Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les baisses de dotation vont faire mal aux associations et aux festivals | Page d'accueil | Régionales en île de France : quel projet pour le MoDem ? »

mardi, 21 avril 2015

Les gros mensonges de la Mairie de Paris et d'Anne Hidalgo

Je me dis parfois que je devrais créer une catégorie spéciale pour les mensonges de la majorité socialiste et ses alliés à Paris, sur mon blog.

Les familles ont dû recevoir ces dernières semaines un courrier triomphal de la Mairie de Paris pour annoncer que les tarifs de la cantine et des activités ne seraient pas augmentés.

Sauf que les Socialistes ont créé deux catégories supplémentaires de quotients familiaux, Q9 et Q10. Les tarifs n'augmentent peut-être pas pour tout le monde, mais ils augmentent quand même.

Le problème, c'est que ce genre de malhonnêtetés, la gauche est experte pour les multiplier, dans la capitale. Ce n'est ni la première, ni la dernière.

 Ce qui est délirant, c'est le mode de calcul de la gauche "égalitariste". Entre le prix payé pour la cantine par le premier quotient et le prix payé par le dernier, il y a un rapport de 54 fois supérieur. Il ne correspond pas du tout à la proportion des salaires. Et, bien entendu, la hausse du quotient frappe tous les services qui sont calculés sur sa base. 

Et ceux qui vont payer ces augmentations sont aussi ceux qui subissent le plafonnement du quotient familial. Certes, cela touche les familles dites aisées, mais au bout d'un moment, à force de traire la vache à lait, elle finit par s'épuiser. Là, les familles en question, lasses de payer constamment les projets dispendieux des Socialistes, pourraient choisir de quitter Paris ou de s'expatrier. 

Il n'y a plus aucune équité de l'impôt à Paris. C'est une petite minorité qui assure l'essentiel des revenus de la Mairie de Paris, tout ça au nom de la "solidarité". 

Pour certaines familles, on arrive à des coûts délirants : plus de sept euros pour une place en cantine, avec une nourriture pas vraiment d'une grande qualité, on rejoint les premiers prix des brasseries pour un plat complet. Et Anne Hidalgo et ses alliés n'ont même pas honte de faire valoir que le coût final est encore plus élevé pour la municipalité...

 

20:53 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : cantine, taxes, impôts, hausses, hidalgo |  Facebook | | |

Commentaires

Très juste ! Je me suis fait les mêmes remarques. Aucun rapport avec les cantines mais avec le pouvoir d'achat. Garer sa voiture dans Paris coûte 300 euros de plus grosso modo par rapport à l'année dernière. Ca aussi c'est du foutage de gueule. Hidalgo a les mêmes méthodes pleines de mépris que son prédécesseur.

Écrit par : Vlad | mardi, 21 avril 2015

salut Vlad,
La gauche dégoûlinante de bonne conscience. Elle m'exaspère plus que tout. A la limite, je préfère un authentique coco cégète bien de chez nous.
Celle du vivre ensemble, du festif et de la solidarité, je ne la supporte plus.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 22 avril 2015

Je suis assez curieux de connaitre les tarifs pratiqués dans la régions parisienne
Pour ma part le coût d'un repas le midi pour mes enfants :
A Aix en Provence(lycée publique) je paie 4€. Là il faut payer d'avance sinon il ne mange pas !
A Aire sur la Lys(62 - collège privé) je paie également 4€. Là pas de problème il mange même si les échéances arrivées à terme ne sont pas payées

A ma connaissance le quotient familiale n'est pas pris en compte

Écrit par : Jacques Berthe | jeudi, 23 avril 2015

Je suis déçu de ne pas avoir de réponse
Finalement je crois il est de bon ton de dire que la vie est chère à Paris mais quand on demande une info pour comparer celle-ci est inconnue !
Dommage

Écrit par : Jacques Berthe | mardi, 05 mai 2015

Bonjour Jacques,
Difficile de donner une réponse. Le prix varie selon la commune et selon le quotient familial. Et puis les lycées, c'est la région et les collèges le département, pas la commune. De surcroît, dans un établissement privé, je suppose que d'autres règles s'appliquent. Pour ce qui concerne mes enfants, ils paient tous plus que 4 euros, ça, c'est clair, y compris en maternelle.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 05 mai 2015

Les commentaires sont fermés.