Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Primaire de la droite : voter ou pas ? | Page d'accueil | Baisses des salaires enseignants : merci qui ? Najat et Pépère... »

lundi, 29 août 2016

Cénacle, spectacle, le coup monté ?

J'ai lu le billet de Corto sur le Cénacle, à Tremblay en France, on y trouve pas mal d'informations intéressantes, pas immédiatement disponibles dans la presse et les médias toujours soucieux de bonne conscience et de coups d'éclats.

Je trouve quand même que ça sent le coup monté à plein nez cette histoire-là. A mon avis, le restaurateur a senti le coup venir pour discréditer son établissement mais il n'a vraiment pas été finaud dans sa réaction en associant tous les Musulmans au terrorisme. Je pense qu'il ne savait pas vraiment quoi faire.

Qu'est-ce que venaient foutre dans un restaurant connu pour ses bons plats à base de cochonaille et ses bons vins deux "Musulmanes" voilées, j'aimerais bien le savoir. Je vois surtout qu'elles ont été promptes à dégainer le portable et à appeler le CCIF et une camarade intégriste pro-djihadiste. 

Autre chose : la vidéo est partielle et on ne comprend pas ce qu'il s'est produit avant : elle débute tout de même sur l'affirmation d'une des deux femmes indiquant qu'elles ne veulent pas être servies par un "raciste". Que s'est-il passé avant ? L'accusation de racisme est bien sûr ridicule, la qualité de Musulman n'étant pas une race mais une croyance religieuse. Un point étrange aussi : les verres posés sur la table contiennent de l'eau. Il y a donc eu soit une carafe soit une eau minérale apportée sur la table. Les deux jeunes femmes n'ont pas donc pas été refoulées de suite. 

Les jeunes de la communauté musulmane de Tremblay qui sont venus demander des "explications" au restaurateur : c'est qui, c'est quoi ? Ils l'ont menacé ? 

Cela dit, il est quand même pas malin le patron du restaurant : je ne vois que partiellement une des deux femmes sur la vidéo, mais pour ce que j'en vois, elle ne porte ni burka ni hijab et s'exprime dans un français impeccable. Sa réaction est très calme et adaptée, bref, il a tout faux le restaurateur. A sa place, j'aurais réagi avec civilité en venant proposer la carte aux deux jeunes femmes ainsi que les meilleurs vins locaux et en faisant assaut de courtoisie et de galanterie, dans la tradition française...

19:17 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cénacle |  Facebook | | |

Commentaires

du sidi brahim ou du balaouane?

Écrit par : kobus van cleef | lundi, 29 août 2016

Filmer avec un portable est devenu un réflexe dans ce genre de situation, les gens filment tout maintenant. Il n'y a pas de raison de supposer qu'elles n'iraient pas dans ce restaurant car voilées, l'explication de Corto est débile. Le CCIF a cherché à les contacter une bonne partie de la journée d'hier, donc oui il pourraient mentir mais il n'y a rien qui l'indique. Bref si tu t'en tiens réellement aux faits l'idée du complot ne tient pas.

Écrit par : melianos | mardi, 30 août 2016

@melianos
Je trouve quand même leur attitude très bizarre. Elles contactent de suite une de leurs copines connue pour son intégrisme (vois la photo de la petite fille en burka sur sa photo FB). Elles ne sont donc pas fondamentalement modérées.
Que viennent-elles faire dans ce restaurant, par les temps qui courent, voilées, alors qu'elles savent très bien qu'une large part de la société française vit cet accoutrement comme une provocation ?
Attendons d'en savoir plus, je pense que, comme d'habitude avec tout ce qui est éruptif, il faudra que du temps passe pour apprendre la vérité.
Compte-tenu du contexte, elles auraient quand même pu se faire discrètes...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 août 2016

@kobus
Balaouane, je ne connais pas. Personnellement, j'ai une préférence pour les Côtes du Rhône.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 30 août 2016

si les filles sont en bourquasse, c'est le balaouane qui s'impose
ou , à l'extrème rigueur , le sidi brahim

Écrit par : kobus van cleef | mercredi, 31 août 2016

@l'hérétique : Donc elle devraient faire quoi, ne pas aller au resto ? Le voile est légal, nous n'avons pas à demander à une partie de la population à se faire discrète parce qu'une autre partie de la population est dérangée par sa présence. Et quand à ce qu'elles font dans ce resto, tu le dis toi-même, il est réputé, et pas que pour son vin et son porc. D'ailleurs même si elles ne sont peut-être pas modérées, elles sont quand même allées entre femmes dans un resto où on sert du vin et du cochon, donc elles ne sont probablement pas fondamentalistes non plus.

Très honnêtement je ne comprend pas cette psychose vis-à-vis des femmes voilées. Je n'aime pas ça, ok, mais j'en ai fréquenté quelques unes principalement quand j'étais étudiant, bah elles n'avaient rien de particulier en dehors du voile et de leurs habitudes alimentaires. On discutait, on se faisait la bise (sauf une), on sortait, et certaines étaient même en couple (non marié). Alors oui, d'autres sont carrément fondamentalistes, mais est-ce qu'on doit vraiment emmerder celles qui font chier personne pour autant ?

PS : je dis ça, mais d'un autre côté le jour où il n'y a ni voile ni kippa en France je sabre le champagne (enfin presque).
PPS : et pendant ce temps là, on ne commente ni le fait que le restaurateur ait eu des propos xénophobes ni le fait qu'il se soit excusé depuis.

Écrit par : melianos | mercredi, 31 août 2016

Les commentaires sont fermés.