Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sagnol ou le racisme l'air de rien... | Page d'accueil | Conseil des anciens premiers ministres, Sarkozy, champion de l'entourloupe »

dimanche, 30 novembre 2014

Une fois encore Hidalgo tabasse les automobilistes parisiens

Parce que Delanoë a géré la ville de Paris avec une absence de compétence dont on voit les effets maintenant, Hidalgo colmate les brèches en matraquant les automobilistes, et, de ce fait, forcément les familles nombreuses qui ne peuvent se passer de leur véhicule.

Tenez-vous bien : le stationnement résidentiel va tripler (de 3.25 euros par semaine à 9 euros) et la carte de stationnement devenir payante (45 euros/an). Le temps de stationnement payant sera allongé jusqu'à 20 heures et le stationnement deviendra payant le samedi et au mois d'août. 

Et pour saupoudrer l'ensemble, il en coûtera quatre euros par heure de garer sa voiture à Paris en stationnement ordinaire.

Que paient les automobilistes ? La pollution ? Non.

Le coût des mensonges d'Anne Hidalgo pendant toute sa campagne sur la situation financière de la ville prétendument saine. 

Bref, ces taxes n'ont rien à voir avec la lutte contre la pollution. Il s'agit bien d'un impôt supplémentaire sur les mêmes. La preuve, d'ailleurs, c'est que les possesseurs d'automobiles hybrides ou électriques ne se trouveront pas à payer moins que les autres.

 

01:01 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : taxe, hidalgo, stationnement |  Facebook | | |

Commentaires

les parisiens ont librement voté. Enfin, surtout le ménage sur deux qui n'a pas de voiture et se trouve justement vivre plutot dans le XIXeme ou le XIeme que dans le XVeme ou le XVIIeme ...

Écrit par : Le Parisien Libéral | dimanche, 30 novembre 2014

Et moi qui cherchait des raisons de ne pas aller vivre à Paris :)

Écrit par : ValLeNain | dimanche, 30 novembre 2014

@Parisien
Hidalgo a ses bobos et ses assistés qui lui garantissent un électorat inféodé, mais le vent finira bien par tourner.
@Val
Oh, tu vas en avoir d'autres...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 30 novembre 2014

C'est un peu court... Trois données utiles pour compléter ton jugement :

- la part des foyers avec un véhicule baisse chaque année à Paris, pour atteindre aujourd'hui un taux historiquement bas : seulement 40% ;

- une fois ces hausses intégrées, le prix du stationnement restera en deçà de son prix moyen dans les métropoles comparables ;

- une fois ces hausses intégrées, le prix du stationnement restera aussi en deçà... de son montant avant 2001, lorsque la Droite et le Centre dirigeaient Paris.

Le vrai débat est plutôt : doit-on réduire la place de la voiture à Paris ? Là-dessus, l'Exécutif assume sa politique, et ce depuis des années.

Et tant mieux, car les véhicules représentent près d'un tiers des rejets de particules fines à Paris, ces mêmes particules qui coûtent aux Parisiens - selon les études - près de six mois d'espérance de vie par rapport à la moyenne des Français et qui provoquent de nombreuses maladies chroniques.

Écrit par : Matthieu | lundi, 01 décembre 2014

@Matthieu
Il y a des contre-vérités impressionnantes dans ce que tu dis. Avant 2001, tu oublies un léger détail : de nombreuses rues n'étaient pas payantes.
Delanoë a supprimé partout des places et a tout rendu payant.
C'est gonflé d'attaquer la droite sur ce sujet.
Paris est la capitale la plus chère d'Europe : ton souhait est donc qu'elle le soit toujours plus ?
La voiture est hors de prix à Paris, voilà pourquoi les gens l'abandonnent.
Quant à la pollution, quid du chauffage au bois et de l'industrie sans parler des nuages que nous ne contrôlons pas ?

Écrit par : l'hérétique | lundi, 01 décembre 2014

@L' héré,
La mesure concernant les cheminées est vraiment du grand n'importe quoi...
Exemples vécus:
Un de mes voisins lors de la construction de sa maison a opté pour le chauffage au bois avec insert etc, c'est son droit. Il se trouve que la hauteur de son conduit d' évacuation correspond à mon second étage^^^ j'évite donc d'aérer de ce coté!
Faire modifier les conduits anciens pour poser inserts et autres poeles, being pour l'avoir fait pour un des conduits dans le sud, pourtant posé par un professionnel et sans aborder le tarif, je ne l'ai fait fonctionner qu'une fois, les murs à travers lesquels passe le conduit étant montés à une température telle qu'il était impossible d'y poser la main. Et encore, un ami a subi un feu de cheminée suite à la pose d'inserts dans les règles.Voyez? Je ne le recommanderais pas.
Les cheminées à foyer ouvert, ne servent aucunement de moyen de chauffage, mais ponctuellement par convivialité. Je n'allume de feux qu'occasionnellement, pour griller chataignes ou autres avec des amis.
Bonne journée

Écrit par : Martine | mardi, 02 décembre 2014

Certes, c'est un impôt, et c'est aussi une façon d'allouer une ressource rare.

Mais reconnaissez que le stationnement à Paris est particulièrement bon marché, même à ces prix-là. Tout comme les amendes de stationnement. Avant leur récente augmentation (et même après), elles étaient ridiculement faibles. Je n'ai jamais entendu personne se féliciter d'en avoir profité.

Comparez au prix des transports en commun (qui pourtant ne suffit pas à couvrir les coûts).

Écrit par : Robert Marchenoir | mercredi, 10 décembre 2014

@L'héré,
Rhoo, comment le commentaire ci-dessus a-t-il pu atterRir chez vous?
Sachant que vous n'etes plus présent dans les blog-roll de jegoun ou de Didier G? Et qui semblent vous imposer un exercice via le blog bidule d'un chasseur de proie dont j'ai fait les frais...Et qui n'hésitait pas à faire pression; pour m'éjecter. Je devais certainement le déranger, car pour autant que je m'en souvienne, je n'ai insulté personne.
Très franchement, j'avoue ne pas comprendre leur démarche, meme si je sais qu'ils vous lisent et s'inspirent^^^.

Écrit par : Martine | mercredi, 10 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.