Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Conseil de Tocqueville à Sarkozy sur la presse | Page d'accueil | La croissance, c'est Villepin, pas Sarkozy »

vendredi, 23 mai 2008

Bayrou, il ne se renie pas, Monsieur Sauvadet...

1975713113.jpgVoilà ce que François Sauvadet a récemment déclaré à propos de François Bayrou :

« François BAYROU n’a fait que des déclarations qui n’ont été suivies d’aucune proposition. Mais où sont donc les amendements tant attendus de Monsieur BAYROU ? Après avoir défié le Nouveau Centre de traduire concrètement ses engagements, je constate que François BAYROU n’a déposé que 7 sous-amendements dont 1 sur un amendement Nouveau Centre. C’est le constat d’échec de sa démarche incantatoire. » 

Il y a une imposture derrière cette déclaration :
- ce n'est pas une vraie règle d'or qui va être inscrite dans la constitution mais seulement un objectif d'équilibre pluri-annuel. Rien à voir avec un budget en équilibre chaque année.
Et pour la proportionnelle, les Socialistes la demandent déjà (alors que Nouveau Centre y a renoncé sous la pression des députés UMP).
Il y a une manière de présenter l'information pas tout à fait objective...

Pour ma part, je suis très déçu par le Nouveau Centre, dont j'espérais au moins un effort pour peser sur la majorité. Or, le Nouveau Centre n'a pas même essayé et accepte de voir les grands principes du projet présidentiel de l'UDF être complètement galvaudés.

Abandon de la proportionnelle, équilibre budgétaire à l'économie (sans jeu de mots...). Je ne souhaite pas l'échec de la stratégie du Nouveau centre, et j'aimerais, au contraire, que le Nouveau Centre pèse, mais je constate son échec. 

Quant aux reniements, Maître Rembrandt a su avec art en rendre l'expression saisissante dans un tableau à propos d'un certain Pierre... 

Et puis voilà également la pensée que Charles Baudelaire prête à ce même Pierre :

-Certes, je sortirais, quand à moi, satisfait
D'un monde où l'action n'est pas la soeur du rêve ;
Puissé-je user du glaive et périr par le glaive !

Commentaires

Parmi les députés néo centristes, sauvadet est quand même celui qui s'en sort le plus mal et qui est le plus décevant. Il passe son temps à se justifier et à se comparer à Bayrou, à féliciter l'action de sarko et de la majorité présidentielle. Belle vision de "l'aiguillon" de la majorité...
les courson, perruchot (qu'on n'entend plus du tout, d'ailleurs), dionis ou blanc, au moins, ils sont (un petit peu) plus courageux...

Écrit par : le fond du bocal | vendredi, 23 mai 2008

Je préfère aussi les députés néo centristes sus cités à François Sauvadet.

Mais, si notre stratégie est un échec, que dire de celle de François Bayrou ? L'incantation n'est pas la tentative. Le MoDem n'a de cesse de dire que le Nouveau Centre échoue dans ces propositions : c'est au moins la reconnaissance d'une tentative et d'une action. On ne peut pas vous en reconnaître autant !

Écrit par : Maxime Mangeot | vendredi, 23 mai 2008

"Je ne souhaite pas l'échec de la stratégie du Nouveau centre, et j'aimerais, au contraire, que le Nouveau Centre pèse, mais je constate son échec. "

Justement, le nouveau Centre ne peut peser avec sa stratégie.

Écrit par : Fotini | vendredi, 23 mai 2008

..on ne peut pas nous reconnaitre d'action.. ecrit en gros le camarade du NC. il n'a pas tort!
nous n'avons pas les crédits suffisants pour faire tartiner nos toasts, ni des subsides si conséquents, comme les leurs, qu'on puisse se contenter d'ergoter! mais chaque chose en son temps ... et le temps du projets des idées et aussi du combat arrive.. maintenant que l'intendance se met en place. Nos statuts, nos règlements etc.. ils auront été batis par le MODEM, et non par un cabinet d'avocats, et livrés tous prêts...et notre projet ce sera le notre, pas celui de l'UMP!! alors nous verrons , qui fera de l'incantation et qui proposera vraiment une autre politique pour le pays. Patience..ça vient!

Écrit par : Patricia Gallerneau | vendredi, 23 mai 2008

Maxime Mangeot : c'est sans doute une blague ? Le système électoral français ne permet pas à un parti qui pèse 7 ou 8% d'avoir un groupe indépendant à l'Assemblée.

Soit il a un groupe (même avec 2% !) mais pas du tout indépendant, qui fait des amendements de forme, en présentant comme de grandes victoires des points qui étaient déjà au programme de son grand protecteur... et qui ne sont pourtant votés qu'en version ultra-dégradée...

Soit il est indépendant mais sans groupe. Et sans groupe, aucun député n'a les moyens matériels de suivre le travail parlementaire, de proposer des amendements, etc. : l'institution des groupes a été conçue pour ça.

Donc les prises de position de François Bayrou sont principalement en-dehors du travail parlementaire. Si au NC, vous voulez que ça change ... soyez fidèles à vos engagements passés, exigez la proportionnelle !

Écrit par : FrédéricLN | vendredi, 23 mai 2008

Charles Baudelaire @ Monsieur Sauvadet :

C'est que votre âme, hélas, n'est pas assez hardie...

Écrit par : Christine | dimanche, 25 mai 2008

Les commentaires sont fermés.