents, en revanche, (références ou liens) pour appuyer vos dernières assertions ?

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 02 octobre 2008

Bonjour,

Pour les dernières assertions :
Pour le développement international, nous avons une revue de presse interne où nous suivons cela mais il suffit par exemple de regarder les "dossiers entreprises" sur le site des Echos des 3 grosses banques pour voir apparaître régulièrement dans l'historique "Société Générale obtient le feu vert au lancement d'une filiale chinoise", "Société Générale finalise l'achat de 15% de South East Asia Bank", "BNP finalise l'achat des activités "prime brokerage" de Bank of America", "Shinhan et BNP Paribas créent une nouvelle coentreprise en Corée du Sud", bon ça remonte pas assez pour CA mais des articles plus anciens montrent qu'ils se développement en Italie, à Nassau, en Espagne, dans les Balkans...

> http://www.lesechos.fr/bnp_paribas.htm
> http://www.lesechos.fr/societe_generale.htm
> http://www.lesechos.fr/credit_agricole.htm

Après dire laquelle des trois se développe le plus, c'est vrai que ça dépend du critère qu'on prend (nombre d'employés, de pays, d'activités...).

Pour le développement aux Etats-Unis, outre le rachat du prime brokerage de BoA, BNP est aussi très fière d'être implanté sur le marché ouest américain avec sa filiale à 100% Bank of the West, qui est la troisième banque la plus importante de la région.

Pour la dernière question, BNP s'est beaucoup développé un peu partout dans toutes les activités partout dans le monde, mais ce n'est pas celle qui s'est lancé le plus dans les subprimes, comme ses pertes l'indiquent, comparées aux autres. Après ce ne sont c'est vrai pas les mêmes qui se sont développé le plus dans toutes les activités : la SoGé dans les produits dérivés, Calyon dans les subprimes (à voir leurs pertes), ça dépend quelle activité on regarde...

Donc au final c'est vrai, dur à départager les 3 gros, mais je pense toujours que ce sont les plus risqués par la nature même de leurs activités, comparées à celles des caisses régionales des réseaux mutualistes...

Écrit par : Yann | vendredi, 03 octobre 2008

Les subprimes comme la déplétion pétrolière mais à l'inverse ?
Moins il y en a, plus on en déclare?
Marché, quand tu nous tiens.

Écrit par : witcz | vendredi, 17 octobre 2008

"la caisse d'epargne" n'est pas cotée en bourse c'est un fait établi , mais par le biais de ses 3 attrapes couillons maison que sont: 1999 le plus que nuancé 3d dyna + , contrat vivement conseillé de ne pas débloquer pour le plus rapporter , 2001 doublo qui n'a jamais décollé , il a meme reculé , 2006 les supers actions natixis , trouvaille de l'union branlante d'un borgne et d'un manchot , l'occurence le groupe b.p.c.e. tous adossés aux marchés boursiers ... pour vous y faire massacrer ! concretement c'est 7000 euros envolés pour dans d'autres poches allés se poser! poutant a l'origine le 03.12.1999 ce n'etait pas des actions qui avaient été demandées , la suite vous l'avez deviné ! "caisse d'epargne" une bien curieuse epargne , un savoir faire inégalé dans un domaine particulier : celui de la malhonneteté , une exclusivité pour les ravages provoqués ! la crise le bon argument pour se déculpabiliser ! véritable danger public , la ruine totale de justesse évitée !

Écrit par : pigeonxxl | mercredi, 20 mars 2013

Ne reviendrai pas,dslée! :o)) d'ou que puisse émaner les appels au passé.

Écrit par : Martine | mercredi, 20 mars 2013

Oups "puissent"...
Salut!

Écrit par : Martine | mercredi, 20 mars 2013

Les commentaires sont fermés.