Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 26 janvier 2008

Chapeau, les JAF !

Bon, les JAF, c'est qui ? eh bien les JAF , ce sont les Jeunes Actifs Franciliens, l'une des listes qui s'est présentée aux élections internes du MoDem en île de France. Or, cette liste, constituée de jeunes gens (30 ans et quelques de moyenne d'âge) sans poids loursd ni élus, avec un réseau fort peu développé sur la Toile, mais avec beaucoup de présence sur le terrain et une énorme volonté, est parvenue à se hisser en 3ème position, sur 14 listes, en île de France, récoltant 3 sièges. Il faut en particulier saluer Christelle Carcone, la tête de liste, dont j'ai déjà eu l'occasion de parler (Sexy centriste, c'était elle).

Joli score, donc, pour cette aile du MoDem qui ne fait pas forcément d'esbrouffe et n'est pas indroduite dans la structure, mais qui est très efficace sur le terrain et prône démocratie interne et pragmatisme modéré à l'écoute des Français. 

L'apparition de Christelle sur la Toile a été saluée et remarquée, puisque l'influent blog Page 2007 lui consacre pas moins de deux billets, et que le Post, filiale du Monde, lui consacre également un article. Axel, l'auteur du blog présente Christelle mais aussi la liste des JAF dans un premier billet, et dans un second, une présentation du blog de Christelle.

Il faut bien sûr le préciser, Christelle a ouvert un blog : Oréade. Je suggère d'ailleurs la lecture de son premier billet sur l'actualité internationale, consacré à Romano Prodi.

jeudi, 03 janvier 2008

Sexycentriste, c'était elle !

C'est étonnant de se suprendre à être supris des mois après des évènements... 

Vous vous souvenez de Sexycentriste, pendant la campagne présidentielle ?

Regardez la viédo, et observez bien la charmante jeune femme qui se présente. Elle s'appelle Christelle Carcone, et Sexy centriste, c'était son idée... (pas toucher d'accord ? seulement avec les yeux...)

Nombre d'électeurs de François Bayrou auront gardé cette image sympathique des jeunes qui avaient alors soutenu l'actuel leader du MoDem

 
Cette jolie jeune femme n'est pas seulement la promotrice de ce site qui a certainement favorisé la paix des couples dans l'hexagone, elle figure aussi sur la liste MoDem de Jean Pierre Barnaud à Chennevières dans le Val de Marne pour les élections municipales de mars 2008.
 
Trésorière des jeunes UDF puis des Jeunes Démocrates, elle concourt également dans les élections internes du MoDem comme chef de file de la liste «Jeunes actifs franciliens» .
 
Ah, au moins en soutenant sa liste, j'aurai joint l'utile à l'agréable :-) 

mercredi, 02 janvier 2008

Elections internes au MoDem

D'ici trois semaines, des élections internes vont avoir lieu, au sein du MoDem, afin de désigner des conseillers nationaux pour chaque région. J'ai décidé d'apporter mon soutien à l'une d'entre-elles en île de France. J'apprécie le pragmatisme de bon aloi qui caractérise la profession de foi de la liste, et la volonté de se retrousser les manches plutôt que de pousser un lamento sur son sort. Et j'apprécie également que la première mission que cette liste se donne, ce soit de se tourner vers l'exérieur, plutôt que de mirer la face, à l'instar du mythe fameux de Narcisse et Echo. J'apprécie enfin que soit enfin donnée une priorité aux élus. Bref, simple mais efficace, voilà qui me convient. J'appelle donc tous mes lecteurs franciliens qui seraient adhérents du MoDem à soutenir cette liste de jeunes gens. Et pour donner l'exemple, j'ai accepté de figurer (à une place non-éligible) sur cette liste.

Profession de foi de la liste « Jeunes actifs franciliens »

Le Mouvement Démocrate est à construire. Nous sommes heureux d’avoir été acteurs de la première étape qui nous a conduit au Congrès fondateur, fruit du projet que des milliers d’adhérents et de sympathisants suivaient avec espoir depuis plus de cinq mois. Mais le Congrès n’est qu’un départ : à nous désormais de faire vivre notre mouvement : il sera ce que nous en ferons.

