Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 mars 2009

Audience et influence des blogs, nouveau classement de l'hérétique

S'il y a bien un trait qui nous caractérise, nous autres Français, c'est notre goût immodéré pour les classements de toute sorte. Nous avons, en réalité, bien que nous le déniions souvent officiellement ou pour nous donner un genre, un amour du chiffre évaluateur : notes, pourcentages, rangs, et cetera, rien de plus plaisant pour nous.

C'est, me semble-t-il, bientôt la semaine de la presse dans les écoles. Et, de ce fait, je me suis fait une réflexion : ce serait intéressant de réaliser une étude de l'audience des blogs sur le modèle de ce qui se fait dans la presse écrite. J'ai notamment mis la main sur une étude fort intéressante commanditée par Havas édition sur la diffusion des quotidiens nationaux.

Il est, à mon avis, intéressant de comparer le tirage d'un quotidien avec les visites uniques d'un blog sur un jour. Par exemple, considérons La Croix pour l'année 2007, qui tirait alors à 96 661 exemplaires (mais dont le lectorat a crû de plus de 50% en 2008 !) et supposons  10% d'invendus (La Croix étant un journal d'abonnés pour l'essentiel, il a probablement peu d'invendus), on peut dire qu'il correspondrait à un blog qui recevrait 85 000 visites par jour. Parmi les blogs politiques, je ne crois pas que l'on en trouve qui réalisent une telle performance. Toutefois, un blog comme Sarkofrance doit bien réaliser entre 3 000 et 5 000 visiteurs à vue de nez. Alain Lambert avec des pointes à 140 000 visiteurs uniques par mois doit probablement réaliser par jour, si l'on considère qu'il a un taux de rebond pas trop élevé, de 5000 à 7000 visiteurs uniques par jour, certains mois, tout du moins.

Donc, d'une certaine manière, si l'on compare avec les chiffres d'un quotiden d'envergure nationale comme La Croix, si les blogs les plus fréquentés ne font pas jeu égal, ils rentrent tout de même dans une catégorie où la comparaison devient possible. Ensuite, pour vraiment avoir une idée plus claire, il faudrait comparer avec le nombre de lecteurs des rubriques actualités et politique dans ce journal.

Ensuite, je voudrais faire une réflexion sur wikio et son classement (une de plus !) : je crois que l'avènement de ces classements a consacré une autre époque : celle où des "parvenus" de la blogosphère sont arrivés au sommet de cette dernière. Nul doute que cela ait choqué nombre des aristocrates des premiers temps de la blogosphère que de voir les trublions qui avaient compris les règles du jeu s'emparer de la notoriété et du pouvoir. C'est, tout du moins, l'apparente impression que l'on pourrait avoir.

Ce que je crois, en réalité, c'est que le classement wikio n'a pas consacré la montée en puissance de nouveaux blogs, mais sa propre montée en puissance. C'est plutôt ce que je retiendrai de l'émergence de cette plate-forme. Ensuite, wikio mesure non l'audience, pas même l'influence, mais plutôt la propension des blogs à générer du bruit. Par exemple, j'ai suivi avec attention l'émergence des blogs féminins au sein de la blogosphère politique : je crois que ces blogs ont généré beaucoup de bruit, c'est à dire que l'on en a parlé en beaucoup de lieux, mais je ne crois pas que leur audience soit très élevée. En ce sens, l'influence d'un blog est un critère moins qualitatif que son audience. En effet, son influence, c'est sa propension à produire du bruit. Or, ce bruit n'est pas organisé comme un opéra de Mozart ou une symphonie de Beethoven mais plutôt diffus pour ne pas dire confus. Rien de comparable avec les magnifiques rapports numériques que Pythagore constata jadis entre les notes de musique.

Toutefois, il n'y a pas de fumée sans feu, comme dit le bon vieux proverbe. Il existe un lien entre audience, influence et bruit. Parvenir à déterminer le poids réel d'un blog, c'est avoir la possibilité de croiser toutes ces données.

J'ai remarqué un truc : les blogueurs avec leurs statistiques sont plus rapiats qu'Harpagon avec sa cassette. C'est un trésor mieux gardé que le code secret des réserves d'or de la Banque de France... Bien peu, surtout parmi les blogueurs "influents" (comprenez en tête du classement wikio) en rendent compte. Cette discrétion exemplaire n'est à mon avis pas innocente, mais je ne développerai pas...

