Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Paris 14ème : solution du MoDem pour réduire la pollution | Page d'accueil | François Bayrou condamne le sectarisme de Bertrand Delanoë »

mardi, 11 mars 2008

Paris 7ème : faut-il voter Véronique Delvolvé-Rosset ou Laurence Girard ?

291616682.jpgJe copie ici la réponse que j'ai faite à une lectrice du blog de Véronique Delvolvé-Rosset qui envisageait de voter Laurence Girard, dans le 7ème arrondissement de Paris après avoir voté pour Véronique au premier tour. Son ambition est de défendre le pluralisme, et elle semblait penser que de voter pour les socialistes y contribuerait dans l'arrondissement. Je lui ai répondu avec quelques vérités bien senties à propos de monsieur Delanoë et ses amis.

Il y a un principe de vases communiquant : Madame Dati n'augmentera guère son score, elle aura donc le même nombre de conseillers de Paris.
Après, l'équation est très simple : soit Véronique Devolvé-Rosset obtient un score supérieur à celui de Laurence Girard, et c'est elle qui sera la conseillère de Paris, soit c'est l'inverse et le siège revient aux Socialistes.
Les Socialistes auront une majorité écrasante à l'issue de ces élections : est-ce utile d'en rajouter une couche ? De plus, comme ils méprisent et détestent les arrondissements réputés bourgeois, comme le 7ème ou le 16ème, voire le 15ème, vous n'aurez à attendre d'eux que des désagréments.

Tenez, je vous parie qu'au nom de l'ambiance festive chère à M Delanoë et ses amis, le Champ de Mars deviendra un grand champ d'expérimentation pour les nuits blanches, les fêtes à Paul, et les rumbas de Pierre, et cetera.. avec tout son cortège de déjections et d'incivilités en tout genre.

Quant à avoir ne serait-ce que l'ouverture d'une demi-place de crèches, vous pouvez commencer à chercher tout de suite une assistante maternelle ou une nounou (pour lesquelles Delanoë a restreint sévèrement l'allocation paris petite-enfance universelle qui existait, au fait...).

Voilà...merci les Socialistes, merci Delanoë...pas étonnant qu'ils ne veuillent pas s'allier avec le MoDem. Vous êtes toujours sûr(e) que vous voulez voter pour eux ? Je peux vous donner d'autres arguments. Parce que Véronique Delvolvé--Rosset, elle, vous pouvez être certain(e) qu'elle défendra les intérêts des habitants de cet arrondissement
.

 

Commentaires

Bonjour Monsieur l'Hérétique,

Pour faire suite tes différentes contributions, je trouve que, campagne électorale ou pas, il faut garder son honnêteté intellectuelle ainsi que sa liberté de penser et de s'exprimer. L'une des nouveautés du MoDem aurait pu être en effet cette liberté laissée aux adhérents.

Au lieu de ça, je suis stupéfait que la justesse de tes analyses se transforme en partisanerie idéologique dès lors qu'il s'agit du MoDem : dire ici que voter pour le PS c'est voter pour un "cortège de déjections" sur le Champ de Mars, c'est franchement abusé... comme si M. Delanoë allait venir faire caca pour emmerder les bourgeois ;-) ! De même, dire qu’il n’y aura pas une demi-place de crèche, c’est aussi un procès d’intention bien vain qui ne correspond pas au programme du PS. Il y a sûrement d’autres arguments plus crédibles en faveur de Véronique Delvolvé-Rosset.

Sinon, sur le fond de ton poste, je ne connais pas bien la subtilité du 7ème, mais dans le 5ème c'est sûr: il est largement préférable de mettre un terme définitif au système Tiberi, plutôt que donner un poste à M. Meyer, aussi bien soit-il. En résumé, ne vaut-il mieux pas y voter PS ? (je ne sais pas, je te demande).

Bon courage pour la suite.

Écrit par : Sébastien Dugauguez | mardi, 11 mars 2008

@ Sébastien

Je suis étonné de voir que cette liberté de penser ne s'applique que lorsqu'il s'agit du MoDem. Je n'ai pas entendu la moindre critique de ta part ni sur la stratégie de Delanoë, ni sur son programme. Te semble-t-il à ce point parfait ?

