Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 avril 2010

Jésus de Nazareth, l'essence de l'âme

Unhuman a lancé une chaîne dont je n'ai pas clairement compris le tenant et l'aboutissant, mais à laquelle je vais tout de même répondre. J'avoue que je suis toujours dans une situation particulière vis-à-vis de l'Église et de Jésus de Nazareth. J'ai en fait globalement, plutôt une bonne opinion de l'Église catholique (alors que le protestantisme et l'orthodoxie m'indiffèrent au mieux) et une estime incommensurable pour Jésus de Nazareth. Et pourtant, je ne suis pas croyant. Je ne parviens pas à m'imaginer un seul instant qu'il existe une entité supérieure ni un autre monde, quelqu'ils fussent. J'admets en revanche que tout ne soit pas expliqué, dans le domaine de la psyché humaine, et je n'exclus pas une solution du type des atomes subtils chère à Lucrèce.

J'admire profondément Jésus, mais en tant qu'homme. Son caractère surhumain transparaît, pour moi, dans ses faits et gestes extraordinaires, dans sa mansuétude et son immense amour de tous les humains. J'aime me dire agnostique par goût de l'élégance, et à tout hasard, parce que je suis certainement capable de superstition, mais, sur le fond, je crains bien que je ne sois athée...

J'en viens donc au questionnaire d'Unhuman :

1. Voteriez vous pour Dieu s'il se présentait à la présidentielle ?

Difficile de répondre à une telle question. Être un bon politique suppose une certaine capacité à admettre le compromis, et donc le mélange. Si philosophiquement, l'essence de Dieu est 100% pure, cela me paraît non-compatible avec l'esprit de la politique. Et puis je tiens à mes vices...

2. Jésus se présente à votre porte, il est

a. Avec des chaussures de ville b. une paire de All Stars c. Pieds Nus d. Autre, Précisez.

L'aspect importe peu ; il serait avec des chaussures de ville, car il ne chercherait pas à attirer le chaland par des subterfuges.

3. Comment éviter que l'église catholique ne se radicalise devant tant d'attaques ?

Lui foutre la paix ?

4. Si Lucifer était une personne, à qui ressemblerait-il ?

A tous ceux que nous croisons chaque jour, il serait capable de prendre autant de visages qu'il existe d'être humains. Mais, au fait...Lucifer, à l'origine, ce n'était pas un démon, mais le second nom d'Apollon ; Apollon qui porte la lumière. Maintenant, si j'en crois le livre d'Hénoch, c'est bien un archange déchu.

J'aimerais bien savoir ce qu'en pensent Nemo et Christelle que je sais croyants, le crapouillot (puisse-t-il périr noyé dans son marais), à l'Orange Sanguine qui se demande où sont les paradis oranges, et à l'Orange Pressé(e) dont la mauvaise foi devrait éclairer de délicat cas de conscience. Ah, et si Christine et Criticus acceptent de donner leur avis, de même que Chriz de Bondieuseries, cela m'intéresse aussi.

12:47 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : jésus, dieu, catholicisme |  Facebook | | |