Par un espionnage méthodique, le croisement des liens google avec les indices technorati et wikio plus certaines données que j'ai à ma disposition et dont je ne donnerai pas la recette (trop compliqué et puis c'est un secret) j'ai pu établir un classement approximatif des blogs. IL ne m'a pas été possible de déterminer exactement un ordre, mais, j'ai pu à peu près établir des catégories. 10 catégories au total, mais dans le classement que je donne ici, il n'y en a que trois qui apparaissent (ce qui est logique). J'ai constaté que l'on retrouve dans ce classement les principaux blogs figurant dans le top 100 du classement politique de wikio (désolé, je ne me suis intéressé qu'aux blogs politiques, je ne connais pas assez les autres et je manque trop de données et de temps pour les traiter). Et voilà ce que cela donne...Attention, parce qu'évidemment, il y a de grosses surprises...

1.  http://www.alain-lambert-blog.org/ (Alain Lambert) (cat.1)

2.  http://blogs.rtl.fr/aphatie/ (cat.1)

3.  http://www.monputeaux.com/ (cat.1)

4.  http://dinersroom.free.fr/ (cat.1)

5.  http://www.koztoujours.fr/(cat2)

6.  http://www.intox2007.info/ (cat.2)

7.  http://sarkofrance.blogspot.com/ (cat.2)

8.  http://777socrate.blogspot.com/ (cat.2)

9.  http://www.lepost.fr/perso/birenbaum/ (cat.2)

10 http://jegpol.blogspot.com/ (cat.2)

11 http://authueil.org/ (cat.2)

12 http://www.ginisty.com/ (cat.2)

13 http://www.jean-luc-melenchon.fr/ (cat.2)

14 http://www.plumedepresse.com/ (cat.2)

15 http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/ (cat.3)

Je n'ai pas vraiment pu poursuivre plus loin.C'est un très gros travail, long et difficile à réaliser. J'ai testé toute une série de blogs, mais après, il y a beaucoup de résultats qui se rapprochent des uns des autres.

Il y a un cas particulier, c'est celui du blog de Quitterie qui pourrait avoir une audience extraordinaire mais qui ne l'exploite pas en s'enfermant dans un traitement exclusivement sociétal de l'actualité. Résultats, sa fréquentation est assez inférieure à cette d'Hérésie... Malgré tout, je l'ai conservée dans ce classement, parce qu'elle a le potentiel pour enflammer la blogosphère, et bien au-delà de ses options politiques.

J'ai aussi une difficulté avec le blog d'Yves Daoudal. Il n'est pas fortement lié, pas non plus fortement googlerankisé (4), ila disparu du top 100 wikio, et son autorité technorati (71) n'a rien d'extraordinaire et de surcroît, assez peu commenté. Mais, il est manifestement  fortement lu (La plupart du temps, dans le classement hautetfort, il fait partie des 20 blogs les plus lus). En revanche, je pense qu'il ne déborde pas au-delà de ses frontières politiques. S'il n'est pas dans les 15 premiers, il est tout de même très probablement dans les 5 qui suivent, c'est à dire entre 16 et 20. Les blogueurs d'extrême-droite ne se lient qu'entre eux (à vrai dire le reste du champ politique n'a pas très envie de se lier non plus avec) et visitent assez peu les autres blogs, d'où cette particularité.

Par ailleurs, des 100 premiers blogs politiques francophones, seul l'hérétique est une référence de google actualités. Cela lui donne un avantage. Toutefois, par déontologie, je n'ai pas essayé de le classer, même si j'ai une assez bonne idée d'où je suis exactement (pas dans les 15 premiers ni même sans doute dans les 20, mais pas forcément très loin)...

Je conclurai en précisant que ce classement n'a strictement rien à voir avec mes préférences politiques et que je l'ai voulu le plus objectif possible.

12:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : blog, wikio, classement, politique |  Facebook | | |

mercredi, 03 décembre 2008

Entre Wikio et Elle : Influences...

Je viens de tomber par hasard, grâce à Wikio, au demeurant, sur le blog Fredzone qui s'interroge sur la réalité de l'influence d'un blog avec toute une série d'observations de bon sens. Beaucoup de commentaires intéressants, par ailleurs, à la suite de l'article.

