Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Zéro pointé pour Note2be ! | Page d'accueil | Paris 16ème : les étranges méthodes de David Alphand »

lundi, 03 mars 2008

Lyon : liste MoDem invalidée, dangereux précédent

Je crois que le commentaire à faire n'est pas long : s'il suffit de s'inscrire sur deux listes de deux partis différents pour faire invalider celle que l'on souhaite torpiller, nous allons au devant d'abus très graves, d'autant que les têtes de listes et leurs équipes n'ont pas les moyens de vérifier ce que font d'éventuels sous-marins. Cette affaire est grave : il faut impérativement modifier la loi pour que plus jamais un tel cas de figure ne se produise.

Rappel des faits : A Lyon, Albert Roman, adhérent du Front National, s'est inscrit sur une liste du MoDem car il avait été adhérent UDF en 1998 et en même temps sur une liste FN. La première liste ayant été déposée avant la seconde, la liste MoDem est invalidée. Et le comble de l'histoire c'est qu'Albert Roman va en plus pouvoir se présenter.

Il y a là une faille juridique et éthique grave. Comme par hasard, ce sinistre individu s'est bien gardé de s'expliquer. Je suis écoeuré pour Eric Lafond et la tête de liste invalidée, Karim Smaoui-Hamraoui ainsi que pour ses co-listiers.

Dans le meilleur des cas, Albert Roman est au moins un imbécile. Dans le pire un salaud. Et s'il a agi avec l'accord tacite ou non de sa liste d'origine, les électeurs aui accordent un minimum d'importance à l'honnêteté, au-delà des convictions, devraient en tirer les conséquences... 

Commentaires

Effectivement quoi rajouter à une telle dérive! Un engagement prit aussi à la légère, qui permet de ruiner l'avenir d'une liste, çà parait trops simple à faire!

J'ai peur que çà ne soit pas la première fois! Mais en général dans ce genre de cas, on permet à une liste de modifier sa liste dans les 24h! Et tout est réglé! Alors que c'est il passé à Lyon ?

Écrit par : DaN | lundi, 03 mars 2008

à DaN

Le problème, c'est que la préfecture n'y a vu que du feu, et qu'il ne restait pas 24h pour modifier la liste.
Moi je trouve que la préfecture a une lourde responsabilité aussi dans cette histoire.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 03 mars 2008

Tout serait plus simple si on avait une gestion des adhérents au niveau du Canton, car TOUT se sait.

Pour ma circonscription, j'ai reçu la liste des adhérents en tant qu'ancienne candidate aux législatives.

Elle contenait des gens passés au Nouveau Centre, de fausses adresses, des gens dont je savais pour les avoir appelés avant les législatives qu'ils avaient aussi la carte UMP, d'autres qu'ils ne soutenaient absolument pas la démarche de F. Bayrou.

J'ai fait le ménage dans la liste et l'ai actualisée et renvoyée au siège.

Tant que la gestion des adhérents se fera par le siège sans comparaison avec des responsables au niveau du canton qu'il conviendrait de désigner démocratiquement, nous aurons de telles dérives.

Il n'y a que les gens qui sont sur place qui connaissent vraiment les "adhérents", les vrais et les faux, ceux qui ont toutes les cartes de tous les partis pour pouvoir mieux louvoyer et s'informer...

A suivre donc en espérant que le MoDem en tirera les conséquences au niveau de la gestion des adhérents...

Écrit par : Danièle Douet | lundi, 03 mars 2008

Il y a effectivement un vide juridique et un vrai problème d'équité. N'y a-t-il jamais eu de précédent ? Et si tel était le cas (ce qui semble très probable) il serait intéressant de connaître alors les décisions des tribunaux.

Écrit par : force_hyeres | lundi, 03 mars 2008

à Danièle

Oui, mais là le problème est autre : comment savoir qu'Albert Roman était encarté au FN et se présentait sur une liste FN ?

à force-hyeres

Oui, ce serait intéressant de savoir ce qui s'est produit si ce cas n'est pas nouveau. Je me demande si on peu trouver une jurisprudence sur legifrance.gouv...

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 03 mars 2008

Je trouve Eric Lafond un peu léger de n'avoir pas été plus vigilant sur la provenance de ses colistiers.

Écrit par : Rosa | lundi, 03 mars 2008

Mais Rosa, comment veux-tu qu'il sache un truc comme ça :
le type avait sa carte du MoDem ! Personne n'avait les moyens de savoir qu'il était aussi au FN !

De plus, Lafond a du se dépêcher pour constituer ses listes. Difficile d'imaginer un coup aussi tordu.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 03 mars 2008

Je confirme de Lyon qu'il n'y avait pas moyen d'éviter cela. (M. roman est toujours adhérent du Modem...)

Nous avions largement assez de candidat dans le 8e, et c'est M. Roman qui a semble-t-il demandé à être sur la liste. C'est ce qui rend la manipulation plausible.

Pour l'instant, on se concentre sur la campagne, on verra la suite à donner, y compris annulation du scrutin si nécessaire.

Écrit par : Luc | lundi, 03 mars 2008

Effectivement, j'ai été choquée de lire cette information dans le journal de ce matin. C'est le bon plan pour éliminer les autres listes, je pensais que dans ces cas-là le candidat en question était simplement rayé des 2 listes.

Écrit par : cleo | lundi, 03 mars 2008

Les commentaires sont fermés.