« Dix mesures de sagesse pour la France ? Pas si simple. | Page d'accueil | Irak : heureusement les Américains sont là »

samedi, 09 août 2014

Aider les Gazaouis ?

Gaza est en ruines, et cela ne semble pas émouvoir plus que cela le Hamas qui continue d'utiliser son peuple comme kamikaze collectif. Ce que l'on peut espérer de meilleur pour les Gazaouis, c'est un changement de majorité politique là-bas. Mais pour cela, ils doivent réfléchir à leurs votes car ce sont eux qui ont porté au pouvoir ces radicaux. L'économie gazaouie, déjà fort peu développée, est désormais dans un état catastrophique.

Si l'on veut pousser le Hamas du pouvoir à Gaza, le plus sensé est de favoriser tous ceux qui n'ont aucun intérêt à la guerre. Or, ce que l'on sait, généralement, c'est que le commerce, l'économie locale, s'en accommode assez mal. C'est donc le développement économique qui sera le principal adversaire des fondamentalistes de toute espèce. 

Conclusion, pour aider Gaza, il faut acheter des produits d'origine gazaouie.

Ce raisonnement ne traversera pas l'esprit de ce qu'on appelle des «propal» chez nous (j'ai déjà précisé de quelles engeances il s'agissait), évidemment, mais il me paraît évident. Boycotter la production israélienne est à ce sujet particulièrement idiot car les Palestiniens travaillent pour une partie loin d'être négligeable en Israël ou pour des entreprises israéliennes. Quand on achète des produits faits en Israël, bien souvent, indirectement, on favorise aussi des travailleurs palestiniens. Boycott inepte, donc.

La difficulté, c'est de trouver du Made in Gaza. La seule chose qui semble y être fabriquée, c'est de la roquette avec des matériaux civils...hélas...

Il y a eu des projets intelligents par le passé que les Intifada successives ont ruiné. Sophia Trotoush Argaman avait implanté une usine de de fabrication de sacs à main à Gaza qui faisait travailler des femmes. C'était un bon et beau business qui profitait à tout le monde mais la guerre y a mis fin. Depuis, Sophia rêve de pouvoir revenir à Gaza et s'est engagé en politique chez les Travaillistes pour pouvoir espérer faire quelque chose de bien pour son pays et pour Gaza. Ce sont des initiatives comme les siennes qu'il faut soutenir et promouvoir, elles vont dans le bon sens.

Tous les imbéciles qui se proclament pro-palestiniens au cri de ralliement de mort à Israël ou Israël assassin auraient une opportunité de rendre utile leur énergie débordante de bêtise, pour une fois :

- en utilisant leur cervelle et en cherchant les informations nécessaires, ils pourraient établir une base de données de tous les produits fabriqués pour partie ou totalité à Gaza et exportés de manière à ce que ceux qui veulent vraiment aider ce territoire par des achats citoyens puissent le faire. 

C'est évidemment autrement plus difficile que de beugler des slogans anti-israéliens. J'avoue ne rien avoir trouvé pour l'instant, mais je ne désespère pas. Il est probable que je ne dispose pas des bons réseaux d'information pour cela. Je suis d'ailleurs preneur de renseignements auprès des âmes de bonne volonté qui voudraient oeuvrer à cette tache.

Au point où j'en suis, j'ai entendu parler de Harvest Export : la société a une licence d'exportation de produits agricoles vers les marchés européens. Je ne sais pas si les framboises, tomates cerise, piments, herbes fraîches et fleurs palestiniennes (des oeillets surtout, me semble-t-il)  arrivent jusqu'à chez nous.

00:15 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : gaza | |  Facebook | | | |

Commentaires

Lorsque les israéliens ont quitté Gaza, en 2005, ils ont laissé derrière eux une industrie intacte de cultures en serres (tomates, fraises, fleurs,...) absolument florissante.

Une économie de centaines de millions de dollars.

La première chose que les palestiniens ont fait a été de détruire ces serres.

Vous voyez les choses à travers un filtre occidental qui n'a pas cours là-bas, malheureusement.

Écrit par : waa | samedi, 09 août 2014

A ce que je constate, vous continuez à débiter votre médiocre propagande pro israélienne...

J'en ai lu des blogs mais j'ai rarement vu une telle mauvaise foi... Sauf à candidater au guinness book dans la catégorie mauvaise foi, je ne comprend pas votre démarche...

Si vous voulez trouver des solutions au conflit en Palestine, en voici une simple:
les israéliens prennent leur cliques et leurs claques et fichent le camps des territoires palestiniens occupés conformément à la résolution 242 des nations unies, lèvent tout blocus et laisse ces territoires se doter d'instances politiques conformes à leurs aspirations et se développer économiquement par eux même.