Personnellement, ce qui me paraît pertinent, c'est de se demander surtout auprès de qui on est influent.
Pour moi qui tiens un blog politique, mon vrai problème, ce n'est pas de rameuter les gens qui sont d'accord avec moi, mais au contraire ceux qui sont en désaccord : c'est eux que je vais chercher à convaincre et à influencer.
C'est à mon avis une quadrature du cercle indépassable : je suis connecté avec la sphère démocrate, mais globalement, j'ai l'impression de recevoir assez peu de visites d'autres tendances politiques que la mienne, et encore moins de la zone non-militante et non-engagée (c'est à dire la très grande majorité des individus).
Les blogs de gauche caracolent généralement dans les hit-parades des classements, mais c'est parce qu'ils sont organisés en réseaux, et, ils sont certes influents, mais...entre eux. De mon point de vue, cela n'a politiquement pas d'intérêt. Je préfère, pour ma part, être référencé par dix blogs UMP et dix blogs PS que par 100  blogs démocrates. Mieux, si je peux me mettre en relation avec des blogs aux préoccupations autres que les miennes, j'ai évidemment l'impression de toucher mon but, c'est à dire communiquer avec un public non-averti.
Mais bon, ce sont des choses difficilement quantifiables. Je crois que Wikio essaie de faire au mieux pour mesurer l'influence des blogs, mais que, quelle que soit la rigueur que l'on mette à établir un classement (et sur ce point, je crois que Chappaz et Véronis sont vraiment dignes de confiance) il demeure contournable, sciemment ou non, par des esprits malins et déterminés.

J'ajoute que Wikio me semble avoir fait une entrée intéressante dans la sphère médiatique traditionnelle, puisque le magazine Elle vient d'établir un partenariat avec lui pour proposer un classement de "blogs de filles" par thèmes. Une bonne partie de la blogosphère s'est récriée en hurlant à la mort, parce qu'il est vrai que les thèmes proposés par Elle sont...disons...quelque peu traditionnels. Cela dit, nombre d'hommes lisent Elle discrètement l'air de rien, de préférence dans les salles d'attente, et, pour cette raison, je trouve que c'est une facilité un peu lâche que de repousser avec horreur et mépris ce classement. Cela m'arrive de le lire (paf, en voilà un, un de ces hommes qui lisent des magazines féminins) et on y trouve des reportages souvent intéressants et des informations que l'on n'aurait pas ailleurs. Alors, svp, que certains cessent de cracher sur Elle. Pour ma part, je n'ai pas le sentiment d'appartenir à une aristocratie et j'ajoute que beaucoup de nos articles, tant en qualité d'écriture qu'en fond et en substance sont bien inférieurs à ceux que l'on trouve dans ce magazine.

Au passage, pas trace de ce classement ni sur wikio, ni chez Elle, pour l'instant. Le classement est attendu pour le 08 décembre 2008.

 

EDIT : in fine, ce serait un très gros travail, mais cela vaudrait le coup, un jour, de classer les blogs non selon leur nombre de liens, mais selon l’éloignement en terme de thématiques (ou de positionnement pour la politique) des blogs sur lesquels ils sont référencés.

Tiens, je m’en vais proposer ça à Véronis, moi…

10:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : wikio, classement, blog, elle |  Facebook | | |

samedi, 05 juillet 2008

Classement Technorati des blogs politiques

Il existe deux références principales en termes de calcul d'influence et de notoriété pour les blogs francophones : Wikio et Technorati. Le premier propose un classement mensuel tandis que le second accorde un indice d'influence à chaque blog. Par curiosité, je me suis livré à un comparatif afin de déterminer si indices et classements se recoupaient. Je me suis intéressé exclusivement aux blogs politiques.

METHODE

Je me suis donc intéressé aux cent premiers blogs politiques du classement Wikio, et j'en ai extrait tous ceux dont l'indice technorati dépassait 100. Il n'y en a que 25 , c'est à dire un quart, pour lesquels c'est le cas. Je tire de ce comparatif les remarques et réflexions qui suivent :

- les tendances lourdes Technorati confirment wikio. A de rares exceptions près, un indice technorati très fort se traduit par un classement élevé chez wikio. L'inverse n'est en revanche pas vrai. Un classement élevé chez wikio n'est pas la garantie d'un indice technorati élevé.Il y a toutefois d'importants reclassements, avec notamment deux cas spectaculaires : Sébastien Pereira qui passe de la 85ème place chez wikio à la 8ème chez Technorati, et puis moi-même, et je ne m'y attendais pas, car j'ai fait cette recherche sans imaginer quel serait mon classement technorati, qui passe de la 30ème à la seconde place.

- Technorati a beau avoir pondéré hautetfort  tout récemment, à la fin de l'année 2007, dans le classement technorati, l'impact de cette plate-forme demeure fort. A cause de cela, je n'exclus pas des erreurs, faute d'avoir testé les blogs hautetfort 100 à 200, même si les erreurs devraient rester marginales.Cela pose la question de la valeur des liens :

