Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Moteur à hydrogène...et vivent les Bretons !!! | Page d'accueil | Les tarifs EDF ont bien failli être victimes de l'urgence »

lundi, 28 janvier 2008

MoDem, PS, mode d'emploi

Pour ma part, je ne suis pas radicalement opposé à un partenariat entre le MoDem et Delanoë à Paris, mais il va falloir que les Socialistes reviennent à plus d'humilité et de modération, et que l'on discute sérieusement.

Sur la philosophie du projet, tout d'abord : j'ai évoqué l'optique du MoDem à Paris dans un billet précédent, et, très clairement, nous sommes opposés à une municipalisation à outrance pour relever les grands défis qui s'annoncent. Ce sont les Parisiens qui doivent relever ces défis, et la municipalité doit simplement leur faciliter le terrain, notamment dans le domaine économique.

De même, nous sommes dans le refus de toute forme d'idéologie dans la prise de décision : je l'ai évoqué également dans un autre billet précédent. 

Le coeur de l'action politique, de notre point de vue, c'est l'Individu Socialement Responsable c'est à dire un parisien acteur des décisions qui le concernent.

Nous sommes encore loin du compte. Une chose est certaine : si les Socialistes obtiennent une majorité écrasante, ils ne risquent pas de faire varier d'un iota leurs positions. Si les Verts actuels sont en position de force, Baupin et ses amis n'auront plus de limites, et ils ont fait tout de même capoter beaucoup de projets, y compris au sein de la majorité municipale. 

Le fait est, en tout cas, que Delanoë a mis de l'eau dans son vin et commence à revenir sur son attitude très arrogante du débaut du mois d'octobre où il qualifait le MoDem de parti le moins clair de France... 

Marielle de Sarnez n'est heureusement ni dogmatique ni rancunière. 

 

18:40 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : MoDem, Delanoë, Sarnez, PS, Verts, Baupin |  Facebook | | |

Commentaires

Cher Hérétique,
je partage ton analyse sur le (re)positionnement de Bertrand Delanoë: moins arrogant à l'égard de Marielle de Sarnez, il commence à la "courtiser" car les propositions qu'elle porte sont audacieuses et réalistes pour Paris et surtout il a regardé attentivement les chiffres ! Le Modem a réalisé de bons scores lors des dernières législatives parisiennes ainsi que le week-end précédent : le candidat Modem de Chartres a obtenu plus de 18% des voix. Le Mouvement Démocrate sera dans plusieurs villes l'arbitre de ces élections.

Écrit par : Christelle Carcone | mardi, 29 janvier 2008

Bonjour Christelle

Il est de toutes façons majoritaire à Paris, mais, il préfère, je crois certainement s'allier au MoDem, bien plus souple, qu'aux Verts qui l'ont beaucoup gêné et qui sont très gourmands en postes.

J'espère comme toi que nous ferons le score le plus élevé possible.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 29 janvier 2008

C'est vrai que Md Pannafieu et les UMP
ne s'intéressent qu'à faire de la propagande pour Sarko
et que M Delanoê aime plus sa ville.
Il n'empêche que le Modem Paris a
bien raison de se centrer sur le programme et l'agrèment
de la vie des parisiens parce que une main mise totale Socialiste sur Paris freinerait tout évolution.

Écrit par : luc | mardi, 29 janvier 2008

à Luc,

Je suis entièrement d'accord. le MoDem monte un peu dans les sondages (de 8% à 10% chez l'IFOP), mais il faut l'aider à devenir un partenaire incontournable à Paris, de manière à s'assurer que les Socialistes ne feront pas n'importe quoi.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 29 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.