A ce jour, les palestiniens n'ont rien, ils sont occupés et oppressés par un état étranger qui les empêche de se développer économiquement par la contrainte et les empêche tout simplement de vivre de façon digne, libre et indépendante.

Le fait de les laisser constituer un état souverain et indépendant leur permettrait de commencer à se développer économiquement...

Une fois que le développement aurait débuté, les palestiniens verraient leur confort de vie s'améliorer ce qui les inciterait à tout faire pour ne pas revenir en arrière... Cela tarirait aussi les filières de recrutement des mouvements extrémistes pour qui des gens brisés et sans espoir sont les meilleures proies...

Mais je sais très bien que vous n'en avez rien à faire de ce que j'écris car vous n'en avez rien à faire de trouver des solutions... Vous faites juste de la propagande...

A la limite, si vous voulez faire preuve de transparence, demandez une subvention à l'état israélien et rajoutez "Publi-reportage" en haut de ce type d'articles, comme çà, les gens ne perdront pas leur temps à lire des articles sans aucune valeur ajoutée.

Écrit par : serge92 | samedi, 09 août 2014

Autre chose : tant que les donneurs de leçons qui n'ont jamais mis un pied à Gaza ou Ramallah, ne parle ni hébreu ni arabe palestinien, n'ont même jamais VU un palestinien de près, continueront, à 4000 kilomètres de distance, à vouloir se battre par proxi jusqu'au dernier palestinien, aucune solution de sera en vue.

Écrit par : waa | samedi, 09 août 2014

@waa:

et tant que les pro israéliens n'auront pas d'arguments moins ridicules que celui là, ils ne sont pas près de redorer leur blason extrêmement terni par les évènements actuels...

Écrit par : serge92 | samedi, 09 août 2014

Sinon, pour aider les Gazaouis, il faudrait peut-être qu'Israël arrête de renforcer le Hamas en balançant des bombes de manière tout aussi indiscriminée que le Hamas balance des roquettes.

Et au passage, vu que tu rappeles qu'il faut sortir le Hamas, quand est-ce que tu vas rappeler qu'Israël devrait sortir Avidgor Lieberman ? Parce que quand même, son parti, c'est un peu l'équivalent du FN, en pire.

Écrit par : melianos | samedi, 09 août 2014

@serge92

A votre place, je me soucierais en priorité de l'éclat du blason de la France, qui, de cris de "Mort aux juifs" en synagogues attaquées, devient l'homme agonisant d'une Europe malade.

La seule mention de la 242 montre à quel point vous êtes déconnecté des réalités du terrain.
Cette résolution (non contraignante, d'ailleurs) s'adressait à un Israël qui n'existe plus.

Israël aujourd'hui a plus de sociétés cotées au Nasdaq que tout autre pays, après les USA et la Chine, est un leader mondial des médicaments génériques, est à la pointe technologique, sera bientôt énergiquement auto-suffisant, voir plus.

Le blason israélien brille pas mal, il me semble.

Et dans 20 ans, 30 ans, 50 ans, vous brandierez encore la 242, alors qu'Israël vous fournira en médicaments, en technologies de pointe, en gaz et en pétrole, qui sait ?

Écrit par : waa | dimanche, 10 août 2014

à Waa

Je ne sais pas qui vous êtes, mais je trouve vos commentaires assez éclairants, surtout le dernier. En somme, vous nous expliquez qu'Israël n'a rien à talquer de la résolution de l'ONU, et que ce pays cherche à poursuivre son développement économique - ce qui est en principe tout-à-fait légitime. Si ce n'est que, sauf erreur de ma part, il n'y a pas de gisements pétrolifères dans l'actuel périmètre de l'état d'Israël.

Donc, puisque vous évoquez (avec semble-t-il un brin d'espoir) de voir demain Israël devenir un pays producteur et exportateur de pétrole, je me permets de vous poser la question : en en trouvant dans ses frontières actuelles, ou en annexant un territoire actuellement producteur ? Et dans cette seconde hypothèse, lequel ?