Tu y vas, toi, sur le Champ de Mars ? Moi, oui. Et je peux te garantir qu'il y a un "avant 2001" et un "après 2001". Et j'estime avoir tout à fait la légitimité pour parler, parce que je suis un ancien électeur de Delanoë, sauf que cette fois, c'est bien fini, parce que j'en ai ma claque de son sectarisme à deux sous. En 6 ans, son équipe et lui ont perdu la totalité du capital de sympathique que j'avais accumulé à leur égard quand ils étaient dans l'opposition.

Et pour le programme du PS sur les crèches, arrête, stp : le PS n'a pas l'honnêteté de reconnaître qu'aucun programme de créations ne pourra suivre la natalité à Paris. Seul le MoDem a imaginé une alternative à cette grave question en concevant un système très original de mini-crèches, à l'avantage des familles et des assistantes maternelles.

En revanche, Il a bien supprimé l'allocation paris petite enfance : tu en as parlé de ça ? Non, je ne le crois pas.

Quant à ton amie Lyne Cohen Solal, accusée d'emploi fictif à Lille, c'est à peine mieux que Tibéri. Et je sais pour l'avoir vu de mes yeux vu qu'elle avait son bureau au ministère Lang tout en ayant de très importantes fonctions au sein de la FCPE.

Alors renseigne-toi un peu mieux si tu veux savoir qui tu soutiens. Pour moi, Cohen-Solal/Tibéri, c'est kif-kif, sur un registre à peu près similaire. Je n'ai aucune estime ni pour l'un ni pour l'autre.

Si tu t'étais un peu plus attaché à éplucher les programmes et les actes de nos adversaires, au lieu de cartonner consciencieusement ceux du MoDem, tu saurais tout cela. D'ailleurs, rien ne t'empêchait de participer aux commissions, elles étaient très ouvertes. Evidemment, c'est toujours plus facile de critiquer dans son coin que de faire des propositions dans une équipe, et accepter évidemment de nécessaires compromis...

Écrit par : L'Hérétique | mardi, 11 mars 2008

Je viens de lire votre post, j'ai discuté avec Mme Couturon, 3eme sur la liste de Mme Delvolvé, qui me dit qu'elle partage certains éléments de mon analyse. Je persiste à penser mais peut etre que je me trompe, que Mme Girard est en meilleure position pour priver l'UMP du monopole des sièges de conseillers de Paris.

Je me permets de vous rappeler qu'il ne suffit pas que l'une passe devant l'autre mais qu'il faut obtenir la moitié des voix de Mme Dati. En dispersant nos voix, cette condition pourrait ne pas être remplie et je trouverai cela très regrettable pour mon arrondissement.

Écrit par : ruecler | mardi, 11 mars 2008

@ rueclerc

Vous avez raison, je veux dire sur le risque : je viens de faire le test sur muniparis.
http://muniparis.blog.lemonde.fr/
Mais attention, nous parlons des conseillers de Paris. Cela n'empêchera pas socialistes et centristes de disposer de conseillers municipaux.

Cela dit, vous savez, considérez le projet de Bertrand Delanoë à Paris, et sa majorité écrasante, je trouve que cela vaut le coup de courir le risque afin de faire entendre au moins une voix discordante. Songez que Delanoë a d'ores et déjà la majorité à lui seul, sans les Verts. Je viens d'écrire un article ce matin, pour rappeler, par exemple, que PS et UMp sont d'accord pour construire des tours de grande hauteur (120 à 150 mètres à paris) : seuls les Verts et le MoDem s'y opposent. Mais les Verts sont d'ores et déjà muselés et en nombre insuffisant.
L'UMp en votera toutefois pas de telles tours, non par conviction, mais pour bloquer le projet de Delanoê : le seul espoir d'empêcher ces tours, c'est d'avoir quelques élus MoDem qui puissent suffire à bloquer un projet aussi dévastateur pour notre ville.

Je rappelle aussi que M.Delanoë a restreint l'allocation paris petite enfance, et que le MoDem veut la rétablir.

M.Delanoë est également prêt à construire des bâtiments au beau milieu du Parc Sainte Périne dans le 16ème : s'il commence à pouvoir faire ce qu'il veut, il ne pourra qu'être tenté, tôt ou tard, par l'amplitude du Champ de Mars.

