Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Crèches de Noël et laïcité | Page d'accueil | Fin de vie, la loi Claeys-Léonetti est très bien calibrée »

mardi, 09 décembre 2014

Marine Le pen, bonne militante communiste façon années 70

J'avoue être stupéfié, voire admiratif, de contempler avec quelle rapidité le Front National a viré sa cuti sous l'égide de Florian Philippot et de Marine Le pen.

Le FN, à l'origine, c'est un parti qui défend en économie des thèses très proches de celles des libéraux-conservateurs, comme on en trouvait au Club de l'Horloge, sorte d'officine favorisant les rapprochements entre droite républicaine et extrême-droite dans les années 80. On peut dire que Marion Maréchal-Le pen est la tenante principale de cette ligne-là ; le vieux FN à la forte tradition antisémite, au passage. On ne s'étonne pas qu'elle ait voulu voter la résolution de ces imbéciles de Socialistes sur la Palestine.

 Le discours de Marine Le pen, lui, c'est trop fort : tout est repris ou presque sur le Parti Communiste des années 70. On ne déteste pas les immigrés, au contraire, mais on dit qu'ils sont utilisés pour faire baisser les salaires des Français. Et pour le reste, on rase gratis avec des promesses sociales abracadabrantesques de salaires versés par l'État pour rester chez soi à éduquer des enfants ou encore de SMIG à des niveaux hallucinants. Ajoutons à cela la nécessaire dose de discours antilibéral contre les banques, les grosses entreprises et les géants de la pharmacie ou de l'industrie et le tour est joué. Pour ne pas perdre sa base, il suffit de saupoudrer d'une bonne pincée de revendications corporatistes en faveur des commerçants et petites professions libérales et le compte est bon.

Je n'ai toujours pas compris comment Marine Le pen finance toutes ses promesses.

J'ai quelques doutes sur les prétendues richesses que rapporterait la jugulation totale de l'immigration. 

Commentaires

@L'héré,
Vous avez oublié son champ lexical emprunté à Georges Marchais, souvenez-vous: "c'est un scandale!" ;)
Bonne journée

Écrit par : Martine | mardi, 09 décembre 2014

Vu que MLP drague en priorité les ouvriers, il est quasi logique qu'elle reprenne l'idéologie communiste du passé.....c'est même classique....l'histoire l'a démontré maintes fois!!!!!!

Ce qui est inquiétant, ce n'est pas le discours du FN, mais que bon nombre de citoyens tombent dans le panneau de ce discours rétrograde....

Le plus choquant dans le période actuelle est l'incapacité des autres partis a contrer cette montée extrême-droitiste....le veulent-ils réellement ou jouent-ils a loterie pour être le deuxième candidat pour le second tour de la présidentielle face au FN!!!!!!!

le spectacle ( cour de récréation?)donné par la classe politique est affligeant..... dans chaque parti le bordel est tellement organisé que personne n'y comprend quasiment plus rien....

dans chaque parti la guerre des chefs fait rage, chaque camp compte ses troupes en interne et réagit non pas en fonction d'un discours crédible, mais en fonction de postures idéologiques qui sont d'un autre temps:
-les frondeurs ainsi que la direction du PS veulent sauvegarder leurs "totems"
-les Sarkozystes veulent droitiser leur discours pour leur guerre fratricide
-les centristes défendent une Europe fédéraliste, un certain humanisme
-les écolos mis a part la transition énergétique sont inaudibles....
-etc.....

mais en ce moment est-ce que ces thèmes sont d'actualité dan l'opinion publique? BEN NON!!!!!!!

Écrit par : Europium | mercredi, 10 décembre 2014

@Europium,
"Vu que MLP drague en priorité les ouvriers, il est quasi logique qu'elle reprenne l'idéologie communiste du passé.....c'est même classique....l'histoire l'a démontré maintes fois!!!!!!"
Ah voui? Quand donc dans l'histoire? Très franchement ne vois pas, éclairez donc ma lanterne en berne, avec preuves et liens, sioux plait.
Pasque moaa les assertions gratuites avec moultes points d'exclamations me laissent dubitative.