Bien cordialement,

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 10 août 2014

@Ch. Romain

Voir ici:
http://www.franceculture.fr/emission-la-chronique-de-brice-couturier-israel-futur-exportateur-de-gaz-et-de-petrole-2011-10-19
et la:
http://www.leblogfinance.com/2012/02/israel-vers-une-confirmation-dimmenses-ressources-offshore-de-gaz.html

Les ressources en gaz naturel (gisements off-shore) semblent prouvées.
Pour le pétrole, c'est moins clair:
http://koide9enisrael.blogspot.fr/2013/10/le-site-de-forage-yam-3-au-large.html

Pour ce qui est des résolutions de l'ONU, si vous croyez encore qu'elles ont une quelconque importance, c'est que vous êtes soit un naïf, soit un incorrigible optimiste.
Le Rwanda et Sarajevo, entres autres, devraient suffire à vous éclairer quand à l'impuissance de l'ONU.

Écrit par : waa | dimanche, 10 août 2014

@ Waa

Très intéressant. Merci pour ces liens !

Pour la résolution de l'ONU, je prends acte de votre position...

Bonne journée,

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 10 août 2014

La position de waa est limpide en effet:

Pour lui (ou elle?), les résolutions de l'ONU n'ont vocation à s'appliquer qu'au pays avec des moyens limités, les pays riches étant eux dégagés de toute obligation éthique et morale...

Belle mentalité que voilà mais qui permet de comprendre l'absence totale de compassion des pro israéliens face à la mort de centaines de civils...

Le blason économique d'Israël brille peut être mais son blason moral est en dessous de zéro...

Mais je rappelle quand même à l'arrogant waa que le monde est vaste et qu' il y a de nombreux pays en capacité de fournir toute la technologie, médicaments, gaz et pétroles dont nous pourrions avoir besoin à l'avenir...

Écrit par : serge92 | dimanche, 10 août 2014

@serge92

J'aurais pu écrire la même chose que vous si j'avais 15 ans.
Je n'ai plus 15 ans.
Je ne regarde pas les choses comme elles devraient être dans un monde post-messianique, mais telles qu'elles sont ici et maintenant.

Alors oui, les résolutions de l'ONU ne peuvent s'appliquer qu'aux pays faibles, dans le meilleur des cas.
D'autre part, penser que quelque état que se soit puisse avoir des obligations morales en dit long sur votre méconnaissance du monde où vous vivez.

Vous employez un mot qui à lui seul résume votre incapacité à appréhender la réalité.

Compassion.

C'est ce mot qui maintient les palestiniens depuis 60 ans dans leur rêve de revanche et de retour en arrière vers un passé glorifié et mythifié.
Leur faire miroiter une hypothétique victoire « morale », malgré la défaite militaire, est la pire des choses à faire, car ce faisant, ils ne peuvent pas tourner la page et attendront toujours, comme ils le font depuis 60 ans, que quelqu'un d'autre (les pays arabes, l'ONU, BDS, Allah, peu importe) leur apporte enfin la victoire finale.

Et pendant qu'ils attendent, persuadés bien à tort que le temps travaille pour eux, Israël avance, construit, se développe, s'arme, se protège, prends une place centrale sur la scène mondiale.
La compassion des occidentaux est le poison qui les tue, sans bruit, mais bien plus surement que les bombes israéliennes.

Je n'ai aucune compassion pour les palestiniens, seulement de la tristesse de les voir si mal conseillés et entourés.

Écrit par : waa | dimanche, 10 août 2014

@waa:

Je n'ai pas de leçon à recevoir d'un cynique qui se revendique comme tel...

Je suis conscient de l'état du monde mais je suis convaincu que nous devons toujours tendre vers du mieux et que nous ne devons pas nous contenter du monde tel qu'il est.

Comme Stéphane Hessel le disait (je suis sûr que cette référence vous fera plaisir), il est impératif de s'indigner et de ne pas accepter les injustices de ce monde.

L'histoire nous l'apprend, tous les murs finissent un jour ou l'autre part tomber, même ceux qui semblaient les plus solides.

Je vous laisse donc à vos certitudes et je vais me contenter de mes espoirs et mes idéaux... Je ne suis pas sûr que ce soit à votre avantage...

Écrit par : serge92 | dimanche, 10 août 2014

@serge92:

Ah, un indigné professionnel.
Indignation sélective aux heures de bureau.
Double indignation les week-ends et jours fériés.

Aucun intérêt.

