Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou demande plus de moyens pour l'armée en Afghanistan | Page d'accueil | Un démocrate-chrétien parmi les musulmans »

lundi, 01 septembre 2008

L'expertise du Sénat

Je viens de lire la tribune d'Alain Lambert, dans le Figaro du 29 août dernier. J'avoue que je me retrouve dans la plupart des points évoqués par le sénateur de l'Orne.

Je suis un lecteur plutôt attentif des travaux de nombre de sénateurs et de commissions sénatoriales, et il m'arrive assez souvent de lire les compte-rendus des débats du Sénat.

Parce qu'il n'est pas immédiatement impliqué dans les querelles partisanes et soumis à au devoir de plaire à tout prix, du fait de son mode de renouvellement,  le Sénat échappe aux formes les plus communes de la démagogie. Les débats qui s'y déroulent sont donc plus sereins, et le bien commun davantage ménagé.
Revers de la médaille, le Sénat s'aventure sans doute moins que l'assemblée nationale dans l'innovation politique ; mais, il examine et vote des textes souvent en connaissance de cause, généralement à la suite de l'exposé d'un rapport souvent complet et éclairant.
C'est à mes yeux une institution tout à fait complémentaire de la chambre des députés.

17:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sénat, lambert |  Facebook | | |

Commentaires

Une question, sans volonté polémique mais pour comprendre.

Que je sache, pour les prochaines sénatoriales, un certain nombre de candidats investis par le MoDem se présentent sous l'étiquette de l'Union Centriste.

J'ai du mal à saisir.

L'explication pourrait être "Parce qu'il n'est pas immédiatement impliqué dans les querelles partisanes et soumis à au devoir de plaire à tout prix, du fait de son mode de renouvellement, le Sénat échappe aux formes les plus communes de la démagogie." ?

Je le répète, ça peut paraitre provocateur mais, pour une fois, ca ne l'est pas.

Écrit par : Bzhita | lundi, 01 septembre 2008

@l'Hérétique

Salut, décidément tu es soumis à la question:
plus grave et sans malice,que répondrais-tu
au commentaire de "aita" le 5ème sur ton
article
"Apparition des dalaï-lamas au Tibet" ?

(aita,qui semble peu sensible à la poésie
de la mort annoncée du Tibet)

Écrit par : Luc | lundi, 01 septembre 2008

@L'hérétique
1)Mon commentaire et ma question précédente
sont un hors sujet involontaire (je me
pensais ds l'article "La Russie ...")
2)C'est étonnant que tu sois un des
premiers à remarquer que depuis peu Le Sénat est bien trop politisé (à qui la faute ?). Ainsi Les Sénateurs, Utiles dans le rôle de Sages, risquent de devenir des Clowns (tristes ou pas).

Écrit par : Luc | mardi, 02 septembre 2008

Tout ce qui reste à faire, c'est une "réforme" du mode d'election.

J'ai mis le mot réforme entre guillemets, car il est utilisé depuis si longtemps à tort et à travers que je crois en avoir oublié le sens véritable.

Donc "réforme" du système qui permettrait à ce que les communes urbaines, majoritaires en population désormais, soit représentées comme il se doit.

Écrit par : Teo Toriatte | mardi, 02 septembre 2008

@ Bhzita
Je suis désolé, mais je n'en sais pas plus que toi.
@ Luc
Ben non, je ne le trouve pas trop politisé, justement.
@ Teo
Tout à fait.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 03 septembre 2008

@L'Hérétique
Il y a bien trop de tripatouillage politique de l'élysée sur le Sénat (depuis 1 an et 3 mois). C'est mon avis.
J'avais cru comprendre que Alain Lambert
faisait comme une priorité l'indépendance
du Sénat envers l'Exécutif.
(je parle ici de politique avec un petit "p" et non pas comme elle devrait être, venant du grec polis, je crois, etc...).
Vivement que ces élections au Sénat soient terminées !!

Écrit par : Luc | mercredi, 03 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.