Jeunes adhérents issus de toute l’Ile-de-France et représentatifs du mouvement dans sa diversité, nous sommes réunis par la conviction qu’il est de notre responsabilité commune de veiller à ce que le Mouvement Démocrate réponde pleinement aux exigences et aux objectifs qu’il s’est fixés. La création du mouvement n’est pas seulement un acte fondateur : c’est un acte d’engagement, qui implique chacun de nous envers tous ceux qui croient au projet. Nous avons affirmé que nous étions un mouvement différent, porteur d’un projet nouveau et défendant une vision moderne de la politique. À nous désormais de le faire exister !

Nous voulons un mouvement organisé et efficace

Un mouvement politique n’est rien sans ses militants, véritables relais locaux. L’accueil et la formation des adhérents doivent être une priorité. Nous proposons que les régions organisent, plusieurs fois par an, des séminaires de formation, afin que nos adhérents aient entre les mains toutes les cartes pour gagner les élections, faire grandir les talents de chacun, favoriser la reconnaissance des compétences présentes sur tous les territoires. Nous proposons, à l’échelle de chaque fédération, la création d’une cellule de support méthodologique et logistique pour favoriser la vie dynamique des sections.

Nous voulons un mouvement capable de confier les responsabilités à une génération nouvelle.

De tous les partis politiques, seul le Mouvement Démocrate peut contribuer à porter une génération nouvelle. Mais, à nous jeunes adhérents, cela ne donne pas de droit à exiger quoi que ce soit, cela nous donne au contraire des devoirs. Nous devons prendre toute notre place au sein du Mouvement et de ses instances. Nous devons insuffler une vision moderne par des prises de position audacieuses. Nous devons défendre notre projet sur le terrain et porter nos couleurs lors des élections locales. Nous refusons d’être ceux qui demandent : nous devons être ceux qui proposent et agissent. Nous refusons l’attente et la passivité : nous devons être des moteurs incontournables. 

Nous voulons un mouvement implanté sur le terrain

Nous construisons un mouvement politique. Pas un club rompu aux discussions en interne mais incapable d’agir au service de la collectivité. Pas non plus une organisation éphémère constituée simplement en prévision des échéances de 2012. Nous construisons un mouvement rassemblant des femmes et des hommes autour de valeurs communes, avec pour but de construire un projet, de le défendre sur le terrain et d’accéder aux responsabilités pour le mettre en pratique.

C’est pourquoi, nous avons besoin d’une implantation dans chaque ville, dans chaque quartier. Construire un réseau d’élus locaux est une priorité absolue. Présenter des candidats dans les grandes villes est important, mais en susciter des candidatures dans les petites communes l’est tout autant. Être actifs sur Internet est important, mais être capables de rencontrer nos concitoyens dans les lieux de vie est tout simplement indispensable. Nous ne devons sacrifier aucune élection locale. Nous devons savoir repérer les profils, de les encourager et de mettre en avant des équipes, car on ne gagne aucune élection sans élus locaux et sans relais sur le terrain.

Nous voulons un mouvement porteur d’un projet concret de société

Aujourd’hui, nous portons des valeurs humanistes, durables, européennes, et une vision claire pour la société française. Nous souhaitons traduire cette vision en des mesures concrètes et applicables, les faire porter et médiatiser par des Secrétaires Nationaux thématiques, chacun entouré d’une équipe de travail. Nous proposons d’organiser dans toute la France, des conventions thématiques pour nourrir ce travail de fond à l’aide des contributions de chaque adhérent.

Demain, ainsi organisés, nous deviendrons pour les Français une force de gouvernement crédible.

Arriver au pouvoir n’est pas une fin mais un moyen : celui de pouvoir agir. Agir concrètement au service de la collectivité, de nos territoires. Agir humblement, en équipe au sein de notre famille politique. Pour cela nous avons besoin de votre confiance pour faire de nous les conseillers nationaux de l’Ile de France.