Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 20 juin 2009

Je ne me joindrai pas aux Promoteurs

Malgré toute l'estime et le respect que j'ai pour Christophe Ginisty, blogueur émérite et militant du MoDem fiable et engagé, je ne rejoindrai pas ses Promoteurs Démocrates. J'ai pour habitude, quand j'envisage d'engager la construction d'une demeure, de me préoccuper des fondations avant toutes choses. Or, il me semble que les Promoteurs Démocrates mettent largement la charrue avant les boeufs. Oh, bien sûr, il y a quelques suggestions que je rejoins, les ayant faites moi-même pas le passé : le shadow cabinet, pourquoi pas. Je l'ai déjà proposé il y a un certain temps. La nécessité d'un porte-parole, soit, à condition d'avoir quelque chose à dire.

Mais, dans l'immédiat, l'essentiel n'est pas là, à mes yeux. L'essentiel, c'est le corpus programmatique. Or, dans le flux de nouvelles affligeantes qui frappent notre mouvement à la suite des élections européennes, j'ai une bonne nouvelle à annoncer aux militants et sympathisants du MoDem. Nous avons désormais tout le matériau nécessaire pour bâtir notre corpus programmatique. Notre mouvement existe depuis deux années, désormais, et, avec les interventions de nos têtes de file, à commencer par Bayrou lui-même, mais surtout le formidable travail accompli lors de nos conventions thématiques, nous disposons à l'heure actuelle de quoi constituer ce corpus avec un nombre suffisant d'entrées thématiques. De ce point de vue, ceux qui ont coordonné la campagne européenne ont abattu un très gros travail.

Je n'ai pas fini de les éplucher, mais quelle richesse dans le propos et quel dommage de ne pas avoir su mettre en valeur les interventions et les propositions qui en ont surgi. Les discours de clotûre de Bayrou lors de ces conventions étaient excellents : quel dommage qu'il ne s'en soit pas inspiré lors de ses interventions pendant la campagne des européennes.

A titre d'exemple, il a suffi que je publie une seule fois sur le Post un extrait d'un de ses discours sur le monde rural et les paysans pour qu'il soit aussitôt repris en une et lu de nombreuses fois. Voilà quelle était la voie à suivre.

Ce dont nous avons besoin, à l'heure actuelle, c'est d'individus capables de relire tout ce matériau considérable, de le synthétiser et le présenter par entrée logique. Voilà ce dont nous avons besoin. Le site de campagne du candidat Bayrou lors des présidentielles était extraordinairement clair grâce à cette présentation. Le modèle existe, nous n'avons plus qu'à le répliquer en l'améliorant : le wiki semble tout à fait l'outil adapté pour cela, à condition qu'il soit simple d'utilisation. Des amateurs et des bénévoles feront dans plus de 90% des cas, toujours moins bien que des professionnels, même si parmi ces bénévoles et ces amateurs, on peut en trouver, de temps à autre, qui travaillent comme des professionnels.

Il y a une propension fâcheuse, au sein de l'appareil militant du MoDem à vouloir sans cesse réinventer la roue. On y parle toujours de grands projets, on évoque de grandes idées, mais c'est presque toujours dans la réalisation que le bât blesse. Nous nous vantons de nos CSP++, mais la réalité c'est que la compétence professionnelle n'est pas aussi aisément transférable dans le travail programmatique et l'organisation d'un mouvement politique. Qui a coordonné des commissions ou un groupe sait combien il est difficile d'obtenir une réalisation approfondie en temps voulu.

Je crois qu'il faut faire preuve de réalisme : quelle que soit la bonne volonté de sympathisants et de militants, elle ne suffira pas. J'observe les initiatives qui foisonnent, et ce qui me frappe, c'est de constater l'important taux d'échecs de ces initiatves. Forums, wikis, plate-formes, blogs collectifs, magazines "démocrates", réseaux "en mouvement"  se sont multipliés au fil de ces deux annés, mais aucun n'a abouti à quelque chose de construit. Parce que lorsque l'on demande un travail de longue haleine aux militants, même s'ils sont bien intentionnés, au bout d'un moment, ils finissent par rechigner, et encore davantage si leur travail est critiqué ou trié (ce qui est pourtant nécessaire pour parvenir à une production de qualité).

Pour être direct, il suffit de comparer les plate-formes lesdemocrates.fr et forumdemocrate.fr pour mieux comprendre mon propos. Je ne désire pas vexer l'équipe qui a travaillé sur la seconde, car je sais qu'elle y a mis beaucoup de son coeur, mais ce n'est pas un hasard si la première plate-forme a été préférée à la seconde. leforumdemocrate n'était objectivement pas opérationnelle (pas de forums, pas de blogs, accès au wiki aussi mystérieux qu'abscons) et ne l'est toujours pas. lesdemocrates.fr n'était pas aboutie (pas de forums, pas de compteurs statistiques pour les blogs, pas de wiki) et ne l'est toujours pas d'ailleurs,  mais elle était suffisamment avancée pour pouvoir être mise en route. Après quelques cahots initiaux, elle a assez vite trouvé son rythme de croisière, sanctionné tout récemment par un référencement dans google actualités. lesdemocrates.fr est une plate-forme qui a été réalisée par des professionnels. Les miracles n'existent pas, il n'y a pas de secret. Quand Christophe, qui s'était beaucoup investi dans ce projet avec toute une équipe de développeurs, de militants et de blogueurs a évoqué ce sujet avec moi, je n'ai pas eu le coeur de le vexer et de lui dire tout de go le fond de ma pensée car je savais que ce projet lui avait été cher. Le réel est inflexible, il finit toujours par nous rattraper. Si Bayrou et toute l'équipe du MoDem n'avaient pas eu la prudence de s'adresser à un professionnel en parallèle de la demande faite à Christophe, le MoDem n'aurait pas disposé d'un site à peu près opérationnel pour les élections européennes.

Je vois plein de bonnes intentions dans les propositions des Promoteurs, mais pour moi, elles prennent le même chemin que toutes celles qui les ont précédées : celui des oubliettes, faute de vouloir s'attacher à l'esentiel, et pour vouloir privilégier le superflu au nécessaire. C'est regrettable, parce l'oubli engendre la rancoeur et le découragement.

Il vaudrait mieux avoir le courage de dire clairement aux militants que l'on n'attend plus d'eux de nouvelles idées, désormais, mais qu'ils mettent en forme l'existant. Voilà qui serait précieux et autrement plus utile...

 

 

19:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (101) | Tags : modem, promoteurs |  Facebook | | |