Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 mai 2012

J'ai grillé la Belle et ses princes presque charmants !

Et paf : je sentais bien qu'il devait y avoir des acteurs dans le tas ou, tout du moins, un coup monté; Voilà,  je suis, comme tout intellectuel qui se repecte, l'émission de télé-réalité la Belle et ses princes presque charmants, diffusée sur W9 le mardi soir puis rediffusée sur M6 le jeudi soir. Elle vient d'ailleurs de prendre fin hier.

Le principe était de donner à la plus charmante des créatures, Marine (une jolie et grande blonde de 20 ans) à choisir entre un groupe d'hommes pas très beaux mais avec une originalité et un groupe d'hommes beaux mais sans relief.

Quand j'ai vu les "moches" rappliquer, au début, je me suis dit que c'était impossible : trop improbable. Pas mieux quand j'ai vu les "beaux" débarquer : trop c... et abêtis pour être vrais (encore que...).

La Belle doit choisir entre beauté extérieure et beauté intérieure, et, en théorie, c'est censé être de la télé-réalité. Même la famille de la Belle a été conviée à s'exprimer lors d'une émission.

Seulement, voilà : la dernière séance a suivi les recalés pour savoir ce qu'ils étaient devenus, et, l'un deux, Claude, a suivi une cure d'amaigrissement en hôpital, avec l'assitance d'infirmières spécialisées. Or, l'une d'elles affirme avoir vu l'émission à la télévision, et la cure a duré plusieurs semaines. 

Ceci signifie qu'elle a eu lieu pendant le tournage, et non pendant la diffusion. Comment dans ces conditions les infirmières peuvent avoir vu une émission à la télé alors qu'elle n'était pas diffusée ?

Hé hé, l'hérétique a l'oeil (bon j'avoue, je n'y ai vu que du feu, c'est une collègue de travail qui a levé l'anguille sous la roche...).

Bref, pipeau, bidon, baratin, blabla, rien n'est vrai là-dedans, en dépit des assertions des maisons de production de la chose.

Pas de belle, pas de princes charmants ou pas, mais des très bons acteurs, en revanche. Chapeau, les gars, il y en a qui y ont cru...