Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 novembre 2009

Antiracisme à la c...

Encore deux faits qui me font réagir au quart de tour. Je viens de faire un tour chez Polluxe qui signale l'existence d'une vidéo à la c... censée être un spot publicitaire contre le racisme. Je vois surtout dans cette vidéo les habituelles violences faites aux femmes avec un connard qui menace de taper une femme seule en des termes très violents. Une femme seule peut avoir peur dans un ascenseur non parce que l'homme qui monte avec elle est noir, mais parce que c'est un homme, tout simplement. Lire le billet d'Olympe sur le sujet, elle l'exprime très clairement. Quant aux réflexions de merde de l'acteur, elle pourrait aussi donner envie à un homme blanc de lui casser la gueule...la violence appelle la violence. Vidéo de merde, donc.

Toréador a eu la même réaction que moi quant au procès en sorcellerie débile qui est fait à Jacques Chirac. Chirac croise un Antillais à la sortie du restaurant et fait observer à Juppé qui est là que ce n'est sans doute pas un natif. C'est sans doute probable. Le croirez-vous ? Il y a eu une floppée de semi-débiles, de journaleux attardés et enragés, sans compter ces crétins de socialistes, pour hurler à l'anti-racisme, exiger des excuses publiques et hurler à la mort contre le racisme supposé de Chirac (lui qui apprécie particulièrement les femmes noires...).

Faut vraiment être c... mais vraiment c... maisd à ce niveau-là, c'est pas croyable : tiens, Sarko qui adore pondre des lois, je vais lui suggérer d'en écrire une contre la c.....erie. Il est où le racisme, là ? ça suffit un peu le politiquement correct et la police de la pensée.

Les anti-racistes sont vraiment des semi-débiles. Quand on veut contribuer à la lutte en faveur de l'égalité des chances, on fait plutôt comme le MoDem en proposant en tête de liste d'une élection importante un modèle de compétence et de réussite personnelle et sociale. C'est certainement plus efficace que de bêler en meute contre un ancien président connu pour ses bons coups de fourchette.