Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Baisses des salaires enseignants : merci qui ? Najat et Pépère... | Page d'accueil | Fillon ? Ah non ! »

lundi, 07 novembre 2016

Que faire ?

Cela fait un moment que je m'interroge sur la pérennité de ce blog et la pertinence du maintien de son existence.

Au fil du temps, j'avoue que je me suis lassé et puis l'heure des blogs est passée, j'en ai l'impression.

Je n'attends pas grand chose de la présidentielle. Le seul homme politique en lequel j'ai entièrement confiance, c'est Bayrou et il est parti pour ne pas se présenter.

A gauche, il n'y a pas de programme, ou, pire, c'est Macron qui tient lieu de penseur. A droite, je les trouve déprimants avec leurs antiennes. Ils veulent (bêtement) la peau des 35 heures, soutiennent les pires mesures de Macron (inversion de la hiérarchie des normes avec primat de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche, baisse de la rémunération des heures supplémentaires entre autres) et j'en passe quelques autres.

J'ai été heureux de voir que Bayrou ne tombait pas dans le panneau s' insurgeait contre la loi El Khomri pour ce qu'elle comportait de pire.

Je continue à lire Partageons mon avis sur son nouveau blog. Il disait quelque chose qui ne me paraissait pas faux récemment : au fond, Hamon a raison de viser une société où l'on ne travaillerait plus que 32 heures par semaine. Je pense que nous devons nous affranchir du diktat biblique, du péché originel et cesser de travailler à la sueur de notre front. Le problème, et c'est là où je ne suis plus jegoun, c'est que Hamon n'a pas imaginé un modèle économique qui permette ce modèle social. On ne peut pas de désintéresser de son financement.

J'ai trouvé l'analyse de Numerama sur les débats de la première primaire de la droite très pertinente. Je suis d'accord. Aucun des candidats de droite n'a la moindre vision d'une économie du futur en révolution technologique permanente et dans lequel un jeune garçon de 13 ans est capable de concevoir et de fabriquer de chez lui une prothèse cent fois moins chère que celle des laboratoires. Le problème, c'est que la gauche n'est pas plus avancée sur la question, et, qu'au centre, on est trop peu nombreux pour parvenir à développer une pensée originale et pertinente. Je ne compte pas l'UDI dans le centre, c'est une droite modérée, très libérale et un peu bobo, dont le ralliement à Macron ne m'étonne guère. 

Bayrou avait des idées en 2012 sur les circuits courts et la production locale, et je vois que ses idées ont fait leur chemin, le Made in France ne cesse de gagner des parts de marché.

Je reconnais à Juppé la volonté de ne pas chercher à diviser les Français, mais pour le reste, je suis plus que sceptique. Je continue d'attendre le programme de Jean Lassalle en espérant qu'il comportera les innovations qui font tant défaut aux autres.

Le bilan de François Hollande n'est pas fameux sous bien des aspects mais ce n'est pas non plus la catastrophe que la presse se plaît à relayer sans cesse. La droite qui le conchie s'apprête à dégrader de nouveau les comptes publics alors que c'était un des points plutôt positifs du bilan de Hollande.

En fait, sans Bayrou, je suis perdu. J'irai soutenir naturellement Juppé à la primaire de la droite car je veux éviter Sarkozy, je voterai sans hésitation pour lui dans un second tour contre Marine Le pen, mais pour le premier tour, je n'exclus rien, pas même de voter pour un candidat de gauche qui me séduirait. Mais j'avertis que cela ne sera ni Hollande, ni Valls ni Macron ni Montebourg, et pas davantage Méluche bien que j'ai du respect pour l'homme.

Bref, je dresse un inventaire à la Prévert un peu pour dire que je commence à me désintéresser lentement de la sphère politique, tout en conservant quand même un oeil vigilant sur quelques aspects et sur les causes qui me sont chères : la condition féminine et l'égalité entre hommes et femmes est la plus importante de toutes à mes yeux. Celle-là continuera de me faire réagir. Bayrou, évidemment, aussi. Tout le reste, au cas par cas et selon l'humeur du moment. J'ai tellement d'autres choses dont je dois me préoccuper désormais, certaines passionnantes, et d'autres tristes à en mourir...

22:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bayrou |  Facebook | | |

Commentaires

Restons vigilants l'Hérétique...
Il se pourrait que le temps des inventaires ne soit pas encore venu...

Mouvement Alcibiade.

Écrit par : Alcibiade | mardi, 08 novembre 2016

Nous sommes tellement insignifiants...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 09 novembre 2016

Non l'Hérétique! L'heure est venue de nous serrer les coudes. Ton engagement et ton impact sont exemplaires, ne sous-estime surtout pas non seulement ce que tu as fait mais surtout l'importance de continuer à le faire. A bientôt!

Écrit par : Olivier | jeudi, 10 novembre 2016

l'hérétique écrit
"Je n'attends pas grand chose de la présidentielle."

ben moi aussi......c'est triste......

Ce qui se passe aux USA va se passer en Europe et ailleurs.....

Écrit par : Europium | samedi, 12 novembre 2016

Ne vous découragez pas.Ce sont des moments qui vont ouvrir, quoi qu'il en soit des primaires, sur une ère nouvelle. Amitiés. FB

Écrit par : Bayrou | dimanche, 13 novembre 2016

Merci François,

C'est gentil à vous de venir à un moment où en effet, le découragement gagne.
Si Juppé remporte cette primaire puis la présidentielle, j'espère qu'il mettra en application un large spectre de vos idées, notamment sur l'Éducation et l'Économie.
Malheureusement, je l'écoute, et pour l'instant, mis à part de m'éviter de tomber sur Sarkozy...je ne suis pas vraiment convaincu...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 15 novembre 2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.