Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 août 2018

Une accusation à point nommé contre Asia Argento, quel hasard !

J'ai lu les titres et articles de presse à propos d'Asia Argento et de sa supposée agression contre Jimmy Bennett. Ça sent le traquenard à plein nez. 

Le type assure avoir été agressé sexuellement par l'actrice à l'âge de 17 ans. Il se fout de la gueule de qui, le petit traumatisé ? La prétendue agression ne l'empêchait pas de titrer quelques semaines après que "Maman" lui manquait. Pour la petite histoire, les deux acteurs jouent à la mère et au fils depuis qu'ils ont tourné ensemble dans un film alors que Jimmy avait 7 ans et qu'Asia incarnait sa mère.

Jimmy n'a pas fait la carrière qu'il espérait et doit se contenter de seconds rôles. Alors, il y a quelques mois, ses avocats ont contacté Asia et réclamé 3.5 millions de dollars parce que Jimmy se sentait traumatisé par la relation sexuelle qu'ils avaient eu 5 ans auparavant.

L'histoire de ce garçon n'est crédible à aucun titre. Il est aisé pour un garçon de près de 17 ans et demi de dire non à une femme de 35 ans d'autant qu'il n'y avait aucun rapport d'ascendance entre eux à cette époque.

En fait, si ce garçon avait eu 18 ans à l'époque des faits, son histoire aurait été pliée et remisée au placard tant elle ne tient pas la route. Mais comme il était mineur, selon la loi californienne, il y a eu agression sexuelle.

Des femmes qui agressent sexuellement des hommes toutes seules, ça n'existe pas. N'importe quoi. La physiologie fait qu'un homme qui n'en a pas envie ne peut pas avoir de relation sexuelle avec une femme. 

Ce que je pressens, c'est que cette accusation tombe à point nommé pour tenter de discréditer la vague du #metoo et que l'accusateur a surtout vu dans cette histoire l'occasion de ramasser un paquet de fric. A 3.5 millions de dollars, qu'on ne me dise pas que c'est la soif de justice qui le pousse. 

Asia est coincée, dans ces circonstances, et elle a essayé de transiger en lui versant 380 000 dollars. 

Je ne pense pas qu'Asia Argento se serait engagée dans son combat si elle avait quelque chose à se reprocher. En revanche, je vois venir de loin un petit gigolo qui trahit sa protectrice et salit de manière dégueulasse leur passé commun pour se faire du fric.

On va vers une époque où il ne sera plus possible d'accorder sa confiance à qui que ce soit. Les mecs qui couchent avec les filles n'ont aucun honneur : ça va du revenge porn aux accusations d'agression sexuelle.

A lire : l'enquête de France Info qui contient quelques éléments intéressants.

 

00:58 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : asia argento |  Facebook | | |