Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 18 mars 2012

Par pitié, faites-la taire (la FCPE) !

Y'a rien de plus nocif, bisounours et malfaisant, je le crois, que cette satanée pseudo-fédération de parents d'élèves : la FCPE (ou FCPS, c'est pareil, c'est la courroie de transmission du PS). En fait, si on veut connaître la pensée profonde du PS dans le domaine de l'éducation, il suffit d'aller lire et d'écouter les imbécilités crasses qui prolifèrent du côté de la FCPE.

Là, ils reviennent à charge sur les devoirs à la maison, au point que Princesse Soso en est tout émotionnée.

Ben oui, ma belle, mais songe-s-y un peu, aussi, quand tu annonces que tu veux voter à gauche...Je l'ai déjà dit, il n'y a pas de différences de fond entre le PS et l'UMP sur l'éducation. 

Oui, donc, disais-je, avec ces ânes, si jamais ils parviennent à imposer leurs visées dogmatiques et idéologiques, je vais devoir inscire mes enfants dans le privé : ils veulent interdire les devoirs à la maison. Très intelligent, ça, non ? Le pire, c'est que comme tous les hiérarques socialistes et/ou pédagogolâtres, ce sont des praticants experts du faites ce que je dis, pas ce que je fais, et du coup, ma petite famille risque de retrouver dans le privé les rejetons des individus les plus en vue de cette funeste association.

Vite, pour une éducation de qualité, votez Bayrou pendant que c'est encore possible.

C'est toujours drôle les piaillements de profs contre leur candidats tutélaires : ils croient qu'avec des sit-in, menaces de manifestation et autres bisounourseries, ils vont amener les experts ès éducation socialistes à s'amender. Sont-ils bêtes, aussi, franchement. Les enseignants doivent comprendre que le PS ne veut nullement leur bien, pas plus qu'il n'agit pour celui des enfants. Sous couvert d'un égalitarisme mortifère, le PS essaie d'imposer la logique de la compétence plutôt que de la connaissance. Savoir-être, savoir-faire, savoir-dire, et cetera...et que restera-t-il du savoir là-dedans ? Pas grand chose. Si le socle, comme ils disent. Les abrutis.

Bon, faut dire aussi que s'il n'y avait pas autant de profs dans la FCPE...Magister magistro lupus est...

22:01 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : fcpe, devoir |  Facebook | | |

vendredi, 25 septembre 2009

Heures de cours perdues, le double tranchant

J'ai appris que la FCPE avait ouvert un site pour repérer les endroits où les enseignants ne sont pas remplacés quand ils sont absents. En dépit des dénégations des représentants de cette organisation, il est difficile de ne pas soupçonner une certaine duplicité de leur part. On peut toujours déclarer qu'il ne s'agit que de montrer les conséquences des suppressions de postes, in fine, cela revient à pointer du doigt les absences des enseignants, quelle qu'en soit la cause. Le Figaro, tout en écrivant un article en apparence neutre, a insidieusement mis les pieds dans le plat. Observons bien le bas de l'article et que trouvons-nous ? le titre suivant, renvoyant évidemment vers un autre article : « 45% des instituteurs ont posé un congé maladie l'an dernier». Astucieux, non ? On pointe ainsi innocemment du doigt et l'air de rien toute une profession, sans en avoir l'air.

Ceci ne signifie pas qu'il n'y a pas d'abus et que la question des remplacements ne mérite pas un traitement sérieux. Mais il y a des manières de le faire, et j'avoue que je n'aime pas trop celle-là...

Tiens, tout de même, c'est marrant les différences de titres, dans la presse. Le Monde, par exemple, a écrit «un site pour remplacer les enseignants non-remplacés». Il n'y a pas besoin d'être grand clerc en sémantique pour comprendre que la signification n'est pas tout à fait la même...Notez que la plupart des journaux utilisent bien le terme "absence ou absents", ce qui en dit long sur ce que pensent leurs journalistes, sur le fond, des enseignants. Même titre chez Vousnousils. C'est plus fort que soi, on ne se refait pas : quand on pense quelque chose, ça sort malgré soi...

10:57 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : école, enseignant, fcpe |  Facebook | | |