Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Autolib : je l'avais bien dit ! | Page d'accueil | Et si on laissait crever les non-vaccinés de la rougeole ? »

mardi, 21 août 2018

Une accusation à point nommé contre Asia Argento, quel hasard !

J'ai lu les titres et articles de presse à propos d'Asia Argento et de sa supposée agression contre Jimmy Bennett. Ça sent le traquenard à plein nez. 

Le type assure avoir été agressé sexuellement par l'actrice à l'âge de 17 ans. Il se fout de la gueule de qui, le petit traumatisé ? La prétendue agression ne l'empêchait pas de titrer quelques semaines après que "Maman" lui manquait. Pour la petite histoire, les deux acteurs jouent à la mère et au fils depuis qu'ils ont tourné ensemble dans un film alors que Jimmy avait 7 ans et qu'Asia incarnait sa mère.

Jimmy n'a pas fait la carrière qu'il espérait et doit se contenter de seconds rôles. Alors, il y a quelques mois, ses avocats ont contacté Asia et réclamé 3.5 millions de dollars parce que Jimmy se sentait traumatisé par la relation sexuelle qu'ils avaient eu 5 ans auparavant.

L'histoire de ce garçon n'est crédible à aucun titre. Il est aisé pour un garçon de près de 17 ans et demi de dire non à une femme de 35 ans d'autant qu'il n'y avait aucun rapport d'ascendance entre eux à cette époque.

En fait, si ce garçon avait eu 18 ans à l'époque des faits, son histoire aurait été pliée et remisée au placard tant elle ne tient pas la route. Mais comme il était mineur, selon la loi californienne, il y a eu agression sexuelle.

Des femmes qui agressent sexuellement des hommes toutes seules, ça n'existe pas. N'importe quoi. La physiologie fait qu'un homme qui n'en a pas envie ne peut pas avoir de relation sexuelle avec une femme. 

Ce que je pressens, c'est que cette accusation tombe à point nommé pour tenter de discréditer la vague du #metoo et que l'accusateur a surtout vu dans cette histoire l'occasion de ramasser un paquet de fric. A 3.5 millions de dollars, qu'on ne me dise pas que c'est la soif de justice qui le pousse. 

Asia est coincée, dans ces circonstances, et elle a essayé de transiger en lui versant 380 000 dollars. 

Je ne pense pas qu'Asia Argento se serait engagée dans son combat si elle avait quelque chose à se reprocher. En revanche, je vois venir de loin un petit gigolo qui trahit sa protectrice et salit de manière dégueulasse leur passé commun pour se faire du fric.

On va vers une époque où il ne sera plus possible d'accorder sa confiance à qui que ce soit. Les mecs qui couchent avec les filles n'ont aucun honneur : ça va du revenge porn aux accusations d'agression sexuelle.

A lire : l'enquête de France Info qui contient quelques éléments intéressants.

 

00:58 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : asia argento |  Facebook | | |

Commentaires

Mais bien sûr que si, M. ou Mme l'hérétique, qu'un homme peut se faire violer par une femme, seule qui plus est. Et je parle en connaissance de cause. Et non, je n'ai pas porté plainte, par honte certainement, mais aussi parce que ce soir là j'avais bu et n'avais pas dit non. Pourtant elle ne me plaisait pas du tout. Mais vous allez certainement me répondre que c'est parce que je suis un animal et que je n'ai pas pu me retenir, ce qui est faux.

Et il me semble qu'aujourd'hui il n'y a pas obligation de pénétration pour considérer une atteinte ou attaque sexuelle comme viol.

Soit vous êtes un énorme troll, soit vous faites partie de ces gens de la bien pensance qui sont tellement enfoncés dans leurs idées qu'ils se discréditent eux mêmes et surtout les causes qu'ils défendent.

Ce que vous racontez est hallucinant. Vous voyez venir de loin un petit gigolo? Je vois surtout une femme en position de force avoir abusé d'un jeune homme. Qu'en est il de leur passif? On sait qu'ils avaient une relation très fusionnelle depuis l'enfance de ce dernier. Comment refuser des faveurs à celle qui vous a pris sous son aile depuis tout petit, même si celles-ci sont d'ordre sexuelle?

Et sinon, oui, M. ou Mme l'hérétique, on peut s'engager dans de grandes causes sans être clean, c'est un faux problème que vous signalez ici...

On va vers une époque où il ne sera plus possible d'accorder sa confiance à qui que ce soit. Certains mecs qui couchent avec des filles n'ont aucun honneur, tout comme certaines filles qui couchent avec des mecs n'en ont pas beaucoup plus... Surtout aujourd'hui, où l'on a entendu parlé, pas plus loin qu'en France, d'une jeune fille qui a raconté s'être faite violer par un jeune homme qui l'a simplement éconduit, parce que... Ben pourquoi pas.
Vous comprendrez bien que je ne cautionne absolument pas les agressions sexuelles ou les viols, que je pose juste une réponse à votre billet que je trouve complètement hors de propos et déplacé, étant moi même un homme qui a subi ça.

