Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pierre Albertini pourrait bien se joindre au Mouvement Démocrate... | Page d'accueil | Les attaques, cela commence... »

mardi, 08 mai 2007

Pierre Albertini : eh non, il ne rejoindra pas les Démocrates...

Pierre Albertini a signé une tribune dans le Figaro avec d'autres élus UDF pour exprimer clairement l'intention de rejoindre la Majorité Présidentielle.

Pour un centre libre dans la Majorité Présidentielle 

C'est son droit, et je ne lui reproche pas, tout en regrettant qu'il se refuse à monter dans le train de l'histoire. Pour ma part, je ne vois pas comment le centre pourrait être libre dans une Majorité Présidentielle qui lui interdit de voter librement, notamment sur le budget, mais pas seulement. Je ne vois pas non plus de quel accord de gouvernement parlent les députés UDF : rien dans le programme de l'UMP actuelle ne pourrait figurer dans le programme de l'UDF-Mouvement Démocrate !

Nous avons fait un bon bout de chemin ensemble, mais si l'aventure s'arrête pour lui, elle continue pour nous. 

Alors que vivent les Démocrates ! 

Commentaires

Aux infos ils disent " françois bayrou doit se sentir seul maintenant que ses élus ont rejoint Sarkozy ". Lol ils oublient toujours qu'il y a des militants derrière tout ça et qu'ils sont plus nombreux à soutenir Bayrou.

Écrit par : Mark | mercredi, 09 mai 2007

Un proverbe pied-noir ne dit-il pas :"mieux vaut petit chez- soi que grand chez les autres"?
Je suis pour, à la condition que ce petit chez-soi soit bâti sur un terrain suffisamment grand pour pouvoir être agrandi.
Il y a un socle d'électeurs et de militants, voilà le terrain.
L'objectif , amener le MoDem vers un score, sinon équivalent à celui du premier tour de la présidentielle du moins proche des 12 à 15%, il y a les déçus de la gauche actuelle et ceux qui ne voudront pas signer de chèque en blanc à l'UMP sarko-compatible, ça c'est pour aujourd'hui, puis il y aura , toujours, les déçus de la gauche auxquels s'additionneront les déçus du sarkozysme (l'aile la plus à droite allant probablement vers le MPF et le FN version Marine, nous finirons par récupérer alors quelques UDF modérés).
Alliés au PS le sort du Modem serait celui du radicalisme (vous avez vu le PRG influencer en quoi que ce soit la politique française?), et allié à l'UMP il en irait de même, la seule liberté c'est tout droit devant, indépendants et hardis sous la mitraille.
D'abord le MoDem de toutes nos forces , car il faudra bien exister coûte que coûte dans cette assemblée, il restera exactement, à compter du 16 mai 1825 jours à construire l'alternative orange face aux candidatx sortants du cycle UMP-PS.
Dès maintenant nous devrions mettre en place un "cabinet fantôme" face aux énormes machines électorales et gouvernementales du PS et , surtout, de l'UMP, tactique développée avec succès par un certain Tony Blair face à John Major.
Il faut miser sur le long terme des cinq ans qui viennent pour récolter.

Écrit par : totdretcapabans | jeudi, 10 mai 2007

Les commentaires sont fermés.