Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 janvier 2010

Entre Versac et Meilcour

Je faisais partie de ce petit public discret qui suivait l'ex-blog de Nicolas Vanbremeersch, dit Versac. Aujourd'hui, je jette un oeil non moins discret sur son successeur, Meilcour. Le changement m'a fait sourire, à vrai dire, et je me suis demandé s'il ne cachait pas un changement de perspective. Je suis sûr que bien peu de lecteurs se sont demandés pourquoi Nicolas Vanbremeersch avait choisi des noms aussi ésotériques et sophistiqués que Versac et Meilcour.

Cela devient beaucoup plus évident dès lors que l'on connaît un peu les Égarements du cœur et de l'esprit, l'oeuvre majeure de Crébillon fils. Un ouvrage méconnu injustement, parce qu'il préfigure à plus d'un égard le célébrissime les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Dans le livre de Claude Prosper (c'est le prénom de Crébillon fils), il se trouve que le Comte de Versac et Monsieur de Meilcour sont deux personnages essentiels. Le premier est un libertin notoire qui préfigure à plus d'un égard le Valmont de Choderlos, tandis que le second est un tout jeune homme, dix-sept ans à peine, qui découvre le monde. Mais le second est aussi le narrateur.

Alors, changement de point de vue ? Est-ce Versac qui a fait l'éducation de Meilcour ?

C'est étrange, finalement, les noms que nous donnons à nos blogues. Ils signifient toujours quelque chose. Changer de nom, ce n'est pas anodin,c 'est se refaire une identité, et il en va, à mon avis, de même avec les blogues. Tenez, moi, si je devais choisir, aujourd'hui, un autre nom, j'opterais pour l'Orthodoxe, qui me plaît bien. Mais entre Versac et Meilcour, il y a une vraie filiation : c'est le premier qui a accompagné (fait ?) l'initiation du second. L'Égarement finit de façon étrange. On a du mal, d'ailleurs, à concevoir que sa fin en soit bien une. Meilcour révèle que les sentiments que lui inspirent Madame de Lursay ne sont plus très vifs. Il ne songe, en fait, qu'à Hortense, qu'il ne possède pas. Un homme qui n'agit, envers une femme, plus que sous le coup du remords cède à une pitié des plus dangereuses.

In fine, pourquoi avoir choisi ces personnages comme étendards ? Eh bien je me le demande bien...Versac se contente juste d'évoquer l'oeuvre de Crébillon dans l'à propos de son Meilcour. L'idée lui est sans doute venue après coup, puisque dans l'à propos de son versac, il précise que son pseudo ne vient pas du livre.

17:57 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : versac, meilcour, crébillon |  Facebook | | |

mardi, 04 décembre 2007

Versac adoube Marielle de Sarnez

« Le site, pour le coup, est à peu près l'exact inverse des trois autres principaux prétendants. Pas de tivi, au modem. Et on donne clairement le signal que l'on ne prend pas l'électeur pour un idiot, en lui proposant un débat, sur la base de diagnostics et premières propositions, en mode "texte brut".»

 

be7107b9e2d13ef5672b5897414242a7.jpgEncourageant : ce n'est pas moi qui l'écrit, mais Versac, dans un billet du 23 novembre à propos des propositions de Marielle de Sarnez et du MoDem sur le site de la candidate. Voilà qui récompense les justes efforts de ceux qui s'investissent au MoDem, pour faire avancer les débats. Nous avons du retard à combler, au MoDem, mais la volonté d'éviter la politique-spectacle et de débattre sur le fond sera à notre avantage tôt ou tard.

Il faut saluer l'énergie de ceux qui oeuvrent dans l'ombre pour les Parisiens.  

 Et je tiens tout d'abord à saluer Céline Alléaume :

453ced8361f9f9c3676f76b0fa8848ad.jpgParmi les nouvelles têtes du MoDem, on peut dire qu'elle a accompli un travail remarquable :   en l'espace de quelques mois, cette jeune femme a réorganisé et remis en ordre de marche toutes les commissions de l'UDF-MoDem, afin de les rendre opérationnelles. C'est de ces commissions que sont issues les premières propostions du MoDem. Il faut toutefois reconnaître que le travail fourni est de longue haleine, et que les équipe de l'UDF avaient travaillé auparavant pendant presque deux années pour fournir un diagnostic de la ville de Paris très complet aux instances dirigeantes. Pour avoir eu accès à un certain nombre de ces documents (réalisés par des adhérents bénévolement !) je puis vous dire que plus d'un cabinet paierait cher pour disposer de telles analyses et de telles synthèses, étant donné la haute teneur qualitative de ces derniers.

 

76c76139d2437e13a5c0625e41ad9cc3.jpg

Mais pour nous, hérétiques, qui nous intéressons à l'économie, celle qui détient la bombe qui pourrait bien faire exploser l'aura de l'actuelle équipe municipale sortante, c'est Valérie Sachs.

Cette jeune femme qui s'est intéressée aux activités financières à Paris, est parvenue à mettre en évidence qu'il existait un gisement de pas moins de 70 000 emplois (!!!) totalement inexploités dans le secteur de la finance à Paris intra-muros. En ces temps de disette pour le pouvoir d'achat et l'emploi, voilà une annonce explosive. Démocratie et Hérésie économique qui détient pour l'instant l'exclusivité de ces informations (à l'exception des instances parisiennes du MoDem) fait la promesse àses lecteurs parisiens de diffuser au fil du temps, et jusqu'à l'échéance municipale, les éléments constitutifs de ce dossier détonnant. Très prochainement, nous interwieverons Valérie Sachs à ce sujet.