Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sans concurrents, le texte de Bayrou n'a plus de poids | Page d'accueil | free Ingrid Betancourt et les Colombiens »

lundi, 30 juin 2008

MoDem : le texte d'orientation de François Bayrou

UN PROJET POLITIQUE DÉMOCRATE ET INDÉPENDANT


L’objet de cette consultation est de manifester la volonté sans équivoque de nos adhérents de porter devant les Français un projet démocrate et indépendant. Nous voulons changer la vie politique française : le bipartisme, affrontement perpétuel et artificiel, est un appauvrissement de l’esprit et une incompréhension de la complexité des temps. Il est un verrouillage. Pluralisme politique, pluralisme syndical, pluralisme dans les médias, permettent seuls aux citoyens, conscients et informés, de penser les enjeux de l’avenir, et pas seulement ceux du passé.
Le pluralisme ouvre sur le dialogue et permet quand la situation l’exige de larges consensus nationaux.
Si l’on veut porter le pluralisme, définir un projet nouveau, l’indépendance est la condition nécessaire. La cohésion et la solidarité à l’intérieur du mouvement le sont tout autant.
Cette consultation permet à tous les adhérents de manifester leur soutien à cette grande entreprise de rénovation de la vie démocratique française. Il est vital de définir un projet nouveau pour notre société.
C’est d’autant plus nécessaire dans la crise profonde que nous traversons. Sans vouloir simplifier abusivement, il me semble que le projet de Nicolas Sarkozy est pour l’essentiel d’aligner la France sur le modèle dominant dans la globalisation.
Lorsqu’il affirme « je veux réconcilier la France avec l’argent, parce que l’argent c’est la réussite », « je crois au capitalisme et à la mondialisation », « je veux faire rentrer la France dans le commandement intégré de l’OTAN », il traduit une fascination pour un modèle qui n’est pas le nôtre. Notre modèle français et républicain vise à l’amélioration de la situation de tous, alors que le mouvement du capitalisme financier encourage l’augmentation croissante et toujours accélérée des inégalités.
L’alignement de la France est d’autant plus préjudiciable au moment où les excès de ce capitalisme ont déclenché une crise grave partie des Etats-Unis : les subprimes menacent les classes moyennes et le crédit, le système de santé est injuste, les prix des matières premières explosent, le dollar s’effondre, l’Irak est une impasse.
Le parti socialiste français, en proie à des affrontements de personnes et de courants, n’est pas parvenu à penser une alternative. Le recours obsessionnel et automatique à l’État est devenu impossible.
La seule défense des statuts ne convainc plus.
Il revient donc à un courant nouveau de se mettre à la tâche pour que la France pense et porte un autre modèle, le modèle humaniste pour le XXI° siècle. Tel est notre choix de fond.


Quels sont les piliers du modèle humaniste pour le XXI° siècle ?

• Il faut que la société soit créative. Il n’y a pas de société qui fasse rayonner ses valeurs si elle est dominée économiquement et technologiquement. Les valeurs de création et l’esprit d’entreprise sont au centre de ce projet : l’entrepreneur, le chercheur et l’artiste, portent également la société créative indispensable au projet humaniste. La clé de la créativité, c’est l’éducation qui exige l’effort de tous et la solidarité de la nation.
• Il faut un modèle social juste. Les réformes sont une nécessité pour adapter un pays aux temps nouveaux. Mais elles ne seront acceptées durablement, que si l’esprit de justice les inspire et les règle, et si on refuse les ghettos dus à l’argent, à l’origine, à l’âge, à la situation sociale.
• Il faut que la société soit durable. La solidarité entre générations est une exigence aussi élevée que la solidarité à l’intérieur d’une génération. Nous sommes durement confrontés à des menaces sur l’équilibre de la planète et de nos pays. Le passage de l’énergie abondante et bon marché à l’énergie rare et chère, le choc climatique, le poids croissant des déficits et de la dette, le vieillissement de nos populations, les désordres monétaires sont autant de menaces sur l’avenir. La vertu du modèle humaniste, c’est l’équilibre.
• Il faut l’équilibre des puissances et donc l’Europe. Si l’on veut la justice internationale, il faut écarter la domination. Pour résister aux grandes puissances dominatrices, il faut faire naître un monde organisé. L’Europe rassemblée est le précurseur nécessaire des nécessaires organisations régionales. Voilà pourquoi le combat pour une Europe protectrice de diversité, respectueuse des peuples qui la composent, n’est pas seulement un combat pour nous-mêmes mais pour toute l’humanité.
• Il faut une adhésion démocratique. Nous croyons que la démocratie exige la prise de conscience et de responsabilité des citoyens. Ils ont droit à la vérité du débat public et à la protection contre les abus de pouvoir. Ils ont droit à des institutions loyales, qui garantissent la séparation des pouvoirs, exécutif, législatif, judiciaire et la juste représentation des citoyens.
Ce projet humaniste, les citoyens l’attendent quand ils pensent à la France aussi bien qu’à l’avenir du monde. Au Mouvement démocrate, fort de son indépendance, de le penser et de le porter !

11:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : bayrou, modem |  Facebook | | |

Commentaires

Thierry Benoit confirme son rattachement administratif au Nouveau Centre

Elu lors des législatives de juin 2007, le député de la circonscription Fougères-Liffré a siégé lors de sa première année de mandat comme « non inscrit » à l’Assemblée Nationale. Soucieux de donner plus d’efficacité à son action parlementaire, il rejoindra administrativement, cette semaine, le groupe des 23 députés du Nouveau Centre qui siègent au Palais Bourbon.


Ce choix, mûrement réfléchi, aura pour avantage de lui assurer un temps de parole supérieur dans l’hémicycle ainsi que l’appui logistique d’un groupe parlementaire, susceptible de soutenir ses projets législatifs. Il n’est pas rare, en effet, que certains amendements soient examinés par la représentation nationale en pleine nuit en raison du rythme des réformes engagées par le gouvernement. Le rattachement de Thierry Benoit sera accompagné d’un changement de place au sein de l’hémicycle, qui concentre sur son flanc droit les députés non inscrits.


Parallèlement, le député Thierry Benoit poursuit son action en faveur du rassemblement des centristes aux côtés du sénateur de la Mayenne, Jean Arthuis, et d’une vingtaine de parlementaires issus de l’UDF. Il va créer à cette fin une association départementale en Ille-et-Vilaine autour d’un réseau d’élus locaux et de militants centristes.

Écrit par : the fond of the bocal | mardi, 01 juillet 2008

Thieery Benoît trahit ses engagements. Quelle déception. Ses électeurs ne l'ont pas élu pour cela.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 01 juillet 2008

Alors, l'hérétique, pas de réponse à mon mail (tu peux supprimer ce commentaire après l'avoir lu) ?

Écrit par : the fond of the bocal | mardi, 01 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.