Franchement, il faut absolument limiter les pouvoirs des socialistes et de M.Delanoë à Paris.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 12 mars 2008

Cher M. l'Hérétique,

je lis souvent votre blog mais n'ai jamais laissé de commentaires (peu de temps). Il se trouve que j'habite également le VIIème et n'ai pas voté au 1er tour. Je suis plutôt Modem mais :
- j'étais persuadé (vu le suivisme absolument terrifiant des habitants du VIIème) que Mme Dati passerait au premier tour;
- Mme Delvolvé et sa liste ne représentent pour moi en rien le Modem. Ce parti, c'est d'ailleurs n'importe quoi à Paris et objectivement, même si j'ai d'autres reproches à faire à Delanoë, je comprends parfaitement qu'il n'ait aucune envie de fusionner avec des anciens chiraquiens et autres tibéristes (Bariani, Bulté et j'en passe...).

J'ai longtemps été dubitatif également sur Mme Girard mais :
1. Elle a défendu un vrai projet, quelle que soient ses insuffisances et n'a pas fait une campagne anti-Dati stupide ("la greffe Dati ne prend pas" en pleine rue Cler le samedi, ce n'était pas très malin de la part de Mme Delvolvé) ;
2. Elle est plutôt agréable (je l'ai rencontrée lundi par hasard) et facile à aborder ;
3. Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt et je trouve votre argument bien fallacieux à cet égard, que pourra une conseillère de Paris Modem (ex-UMP et ex-Adjointe du Maire !) dans le VIIème face à l'UMP ? Il faut au contraire une personne capable d'incarner le pluralisme et je crois que seule Laurence Girard le pourra.

Voilà pourquoi mon choix semble fait. Je m'étais obligé de ne plus voter PS mais je dois dire que le Modem m'en a convaincu à Paris. Et franchement, entre Delanoë et Panafieu...

Écrit par : Hubert | mercredi, 12 mars 2008

Panafieu est un véritable cauchemar... A l'heure actuelle, elle desservirait les couleurs de n'importe quelle bannière. Elle incarne superbement cette "droite arrogante et dominatrice" dont parle fort justement Mme Delvolvé-Rosset.

Nous envisagions Delvolvé-Rosset comme alternative réaliste dans le VIIe, mais les boulets rouges récemment tirés sur Delanoë (dont l'attitude quant au MODEM force mon admiration) manquent de noblesse.
Noblesse qui fait cruellement défaut, cela va sans dire, à la liste Dati.

Delanoë ne me semble pas hostile au MODEM, contrairement à ce que l'on entend partout. Il y a beaucoup trop d'ego froissés. Cela brouille le message qui reste avant tout un message de liberté, et d'exercice du libre-arbitre.

N'ayant qu'une religion et pas de couleur politique, c'est bien ainsi que je le ressens.

Non nobis.

Écrit par : NON NOBIS | vendredi, 14 mars 2008

Bonjour non nobis,

Delanoê n'est tout de même pas fameux quand il nous promet un partenariat...une fois que nous n'aurons plus de sièges !!!

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 14 mars 2008

On voit ici que pour défendre le siège de VDR, qui n'est en rien MoDem, mais suspendue de l'UMP, on nous a fait croire qu'elle défendait le pluralisme. Elle a surtout défendu son siège. Qui pensait vraiement après le premier tour qu'elle allait faire un meilleur score que Mme Girard ???
Bizarement VDR avec son cortège de contradiction a été la seule à diminuer en voix et en pourcentages...
Résultat hégémonie totale de l'UMP, car 13 conseillers UMP-NC (dont les 5 conseillers de Paris). Une conseillère PS qui d'après VDR ne s'oppose pas assez.
Mais au dernier conseil ce n'est pas VDR, qui s'est spécialement opposer, à moins que la chaise vide en attendant de retourner à l'UMP soit une nouvelle forme d'opposition?

Écrit par : Paris 7ème | mercredi, 21 mai 2008

Véronique Devolvé-Rosset a été investie par le MoDem, c'est donc bien une candidate MoDem. Elle a de plus adhéré au MoDem puisqu'elle figurait sur les listes internes d'élus candidats au Conseil National.
Je comprends très bien que le PS se satisfasse de ses accords habituels avec l'UMP, mais pas de chance pour le PS (et l'UMP) cela ne satisfait pas tous les citoyens.
Le score de VDR devrait vous faire réfléchir. Quant au chantage à l'hégémonie, allez vous plaindre auprès de votre chef Bertrand Delanoë...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 22 mai 2008

Les commentaires sont fermés.