Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 avril 2008

De Panurge au Grognard : hommage !

1318577865.jpgIl m'a trop fait rire, le Grognard, dans une de ses dernières notes, avec son mouton orange. Question : à votre avis, que symbolise le mouton orange bêlant à souhait ? Moi, j'en ai une bonne idée, et comme cela correspond assez bien à l'idée que je me fais d'une partie de la blogosphère MoDem (je vais encore me faire des amis, moi...) j'ai décidé de l'intégrer dans ma bannière, hé hé :-D

Une piste : cela se passe dans le Quart-Livre de Rabelais, au chapitre VIII. Voici ce que fait Panurge pour se venger de Dindenault :

« Panurge sans autre chose dire iette en pleine mer son mouton criant & bellant. Tous les aultres moutons crians & bellans en pareille intonation commencèrent soy iecter & saulter en mer après à la file. La foulle estoit à qui premier saulteroit après leur compaignon. Possible n'estoit les en guarder. Comme vous sçavez estre du mouton le naturel, tous iours suyvre le premier, quelque part qu'il aille. Aussi le dict Aristoteles lib. 9. de histo. animal. estre les plus sot & inepte animant du monde. » 

Bon, tout le monde n'a pas étudié l'ancien français, mais je suis sûr que tout le monde va comprendre quand même, hé hé... 

 

EDIT : ah, la photo serait d'une certaine little cat, finalement, et représenterait un mouton punk... 

mardi, 01 avril 2008

Une pétition pour le Grognard

Je pense que beaucoup, au sein de la blogosphère, connaissent le Grognard. J'évite, généralement, les billets vraiment 100% internes à la blogopshère MoDem, mais là, il y a urgence. Le petit Grognard envisage de laisser tomber son blog à plus ou moins brève échéance. Ce serait fort dommageable pour la blogosphère MoDem, pour le MoDem, et pour la Toile en règle générale, sans parler du Petit Grognard lui-même.

Quand on a construit à la force du bras un blog avec autant de références et de notoriété, un avis souvent original et grognon, capable de ramer à contre-courant de l'opinion commune, on n'a pas le droit de le torpiller.

Allons donc en masse sur son blog, ou bien là où ils se trouve pour le convaincre de modifier ses plans.