Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« connexion b..... de m.... connexion ! | Page d'accueil | Rapport Attali, ni excès d'honneur, ni indignité »

samedi, 26 janvier 2008

Chapeau, les JAF !

Bon, les JAF, c'est qui ? eh bien les JAF , ce sont les Jeunes Actifs Franciliens, l'une des listes qui s'est présentée aux élections internes du MoDem en île de France. Or, cette liste, constituée de jeunes gens (30 ans et quelques de moyenne d'âge) sans poids loursd ni élus, avec un réseau fort peu développé sur la Toile, mais avec beaucoup de présence sur le terrain et une énorme volonté, est parvenue à se hisser en 3ème position, sur 14 listes, en île de France, récoltant 3 sièges. Il faut en particulier saluer Christelle Carcone, la tête de liste, dont j'ai déjà eu l'occasion de parler (Sexy centriste, c'était elle).

Joli score, donc, pour cette aile du MoDem qui ne fait pas forcément d'esbrouffe et n'est pas indroduite dans la structure, mais qui est très efficace sur le terrain et prône démocratie interne et pragmatisme modéré à l'écoute des Français. 

L'apparition de Christelle sur la Toile a été saluée et remarquée, puisque l'influent blog Page 2007 lui consacre pas moins de deux billets, et que le Post, filiale du Monde, lui consacre également un article. Axel, l'auteur du blog présente Christelle mais aussi la liste des JAF dans un premier billet, et dans un second, une présentation du blog de Christelle.

Il faut bien sûr le préciser, Christelle a ouvert un blog : Oréade. Je suggère d'ailleurs la lecture de son premier billet sur l'actualité internationale, consacré à Romano Prodi.

Commentaires

bravo

il faut toujours soutenir les gens qui font avancer les choses alors que d'autres tirent vers l'arrière

Écrit par : vincent15 | samedi, 26 janvier 2008

Bonjour
est il déraisonnable d'écrire, sans volonté polémique, que cette liste menée par une personne talentueuse et...expérimentée et construite pour bonne partie par d'anciens JUDF, donne aussi l'impression d'avoir eu, au delà de la défense de son projet bien construit, l'ambition, suite à d'anciens différends chez les JUDF, de ne pas laisser à une égérie du web bien connue, et peut être trop médiatisée à leur gout, le monopole de la jeunesse et de contrebalancer les tendances progressistes de celle ci en défendant l'héritage des valeurs UDF?

Écrit par : zapataz | samedi, 26 janvier 2008

Très prometteur le blog de Christelle.



"de ne pas laisser à une égérie du web bien connue, et peut être trop médiatisée à leur gout, le monopole de la jeunesse et de contrebalancer les tendances progressistes de celle ci en défendant l'héritage des valeurs UDF?"


Polémique à part, zapataz, il est assez sain qu'un courant représentant "l'héritage des valeurs UDF" soit présent, et que le monopole de l'expression ne soit pas laissé à une "égérie", ce qui est toujours dangereux, quelle que soit sa valeur.
Attention au "fanclubisme" et aux idoles.


J'aime bien Quitterie pour son énergie, mais politiquement il est parfois difficile de situer sa ligne politique.

Pour le moment, il semble que Quitterie ait choisi d'être un "poil à gratter": elle souligne ce qui fonctionne mal, pousse régulièrement des coups de gueule.

C'est un rôle nécessaire sans doute dans un parti politique, et ce n'est pas moi, amoureux de la liberté d'expression, qui lui ferait ce reproche, de parler librement.

Mais un parti ne peut seulement reposer sur une critique interne, des coups de gueule, et une dénonciation de ce qui fonctionne mal.

Un parti c'est aussi des propositions sortant du cadre du parti, des propositions dans le domaine économique, européen, ce qui faisait justement les valeurs de l'UDF.

Une logique du compromis aussi, quand il le faut. Il y a une noblesse dans le compromis, quand il mène vers un progrès, au lieu de buter sur des absolutismes.
"Compromise is not a dirty word”, disait Bono, reprochant à l'IRA son esprit trop fier et inconciliable.


Il est vital que des jeunes dans le mouvement parlent d'économie, parlent d'Europe, parlent culture, parlent de la réforme de l'université, parlent du pays, dans ses dimensions locales, nationales et internationales, sans toujours en rester sur de grandes attitudes morales ou sentimentales.

Écrit par : Ax | samedi, 26 janvier 2008

Je suis d'accord à peu près à 90% avec Axel. Et pour Quitterie, je partage son point de vue. Moi aussi j'apprécie son énergie et sa vitalité, mais je ne partage pas sa critique qui rejoint souvent les thématiques du PS, et qui de toutes façons est très éloignée du pragmatisme politique auquel je suis attaché.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 26 janvier 2008

Merci de vos réponses. Je suis plutôt d'accord avec vous mais je voulais surtout confirmation de "l'impression" que j'avais eue au gré de mes lectures. Christelle et Quitterie m'ont l'air toutes deux trés douées mais pas sur la même longueur d'ondes depuis... quelques temps déjà. Et c'est sans doute trés bien comme ça pour le Modem.

Écrit par : zapataz | dimanche, 27 janvier 2008

@ zapataz

En effet, je trouve cette diversité enrichissante pour le MoDem, et je pense que nous en avons besoin.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 27 janvier 2008

Je me permets d'intervenir étant citée à plusieurs reprises.
Tout d'abord : merci à l'Hérétique de m'avoir soutenu dans cette campagne interne puis "booster" pour la création de mon blog.
Quitterie et moi sommes différentes et alors ? je dirai même plus : tant mieux ! C'est de la richesse et la diversité de nos talents que notre famille politique arrivera à reconquérir des électeurs. Nous partageons les mêmes valeurs, c'est dans leur mise en application où nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d'onde.
En effet, je suis persuadée que le Mouvement Démocrate peut être un grand et fort parti, il faut impérativement que nous soyons en ordre de marche pour gagner TOUTES les élections et que s'auto-critiquer en permanence est certes utile pour ne pas commettre les erreurs de fonctionnement du passé mais parfois un peu "bouffeur d'énergie". Ne perdons pas de vue que nous nous adressons aux Français. Ce matin, je tractais sur un marché à Chennevières sur Marne (ville où je suis candidate) et les gens rencontrés n'en ont rien à faire de savoir qui a été élu au conseil national du Modem, ils nous parlent de leurs difficultés pour boucler leur fin de mois, de leurs préoccupations pour leurs enfants, bref de leur vie quotidienne ! Et ils attendent de nous, Femmes et Hommes politiques, une écoute et des solutions. Nous avons beaucoup de travail de réflexion et d'action en perspective !!
A Axel : je suis fière d'être issue de l'UDF, ses valeurs je les vis toujours avec autant de passion et de détermination.
Amicalement,

Écrit par : Christelle | dimanche, 27 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.