  • les blogrolls par défaut de hautetfort peuvent-ils être considérés comme choisis ? Assurément pas selon un critète thématique, en tout cas, sans compter ceux qui laissent cette blogroll par méconnaissance technique. A admettre que les liens choisis ont plus de valeur, évidemment, que les liens par défaut.
  • Corollairement, wikio et technorati ignorent les liens des widget box, plus généralement des flux. Quand on songe qu'un widget comme celui du MoDem (non-officiel) relie plus de 120 blogs, évidemment, on est fondé à se demander si ce choix est pertinent.
  • Wikio et Technorati ignorent également les liens des médias (blogs appartenant à une plate-forme médiatique telles que Le Monde, Libération, ou 20minutes, par exemple)alors que ces plate-forme-là permettent souvent de faire passer des articles en une.On peut citer l'exemple également des liens issus des grands journaux et hebdomadaires , par exemple la reprise de nombre d'articles de Ma vie en Narcisse par Marianne, et plus récemment d'Outre-politique, le blog du Chafouin.
  • Enfin, le référencement dans Google actualités est ignoré aussi. Démocratie et Hérésie économique fait pourtant plus de 50% de son trafic ainsi. Parmi les blogs MoDem, on compte aussi le Blog du Démocrate dans google news. Il n'est pourtant que 98èmeau classement wikio et a un indice inférieur à 100 chez Technorati.

LE CLASSEMENT

Ce classement ne prétend pas à l'exhaustivité. En effet, je n'ai pu tester ce qu'il se produit pour les blogs au-delà du centième chez Wikio. Comme l'indice technorati varie parfois au cours d'une seule même journée,  j'ai établi le classement sur la base des indices au 4 juillet 2008 à 23h00. Par exemple, sur les 5 derniers jours Démocratie et Hérésie économique a varié de 456 à 462. Les différences au classement sont donc significatives seulement quand les écarts d'indice se comptent en dizaine de points. A 5 points ou moins d'indice, j'ai estimé que les blogs étaient ex-aequo. J'ai eu des difficultés avec quelques blogs qui n'avaient pas de référencement technorati. J'ai fait alors une estimation à partir du nombre de réactions.Pas de difficultés pour Plume de Presse, mais il y en a une pour Apathie qui a plus de 800 réactions.  Les réactions ne suffisent pas à établir l'indice, mais avec ce nombre il a probablement un indice supérieur à 100. Pour les autres il n 'y a pas suffisamment de réactions pour espérer un indice de 100 ou plus.Tout du moins, pas assez de réactions sur un blog avec un fort indice.

Ce classement me laisse tout de même des questions sans réponses (mais le classement wikio tout autant) : pourquoi, par exemple, un blog comme celui d'Alain Lambert ne dispose pas d'un très fort indice, alors qu'il compte pas loin de 100 000 visiteurs uniques par mois ? Dans le même temps, je n'en compte qu'entre 7 et 10 000 (sans compter toutefois les reprises sur d'autres plate-formes comme CoZop, Demos ou Esprits Libres, pour en citer quelques unes). 

Pour autant, le classement wikio pèche aussi par nombre de bizarreries : je sais par exemple qu'un blog honorablement classé (dans les 100 premiers) tourne à moins de 60 visiteurs par jour (pour donner une échelle, je suis en moyenne entre 500 et 700 visiteurs chaque jour, avec des pointes à 1000). Je ne dirai pas lequel, ça n'a pas d'importance, mais l'exemple est emblématique de la difficulté à réaliser un classement fiable et cohérent...

Nom/URL

Indice technorati

Rang Wikio

Rang Technorati

 http://embruns.net/

 534

 1

 1

 http://heresie.hautetfort.com/

 462

 30

 2

http://777socrate.blogspot.com/

 368

 4

 3

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

 336

 22

 4

http://www.versac.net/

 326

 2

 5

http://jour-pour-jour.hautetfort.com/

 294

 32

 6

http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/

 293

 18

 6

http://sebastienpereira.hautetfort.com/

 276

 85

 8

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses

 275

 3

 8

http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/

 264

 36

 10

http://bgr.hautetfort.com/

 233

 72

 11

http://www.relatio.fr/

 216

 26

 12

http://stupeurettremblements.hautetfort.com/

 199

 48

 13

http://marie-isabelle.hautetfort.com/

 192

 44

 14

http://sarkofrance.blogspot.com/

 189

 6

 14

http://www.intox2007.info/

 188

 5

 14

http://corinnelepage.hautetfort.com/

 179

 21

 17

http://jegpol.blogspot.com/

 174

 7

 17

http://dinersroom.free.fr/

 167

 9

 19

http://pierrecatalan.hautetfort.com/

 160

 50

 20

http://www.koztoujours.fr/

 144

 10

 21

http://www.monputeaux.com/

 135

 25

 22

http://partageonsmonavis.blog.20minutes.fr

 131

 40

 22

http://maximepisano.wordpress.com/

 107

 14

 24

http://www.ginisty.com/weblog

 100

 16

 25