Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou, un homme de culture à la Mairie de Pau | Page d'accueil | Guerres impossibles ? »

samedi, 27 décembre 2014

Pauvreté et hypocrisie à la française

Je rejoins complètement Altantico (je ne crois pas que ce soit les contributeurs mais bien la rédaction du journal qui énonce le point de vue avec lequel je m'accorde dans l'article que je cite) dénonçant l'indignation de façade à propos de la pauvreté.

J'en vois passer des messages, sur facebook ou sur twitter, empreints de yaka et de faukon. Et franchement, ils ont le don de m'énerver. Bon sang, taisez-vous tous et faites quelque chose au lieu de pleurnicher.

Faire quelque chose pour lutter contre la pauvreté, c'est assez simple :

1.Apporter un sandwiche et de l'eau au SDF qui se trouve au bas de chez soi, pour autant qu'il s'agisse d'un individu aimable et pas agressif.

2. S'engager dans une association humanitaire en la finançant ou en étant présent sur le terrain

3. Je l'ai toujours dit, notre porte-feuille est notre force : j'en entends couiner avec force mais quels vêtements portent-ils ? Quels jouets achètent-ils ? Achetez des objets fabriqués en France, cela vous évitera d'exploiter des enfants quelque part en Asie ou alors, ne consommez que les labels équitables du type Max Havelaar. On peut faire pression sur les plus grandes entreprises en refusant de leur acheter quoi que ce soit jusqu'à ce qu'elles aient relocalisé leur production en France ou qu'elles aient obtenu le label de l'association ad hoc.

Je récuse par avance l'argument du "on n'a pas tous les moyens". On a toujours les moyens de faire un peu. Acheter des mouchoirs Lotus plutôt que Kleenex puisque les premiers sont made in France, par exemple, s'il s'agit juste de verser des larmes de crocodile.

Quant aux SDF, je pense que la question est complexe. Il n'y a pas un type de SDF mais plusieurs sortes, et dans ces catégories-là, je pense que les immigrés en situation illégale ont vocation à être reconduits chez eux. Je pense également que ceux qui sont multi-assistés (il y en a) ou qui veulent pas faire d'efforts quand on leur propose un emploi, n'ont pas vocation à être aidés davantage.

Prévoir simplement un endroit où des SDF pourraient recevoir des courriers et en écrire, consulter des offres d'emploi et, pourquoi pas, se voir délivrer l'équivalent d'une quittance de loyer (souvent le sésame pour toutes sortes de documents administratifs ou contractuels) ce serait déjà un grand pas.

Je préfère un État qui facilite et qui aide les gens à se reprendre en main à un État qui les assiste continuellement tandis qu'il ponctionne jusqu'à la moëlle ceux qui triment et met en place une fiscalité totalitaire (j'y reviendrai dans un prochain article).

12:20 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : pauvreté |  Facebook | | |

Commentaires

@L'héré,
1-Un sandwich ou quand il vous reste du pot au feu, poule au pot ou autres variantes que vous enrichissez de matière grasse et féculents type pates ou riz et d'un zeste de salage supplémentaire (la déshydration pas qu'en été), mieux pour combattre le froid.
3-Plutot que de revendre via le net, le pull que l'on vous a offert mais qui ne vous plait pas. Ou encore ceux que vous ne portez plus, mieux de les mettre dans les boites prévues à cet effet ou encore de les donner en main propre. Idem pour les couvertures, Kway, doudounes, sacs de couchage etc dont vous n'avez plus l'usage.
J'ajouterai qu'ils apprécient aussi les livres, et voui...

Bien à vous

Écrit par : Martine | samedi, 27 décembre 2014

@L'héré,
Voui, twitter^^^;)
Je sais bien, comment Claudio a été sacrifié à une époque et plein d'autres trucs^^^.
Enfin bon bref, qu'il se débrouille le fan groupie d'Alain Juppé du web.
En ce qui concerne ma fédé, m'en suis détachée ayant senti le vent venir depuis non pas les dernières européennes mais la précédente.
Après, il peut évoquer euripide chez laquelle j'avais déposé commentaires pour adresses et parcours à Venise etc; pour la ressusciter^^^.
Un peu pathétique, ce mec, qui ne veut absolument pas assumer son passé.
Contrairement à moi.

Écrit par : Martine | samedi, 27 décembre 2014

Voyez un peu l'affreuse personne que je suis, l'héré; quand j'ai dit euripide au lieu d' eurid^^^. Et à ce sujet, il doit peut-etre rester des liens chez Hervé qui me réprimandait^^^.
Enfin bon bref!

Écrit par : Martine | samedi, 27 décembre 2014

@L'hré,
Sinon comment dire...C'est étrange, quand je veux visiter le Falcon qui me m'aime pas, mais c'est son problème...Pas le mien.
Via tel, exercice imposé de s'enregistrer chez Romain Blachier...
Et via un moyen plus classique, itou^^^.
Très franchement, la démarche me parait pas très saine, enfin bon bref!

Écrit par : Martine | mardi, 30 décembre 2014

Sinon, l'héré, je vous sais plus attentif aux problèmes aériens^^^Vous m'avez d'ailleurs bien fatiguée à ce sujet à une époque ou je ne pouvais qu'etre X.
Ne vous en déplaise, car hors sujet bien sur^^^Je m'interroge de plus en plus grandement, sur certains systèmes embarqués comme les balises de détresse...

Écrit par : Martine | jeudi, 01 janvier 2015

@L'héré,
Force est de constater,quelles ne fonctionnent pas leur "p" de balises de détresse à mise en oeuvre automatique, quand on peut constater les soucis de géolocalisation des derniers crashes.
Sur petit porteur, deux: un au poste l'autre à l'arrière, avec déclenchement automatique sur la dernière génération.
Force est de constater que sur plusieurs années, ce système ne fonctionne absolument pas, meme absence de signal...
Donc, qu'on cesse de fatiguer le personnel, à leur faire croire qu'il est responsable de sa mise en oeuvre^^ et à lui faire croire qu'ils sera localiser rapidement en cas de souci, grace à ces fameuses/fumeuses balises des systèmes embarqués qui coutent mais qui n'ont jamais sauvées une vie pour autant que je sache.

Écrit par : Martine | jeudi, 01 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.