Écrit par : Jonathan | mardi, 21 août 2018

Bonjour Jonathan,
On peut après coup regretter d'avoir eu une relation sexuelle avec une femme, est-ce pour autant un viol parce qu'elle aurait été entreprenante ?
Elle n'était pas en position de force, Jimmy Bennett était un acteur déjà connu. Ils se fréquentaient depuis longtemps et on continué à se fréquenter et à passer du temps ensemble par la suite.
Bien sûr qu'il ne suffit pas d'une pénétration pour parler de viol, mais, quand il y a pénétration d'un homme, mécaniquement, cela ne se fait pas tout seul. L'homme doit être excité et le vouloir. Alors évidemment, il existe des cas particuliers (je ne vais pas rentrer dans les détails) mais celui-là ne m'a pas l'air d'en faire partie.
Il s'agissait d'une femme seule, moins forte physiquement que l'acteur, c'est elle qui avait bu, et il n'y avait pas de rapports de dépendance (ce n'était pas sa patronne, pas sa mère, pas sa prof, pas sa productrice, et cetera).
Bref, je maintiens que cela ne tient pas la route.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 21 août 2018

Encore une fois (et je me répète, mais vu votre réthorique cela ne sert pas à grand chose) oui, une femme peut violer un homme. J'en suis la preuve.

Je vous cite: "On peut après coup regretter d'avoir eu une relation sexuelle avec une femme, est-ce pour autant un viol parce qu'elle aurait été entreprenante ?"
Ce n'était pas du regret mais du dégoût à ma propre encontre, c'est en tous points différent. Je n'ai ressenti aucun plaisir à faire ca, me suis senti comme un vibromasseur humain. On rentre un peu plus dans ce que vous appelez viol j'espère?
Je suis certain que si une nana vous avait raconté la même histoire vous auriez considéré ceci comme un viol. Mais là je suis un homme et donc un gros dégueulasse qui n'a pas droit à avoir de faiblesse?

Et ne détournez surtout pas les propos relatés et donc la réalité. Il (et non pas elle, ça n'a pas été prouvé) était saoul. Il était mineur (c'est un point très important) Et surtout certainement sous son emprise depuis son plus jeune âge. Et un fait très important aussi, elle lui a donné 380k dollars à l'époque en échange de son silence.

Ensuite je vous invite à retrouver un article qui m'avait fait halluciner Il y a 10 ou 15 ans où une coiffeuse russe (championnne de je ne sais plus quel art martial) avait forcé un homme qui était entré par effraction dans son salon à avoir des rapports non consentis avec elle et 5 de ses employés. Vous allez certainement me dire que ce n'étaient pas les mêmes enjeux mais il en résulte la même finalité, mais noooon... Un homme ne se fait pas violer.
Au fait, j'étais bien plus costaud que la personne qui a abusé de moi lorsque ça m'est arrivé et j'aurais du faire quoi? Lui taper dessus pour la repousser, étant donné que mes paroles étaient vaines? Reprendre ma voiture pour partir alors que j'étais saoul?
Et enfin, il faut faire une différenciation entre être excité et avoir envie de faire l'amour, autant chez les hommes que chez les femmes. Ou alors, après avoir prôné (Moi le premier) l'égalité des sexes (Au moins pour ça!) il faudrait maintenant aussi dire que non, les hommes ne sont que des animaux en soif de chair...
En attendant, je maintiens que ce que vous dites ne tient pas la route. Son histoire à lui, malheureusement, Si...

Écrit par : Jonathan | mardi, 21 août 2018

@Jonathan
En tout cas, votre témoignage respire la sincérité.
Un homme peut en effet avoir une faiblesse, je ne le conteste pas. Je n'ai pas les circonstances de ce qui vous est arrivé et je ne veux pas vous troubler avec cela.
Je vous concède aussi que ce que vous me dites, s'il s'était agi d'une femme, aurait valu de ma part un jugement plus sévère.
Dans le cas de l'exemple que vous citez, les choses sont plus nettes : il y a agression en réunion, c'est clair.
Je sais bien également qu'il y a une différence entre être excité et faire l'amour. Il existe des réactions mécaniques.
On verra ce qu'il adviendra de l'histoire de Jimmy Bennett.
En tout cas, Asia Argento nie toute relation sexuelle avec cet individu. On constate que le personnage est procédurier puisqu'il avait précédemment tenté d'intenter une procédure contre sa propre famille pour obtenir plusieurs millions de dollars.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 21 août 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.