Écrit par : Martine | mercredi, 10 décembre 2014

@Europium,
Quand je dis, je peux argumenter ou déposer des liens.
Quand je dis que j'ai croisé telle ou telle parsonne, aussi meme sans photos à l'appui.
Ainsi quand je dis que j'ai croisé JB en 2008, c'est le cas sinon je n'aurais absolument pas abordé le sujet.
Allons, allons, je vous sais fan d'AJ et moi l'ai croisé dans mon adolescence, et ne l'ai jamais au grand jamais apprécié.
Après, si FB veut le soutenir, il est libre, et moi et ma famille tout autant...
Bonne soirée Europium^^^

Écrit par : Martine | mercredi, 10 décembre 2014

Merci pour ce résumé de la future France selon le FN. On a beaucoup de mal à imaginer la cohérence de l'ensemble...

Écrit par : MaxF | jeudi, 11 décembre 2014

Que l'immigration ait été et soit encore utiisée pour faire pression à la baisse sur les salaires français, il me semble difficile de le nier. L'affaire des "travailleurs déplacés" vient encore de le démontrer - et de prouver au passage que notre merveilleuse UE etst bel et bien complice de la manoeuvre.

Qu'il faille nécessairement être antisémite pour vouloir reconnaître un Etat palestinien, c'est une hypothèse qui, si on l'admet, oblige à considérer comme antisémites de très larges fractions du PS, de FO, du FG ou de la LCR. Est-ce bien raisonnable ? Et sinon, pourquoi taxer si allègrement Mlle Maréchal-Le Pen d'antisémitisme au simple motif qu'elle a voulu voter cette motion et que son grand-père a des sorties parfoisplus que contestables ?

Les promesses de salaires versés par l'Etat pour rester à la maison sont certes assez peu réalistes, mais pas moinsque les calculs des partisans du "revenu universel". Vous connaissez ?

Le discours contre lesbanquess'appuie sur le constat que lesdites banques usent et abusent du "too big to fail" et des aidesde l'Etat sans accepter en contrepartie de remplir leur mission de service public, à savoir le soutien et l'irrigation de l'activité économique par octroi de crédit. Tandis que des centaines de PME crèvent par manque, non de commandes, mais de trésorerie, une banque comme BNP-Paribas a pu payer sans sourciller une amende de 7 milliards de dollars et annoncer que celaécornerait à peine son bénéfice 2014. Il y ade quoi s'offusquer. En tout cas, moi, je m'offusque.

Les abus des grosses entreprises du CAC 40 viennent encore d'être récemment mis en lumière avec la révélation des procédés d'optimisation fiscale employés par EDF. Ces abus sont malheureusement indiscutables, comme le sont l'emploi par ces entreprises de délocalisations massives et de licenciements boursiers. On peut en penser ce qu'on veut, mais il y en a que ça fait tousser. M. Sapin, par exemple.

Les géants de la pharmacie financent des armées de "visiteurs médicaux" qui contribuent à empêcher le développement des médicaments génériques, et mène pour certaines de leurs molécules une politique commerciale sur laquelle il y aurait beaucoup à dire, à commencer par l'invention régulière de pseudo-pathologies que leurs lobbies font inscrire sur la liste internationale des troubles mentaux (le fameux DSM-5) afin de justifier l'administration de poudres et cachets divers à des gamins prétendument malades.

Les petits commerçants - et je ne parle même pas des agriculteurs - souffrent face aux manoeuvres de la grande distribution, laquelle cherche à nous vendre de la merde de moins en moins coûteuse pour se fairedes margesde plus en plus importantes ; merde que, par contagion via les pressions sur les prix, elle impose à ses fournisseurs de fabriquer.La dernière manip en date dans ce domaine est toute récente : c'est la disparition des noms de morceaux sur les pièces de viande, remplacés par de vagues étoiles. Cette astuce permettra - avec la bénédiction de l'UE - de vendre de la viande agglomérée et reconstituée sans risquer de mentir (puisqu'il n'y aura écrit aucune mention du genre "steack" ou "bavette" mais simplement la mention "A griller" assortie d'une étoile pour les moins bons "morceaux". A y bien regarder, la dernière manaoeuvre de protection du petit commerce contre la GD a été la loi Lang, et j'ai tendance à penser que cette loi a plutôt été une bonne chose.

