Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Conseil des anciens premiers ministres, Sarkozy, champion de l'entourloupe | Page d'accueil | Marine Le pen, bonne militante communiste façon années 70 »

vendredi, 05 décembre 2014

Crèches de Noël et laïcité

On touche le fond dans notre pays. L'invocation hystérique de la laïcité m'énerve depuis un long moments, je m'en suis déjà fait l'écho ici, mais interdire une crèche de santons dans une mairie ou un conseil général au prétexte de la loi de 1905 c'est explorer les soubassements de la bêtise humaine.

Le catholicisme en France ne saurait être réduit à sa seule expression religieuse, c'est aussi un fait culturel, et d'ailleurs, c'est entre autres pour cela que croyants ou pas, nous fêtons tous Noël.

 Il va de soi qu'une crèche dans une mairie relève du fait culturel et pas d'un parti pris religieux. Une attention de cette sorte n'a choqué personne pendant près de 110 ans jusqu'à  ce qu'un esprit bas du plafond en décide autrement. 

On se demande évidemment qui a encouragé l'esprit en question : quand un préfet fait du zèle, c'est bien qu'il espère complaire au pouvoir en place, en règle générale.

En tout cas, à Béziers, il n'y a qu'à continuer comme cela et on pourra continuer à dérouler le tapis rouge au Front National. J'espère quand même qu'on va pouvoir trouver autre chose que ces c....eries pour les mettre sur la touche !

16:24 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : laïcité |  Facebook | | |

Commentaires

Bonsoir,

Ce pays a des racines chrétiennes. On leur substitue des racines crétines. Ce pays sombre.
J'ai beaucoup apprécié le mot de Gilles Devers, avocat pas spécialement catholique, sur ce point. Comme quoi, il y a encore des gens intelligents dans ce pays: "...Genre de règle ridicule, qu’il faut appliquer en la tempérant avec quelques données objectives liées au fonctionnement du service, et non avec une psychorigidité de malade. La crèche fait partie de la culture religieuse, oui, mais la tradition aussi de notre pays, et les fêtes de Noël réunissent toutes les familles. Alors, où est le péril ? Le Conseil général prévoit-il des avantages pour les chrétiens?..." (http://lesactualitesdudroit.com/2014/12/04/le-service-public-menace-par-la-creche/)

Bonne soirée

Écrit par : H. | vendredi, 05 décembre 2014

Voilà ce qui arrive quand on vote pour des types, majoritairement franc-macs et qui se prennent pour de modernes Robespierre.

Ça n'a rien d'étonnant. La république a rouvert la guerre contre l'Eglise. Certains en parlent ouvertement, comme Peillon, d'autres préfèrent une communication plus discrète.

Ceci dit, leur laïcité ne les empêche pas de sucer les musulmans en offrant des copieux repas pour la fin du ramadan, en offrant des terrains ou des subsides pour la construction de mosquées. l'allahicité.

Écrit par : Koltchak91120 | vendredi, 05 décembre 2014

Tout ceci est voué à l'échec, voyez en ex-URSS. Action-réaction.

Écrit par : Vlad | samedi, 06 décembre 2014

En France, le TA de Nantes et le préfet de l'Hérault appliquent la loi du 9/12/1905, article 28, et exigent qu'elle soit respectée en retirant les crèches catholiques des espaces publics qui doivent être neutres religieusement. Normal.
Aux Etats-Unis, le parlement de Floride applique la loi en acceptant qu'un stand d'une secte sataniste expose un diable dans ses locaux pour protester contre une crèche de noël. Normal.
En France, la neutralité pour tous. Aux USA, la liberté pour toutes les religions et sectes d'envahir l'espace public. Que préférez-vous ?

Écrit par : Manola | samedi, 06 décembre 2014

C'est marrant que les fêtes de Noël soient toujours fêtées dans les écoles. Si l'on se tient à l'origine, ce sont des fêtes chrétiennes.
Mais oui, le problème vient de la non-distinction entre culture catholique et religion catholique.

Écrit par : ValLeNain | samedi, 06 décembre 2014

@L'héré,
Noel, Hanouka, Aid et autres y compris Saturnales et culte de Mithra, sont des fetes de la Lumière si symbolique aussi chez les franc-macons.
Suis en harmonie avec votre conclusion, il semblerait que sous prétexte de révéler la Lumière en fait (plus ou moins adroitement plutot moins que plus),ce qui se révèlera ne sera non pas la dite Lumière mais les ténèbres. Les commentaires déposés ci-dessus auraient tendance à alimenter mon pronostic. :(

Écrit par : Martine | samedi, 06 décembre 2014

@NicoJ,
Visiter les bistrots pourquoi pas, mais visiter certains commerces de proximité mieux...Je sais que vous lisez ici...
Donc, vos historiettes de vente de tabac, voyez? Beaucoup de commercants vendent des cigarettes sous le manteau et souvent au détail quand je dis détail, pas au paquet mais à l'unité.
Allons Nico, osez donc aller voir!
En toute cordialité.

Écrit par : Martine | samedi, 06 décembre 2014

Il paraît que l'Enfer est pavé de bonnes intentions. Les pédagogols ont voulu travailler à l'égalité en sapant les fondements de la "culture bourgeoise" à l'école, ils ont réussi à faire proliférer les établissements privés d'excellence et donc à intensifierla sélection par le fric. Valls a voulu faire taire Dieudonné et il lui a donné une audience décuplée par la publicité faite autour de lui, et désormais incontrôlable puisque quasi-exclusivement sur Internet. Ici, les ayatollahs de la laïcité s'unissent aux anti-FN primaires pour monter en épingle cette histoire de crèche, à Béziers ou ailleurs ; et ils vont réussir à provoquer des réactions épidermiques et à alimenter les craintes et les frilosités d'une "identité de plus en plus malheureuse", comme dirait Finkielkraut.

Avec des défenseurs pareils, certaines causes n'ont vraiment plus besoin d'ennemis.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 07 décembre 2014

Il paraît que l'Enfer est pavé de bonnes intentions. Les pédagogols ont voulu travailler à l'égalité en sapant les fondements de la "culture bourgeoise" à l'école, ils ont réussi à faire proliférer les établissements privés d'excellence et donc à intensifierla sélection par le fric. Valls a voulu faire taire Dieudonné et il lui a donné une audience décuplée par la publicité faite autour de lui, et désormais incontrôlable puisque quasi-exclusivement sur Internet. Ici, les ayatollahs de la laïcité s'unissent aux anti-FN primaires pour monter en épingle cette histoire de crèche, à Béziers ou ailleurs ; et ils vont réussir à provoquer des réactions épidermiques et à alimenter les craintes et les frilosités d'une "identité de plus en plus malheureuse", comme dirait Finkielkraut.

Avec des défenseurs pareils, certaines causes n'ont vraiment plus besoin d'ennemis.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 07 décembre 2014

"Il paraît que l'Enfer est pavé de bonnes intentions.
Avec des défenseurs pareils, certaines causes n'ont vraiment plus besoin d'ennemis."
C'est bizarre ces passages là, font remonter plein de "memories".
Sans amertume aucune.

Écrit par : Martine | lundi, 08 décembre 2014

Salut L'Hérétique,

tu jetteras un coup d'oeil, stp ? :-)

http://leparisienliberal.blogspot.fr/2014/12/zaz-lilly-wood-prick-steve-bug-mes-3-de.html

Écrit par : Le Parisien Libéral | mercredi, 10 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.