Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Migrants : le problème vient d'Érythrée et du Sud-Soudan | Page d'accueil | Mais c'était bien un tigre, le tigre bleu de l'Euphrate, tas d'abrutis ! »

jeudi, 18 juin 2015

Régionales et île de France : le jour où l'on ne me marchera plus sur la tête.

S'il y a une rancœur, une contrariété rageuse, devrais-je même dire, que j'éprouve très régulièrement, c'est bien le sentiment de se faire marcher sur les pieds quand ce n'est pas sur la tête à longueur de temps par les décideurs des différentes sphères.

Je suis avec intérêt les premiers pas du MoDem dans l'optique des prochaines régionales en raison de la personnalité de ses deux principaux têtes de file.

J'apprécie Yann Wehrling parce qu'il respecte les petites entités. Je me méfie d'une Région hypertrophiée et bureaucratique dont les décisions verticales s'appliqueraient aux Franciliens et aux collectivités locales franciliennes sans concertation ni négociation aucune. De ce point de vue, la réflexion entamée par Yann sur les smart cities m'intéresse et je l'invite vivement à la poursuivre.

Marielle de Sarnez est un peu un OVNI politique. J'ai d'ailleurs commencé par intituler ainsi ce billet et les observateurs fins constateront que c'est le nom de l'url du billet. Dans la sphère politique, c'est la seule personne que je connaisse qui n'ait pas une vision verticale de l'exercice du pouvoir de l'État envers les individus. Elle avait inventé un concept que fort peu d'acteurs économiques ou politiques partagent, celui d'un État facilitateur. En somme, l'État n'est là ni pour emmerder les gens, ni pour les assister, mais pour leur rendre la vie plus facile.

Dès qu'on construit un projet politique pour une région avec cette idée fixe en tête, je pense qu'on doit pouvoir éviter les principaux écueils et folies des grandeurs consubstantiels des mandatures de nos élus.

L'île de France doit faire face à un défi énergétique et écologique de taille. Elle ne produit que 11% de l'énergie qu'elle consomme ! Il y a donc une réflexion à entamer sur la question. Anne Hidalgo à Paris et pas mal d'autres communes d'île de France concentrent leur action "écologique" sur le matraquage des automobilistes. Ignorent-ils (ou est-ce par incompétence ?) que le secteur du bâtiment est en effet à l’origine de 60% des consommations énergétiques et de près de la moitié des gaz à effet de serre de la Région ? La rénovation énergétique des bâtiments m'apparaît dans ces conditions comme un enjeu de premier plan. Mais qui en parle ?

Il y a pourtant des enjeux à l'échelle territoriale qui me paraissent clairs :

 - repenser l’aménagement du territoire pour limiter les déplacements, ce qui ne signifie pas pour autant emmerder autant que faire se peut les automobilistes.

-  réfléchir aux opportunités de production locale d’énergie. 

- identifier les activités à maintenir ou à réintroduire sur le territoire pour favoriser les cycles courts (agriculture, traitement des déchets, …), les emplois locaux, entre autres.

- réfléchir à la conception d'éco-quartiers basse-consommation (pas comme le monstre énergivore que nous prépare Anne Hidalgo à la Porte de Versailles avec sa Tour Triangle). 

Un billet qui dit trop de choses d'un coup devient trop long. Je réserve donc mes réflexions suivantes pour un article ultérieur, mais j'en annonce déjà les thématiques : le tissu entrepreneurial parisien se caractérise par une faible proportion d'ETI (entreprises de taille intermédiaire). J'y ai réfléchi et lu pas mal de documents, et en fait, je suis arrivé à la conclusion suivante. Leur faible présence procède de la structure de la place financière parisienne. Les capitaux et les produits financiers que Paris propose, notre fiscalité, sont des handicaps pour les ETI au lieu d'être des atouts. Tout le volontarisme du monde échouera donc si on ne parvient pas à créer les conditions nécessaires pour une mutation en douceur de la finance francilienne. Je développerai ma pensée dans un prochain billet.

 

 

Commentaires

@L'héré,
paragraphes un: suis en harmonie sauf en ce qui concerne le volet rancoeur.
Aucunement dans ce sentiment là, depuis 2008 j'ai beaucoup appris, il y a des coups de poker que je ne tenterai plus.
Après, je comprends certains désabus, le small is beautiful est né chez vous, le made in france ou fabriqué en france aussi, l'alternative idem, quand à la facilitation tout pareil, et dans le lot je passe sur bien d'autres.
Quand je peux lire certaines empoignades sur le web sur l'origine du fabriqué en france, j'en suis consternée, ceux qui s'en revendiquent aujourd'hui avec leurs assos, ben nous savons bien qu'ils n'en ont jamais été à l'origine, et que vous avez été le facilitateur sur ce thème entre 2008/2009.
Je ne peux pas vous laisser dire que Marielle a inventé le concept du facilitateur, ce n'est pas la vérité. J'ai utilisé ce terme mais n'en revendique pas la maternité. Ce concept est issu du management de certaines entreprises dans la deuxième moitié des années 90.

Écrit par : Martine | vendredi, 19 juin 2015

Une des choses que ton billet traduit, c'est que l'Ile de France est aussi une victime du jacobinisme.

Écrit par : Le Parisien Libéral | dimanche, 21 juin 2015

Allez hop! Un interlude musical en clin d'oeil au passé...Nan, nan ceci n'est pas synonyme de retour vers le futur.
https://www.youtube.com/watch?v=cqZc7ZQURMs

Écrit par : Martine | dimanche, 21 juin 2015

au Parisien Libéral
Oui, entre autres.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 21 juin 2015

@L'héré,
J'ai très bien entendu le pourquoi du facilitateur...Ben non ne fais pas partie de la bande c-a/o-p 21, et pas demain la veille, laisse bien volontiers les "reines mères" s'écharper, elles m'ont parus aussi incompétentes et avides de pouvoir les unes que les autres. Les laisse bien volontiers à leurs disputes.
Me souviens farpaitement que lecap/cop 21 hostile quand à un mode de fonctionnement facilitateur à une époque...Voui voui ai une mémoire d'éléphant! ;D

Écrit par : Martine | dimanche, 21 juin 2015

Cher hérétique, savez-vous que certains individus du Gard fournissent de faux numéros de tel?
Il y a peu de temps que je sais, mais cela m'a éclairée, quand à des animosités que j'ai subi sans savoir sur le web, merci à celui qui m'a éclairée. ;)

Écrit par : Martine | dimanche, 21 juin 2015

@L'héré,
Je peux prouver, dans mon tel, etc...
Bonne nuit à Falcon et Yvan.

Écrit par : Martine | dimanche, 21 juin 2015

Sinon l'héré, Mame Lagarde au FMI est pour moi une mal faisante...
Si la grèce fait défaut, car elle aurait du le faire sous son ministère francais , pour autant que je me souvienne...
Si la grèce fait défaut, très franchement, cela ne peut qu'etre positif, pour ce pays et l'europe.

Écrit par : Martine | dimanche, 21 juin 2015

Très franchement on s'en fout complet de ses ultimatum de remboursements au FMI? De quoi?
C'est quoi le fmi? Noyer tout le monde, pour que son exercice compable soit au niveau des exigences?
Elle qui sème le désordre sur les marchés... BEURK BEURK Elle me dégoute gravement.

Écrit par : Martine | dimanche, 21 juin 2015

Les commentaires sont fermés.