Concernant les petites professions libérales, vous êtes le premier à reconnaîtrequ'elles sont effectivement écrasées d'impôts et surtout étouffées par le délire paperassier d'une administration tatillonne, soupçonneuse et inefficace.

Bref, tout ça pour dire que si Marine Le Pen cartonne, c'est peut-être aussi un peu parce que son discours, aussipopuliste et démago puisse-t-il être, s'appuie sur un certain nombrede vérités que toutes les personnes concernées peuvent constater. Et encore, je n'ai évoqué ni l'état accablant de l'Education nationale, ni le problème d'une intégration manifestement en panne, ni la disparition dans certaines zones des services publics de première nécessité.

A défaut de proposer les bons remèdes, MLP fait beaucoup de bons diagnostics. Et comme elle est seule à les faire haut et fort, il n'est guère étonnant de la voir engranger de plus en plus de soutiens. Et ce n'est certes pas en rejetant ces diagnostics au cri de "On dirait le PCF des années 70" que l'on inversera la tendance.

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 13 décembre 2014

@Christian
- sur l'immigration, on est d'accord. Notez, toutefois, que le principal problème, c'est le regroupement familial...
- de très larges fractions du PS, de FO, du FG ou de la LCR frisent en effet très largement avec l'antisémitisme.
- Je connais le principe du revenu universel : il est soutenu par certains libéraux (tendance sociale mais pas non plus sociaux-libéraux) et je le considère comme une future usine à gaz s'il devait être mis en place.
- on accuse en France les banques de tout et n'importe quoi. Feriez-vous à titre privé les investissements que vous demandez aux banques ? Créer une entreprise n'est pas une justification en soi pour obtenir un crédit, encore faut-il que le projet soit fiable. Et pour le reste, si les banques se plantaient ensuite en créant un produit financier pour les jeunes entreprises, je parie qu'on le leur reprochait. J'ajoute, enfin, qu'il existe des capitaux-risques, notamment pour les business angels.
- n'idéalisez pas les petits commerçants, capables d'autant de fraudes que la Grande Distribution. Cela dit, la vocation de la loi, c'est de protéger la qualité et l'hygiène, le reste étant un choix du consommateur. De ce point de vue, je reçois 100% votre observation.
- pour l'impôt, nous sommes d'accord. Et j'ajoute que le discours de gauche sur la justice fiscale me sort par les yeux.

In fine, il est certain que MLP prospère sur les silences d'une partie de la classe politique. Cela ne signifie pas pour autant qu'elle ne faisande pas, elle aussi, largement les faits, en occultant notamment un certain nombre de conséquences de ses prescriptions...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 14 décembre 2014

@Chritian,
Avez-vous lu le cahier de doléances de Jean L?
Pour compléter mon premier commentaire, elle a su rebondir via le biais de la démocratie dite participative pour s'implanter de facon très démagogique^^^, raison pour laquelle, je développe des allergies dès que j'en reconnais certains signaux, n'est-ce-pas Europium?
@L'héré,
Quand vous voulez, je vous emmène visiter la vraie vie.

Écrit par : Martine | dimanche, 14 décembre 2014

@ L'Hérétique

Concernant les banques, je ne parle pas de création d'entreprise, mais de crédit octroyé à des PME qui ont fait leurs preuves, et qui se voient refuser lignes de trésorerie ou crédit à l'investissement.

Trouvez-vous normal, par exemple, qu'une grosse PME bretonne fasse nettoyer ses coquilles en Chine parce qu'elle n'arrive à boucler le financement d'un investissement de 150 000 euros ?

http://www.20minutes.fr/economie/1499503-20141211-coquilles-saint-jacques-bretonnes-font-aller-retour-france-chine

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 14 décembre 2014

@Christian
Allons, ce n'est pas la mer à boire! :o)
Avec le net, il est possible actuellement de lever des fonds, et puis très franchement, ces A/R sont certainement plus couteux à long terme qu'un investissement sur fonds propres, et pas très bon pour la planète!:o)))

Écrit par : Martine | dimanche, 14 décembre 2014

@ L'Hérétique

Par contre, si vous affirmezque tous ceux qui veulent reconnaître un Etat palestinien (PS, FDG, FO, LCR et j'en passe) ne le font guère que par antisémitisme, vous êtes parfaitement cohérent.
Parfaitement paranoïaque, mais parfaitement cohérent. ;-)

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 15 décembre 2014

@Christian Romain
Je pense en effet que ce sont les restes évidents d'un antisémitisme latent.
Pourquoi se dressent-ils dès qu'il s'agit d'Israël (donc des Juifs) et jamais pour les autres peuples et/ou États ? Vous pouvez m'expliquer cette bizarrerie ?

Écrit par : l'hérétique | mardi, 16 décembre 2014

@ L'Hérétique

Je peux vous l'expliquer très facilement.

Pour diverses raisons dont la principale est à mon avis celle-ci : pour les partis de gauche et d'extrême-gauche, la figure du "damné de la Terre" n'est désormais plus celle du prolétaire, mais celle du colonisé ou de l'ex-colonisé. Et singulièrement, parmi les colonisés, celle de l'Arabe. Pourquoi ? Disons que cela tient à la guerre d'Algérie, guerre au cours de laquelle, de "Question" d'Henri Alleg en transport de valises FLN, s'est forgée une sorte de mythologie rédemptrice dont on trouve par exemple les traces chez Edwy Plenel (dont le père fut un partisan de la cause FLN) ou, pour prendre un exemple plus proche de nous deux, chez ce monsieur assez exemplaire nommé Jean-Michel Cadiot, journaliste à l'AFP (!!!), dont vous pouvez parfois lire la prose via mon mur Facebook, et qui ne cesse de béer d'admiration devant tout ce qui ressemble de près ou de loin à un Algérien, un Egyptien, un Palestinien ou même un Iranien. Bref, pour ces braves crétins, l'Occident est porteur de tous les péchés du monde et le monde arabe apparaît à la fois comme le nécessaire punisseur et comme le rédempteur de cet Occident corrompu. Dans cette vision fantasmatique des choses, Israel est vu comme le poing de fer de l'Occident au milieu du monde arabe, l'avant-poste créé par la déclaration Balfour et soutenu par les capitaux US (vision d'ailleurs non dénuée d'une certaine réalité historique) et l'actuelle politique israélienne à l'égard des Palestiniens ne fait que reproduire la violence colonisatrice qui fut, selon eux, celle de l'Occident dans les pays du Maghreb. Aussi, leurs prises de position pro-palestiniennes ne sont-elles pas l'expression d'un antisémitisme, mais bien plutôt d'une haine de l'Occident, ou plus exactement du passé colonialiste occidental.

Ajoutons que, dans la mythologie de ces mêmes crétins, l'immigré - et particulièrement l'immigré maghrébin - est lui aussi vu comme la figure rédemptrice de l'Occident. Accueillir l'immigré, lui dérouler le tapis rouge et faire droit à toutes ses exigences, c'est bien le moins que puisse faire un Occident si infiniment coupable que rien, jamais, ne pourra racheter les fautes dont il s'est rendu coupable à l'égard du monde arabe. A leurs yeux, c'est bien plutôt le monde arabe qui nous fait honneur et nous donne une chance de rédemption en acceptant d'émigrer chez nous. La preuve en est que, dans la vulgate de ces bravec gens, l'immigration est "une chance pour la France" et que "les immigrés rapportent des millions d'euros à la France".

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 16 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.