@Ch. Romain:

J'oubliais les schistes bitumineux
http://ecolonews.blog.fr/2012/05/26/israel-bientot-une-puissance-petroliere-et-gaziere-13750139/

Écrit par : waa | lundi, 11 août 2014

C'est curieux, vous semblez "oublier" que la bande de Gaza est déclarée "zone militaire fermée" d’où le blocus.
Ensuite il me semble que les produits alimentaires sont interdits de sortie et pour le reste, acheter des produits palestiniens, si c'est possible, serait du domaine du mécénat vu les droits prélevés par Israël et l’irrégularité de l'approvisionnement du aux mesures aléatoires du blocus.
En clair, soit vous êtes un ingénu, soit vous êtes de mauvaise foi!
Pour ma part je suis désolé que l'on ait pris l'habitude de parler du conflit israélo-palestinien il serait plus judicieux de parler de la guerre entre le hamas et le gouvernement israélien, les deux étant à renvoyer dos à dos aussi bellicistes l'un que l'autre, je suggère aux manifestants de défiler pour la paix et pas pour un camp qui quel qu'il soit ne veut que la guerre!

Écrit par : michel | lundi, 11 août 2014

Il me semble que Waa a parfaitement raison dans ses analyses et ses jugements. Et je le trouve bien admirable de prendre le temps de discuter avec une andouille de l'envergure de Serge.

Écrit par : Didier Goux | lundi, 11 août 2014

@Didier Groux:

Mon cher Didier, si mon ambition suprême avait été de plaire à des gens comme vous ou votre camarade l'arrogant waa, sans doute aurais je été peiné par un jugement si définitif...

Mais pour être franc avec vous, votre avis m'importe peu ou comme on dit un peu trivialement , ca m'en touche une sans faire bouger l'autre...

Je vais donc considérer votre commentaire comme nul et non avenu (plus nul que non avenu, il faut le reconnaitre)...

Excellente soirée à vous :)

Écrit par : serge92 | lundi, 11 août 2014

Bonjour l'héré,
+1 au commentaire de Michel, en omettant la partie émettant un jugement à votre endroit.
Ci-après quelques extraits d'un ouvrage dont l'auteur exprime tellement mieux que je ne saurais dire mes ressentis et analyses:

"L'avant-garde d'hier est au rebut, et l'arrière-garde s'est avancée jusqu'aux premières lignes."

"Nos confessions sont des tribus, notre zèle religieux est une forme de nationalisme...- Et aussi une forme d'internationalisme, c'est les deux à la fois. La communauté des croyants remplace la nation; et dans la mesure ou elle enjambe allègrement des Etats et des races, elle se substitue aussi aux prolétaires de tous les pays qui, parait-il, devaient s'unir."

"Il y a eu au vingtième siècle; deux calamités majeures: le communisme et anti-communisme. Et au vingt et unième, il y aura aussi deux calamités majeures: l'islamisme radical et l'anti-islamisme radical. Ce qui nous promet un siècle de régression."

Cela m'a évité le raccourci: ras le bol des extrémismes en tous genres!
Je conseille vivement la lecture "des désorientés" d'Amin Maalouf avec conjointement "Histoire de ma vie" de George Sand...
Sur ce une pile d'ouvrages et photos m'attendent, et puis j'ai repris mes pinceaux...
Bonne journée

Écrit par : Martine | mardi, 12 août 2014

@Didier Goux
Vous avez vu cette patience ?
Je suis trop bon.

@Martine
L'anti-communisme, une calamité ?
L'anti-islamisme radical, une calamité ?

L'islamisme radical, c'est ça :
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/4403.htm

En quoi exactement être RADICALEMENT contre cette abomination qui a libre court dans NOS sociétés est une calamité ?

Écrit par : waa | mardi, 12 août 2014

@waa,
Un petit effort de mémoire concernant l'histoire de notre Europe du vingtième siècle ne me paraitrait pas superflu de votre part.Et puis les murs ne protègent en rien au rapport du temps...
Comment le fascisme est-il né, hum?
Bonne soirée à vous, et merci de m'avoir évité le couplet: "Vous ne savez pas parce que vous n'y avez jamais mis les pieds." ;)
Lisez donc les ouvrages, ayez cette curiosité.

Écrit par : Martine | mardi, 12 août 2014

@Martine

Eh bien, un petit effort de mémoire concernant l'histoire de notre Europe du vingtième siècle me suggère que le fascisme est né dans la tête faisandée du socialiste Benito Mussolini, mais appelez-le Duce, il adore ça.

Ses idéaux anti-communistes et anti-islamistes ont fait de lui une calamité majeure, vous avez entièrement raison.

Vous voyez, j'ai lu des ouvrages, j'ai eu cette curiosité.

Écrit par : waa | mardi, 12 août 2014

@waa,
Pauvre garcon, je croise les doigts et prie que M.Junker fasse le bon choix et certainement pas Polonais en ce qui concerne les affaires étrangères...Voyez?

Écrit par : Martine | mardi, 12 août 2014

@Nicolas ,
Très jolie photo du Gaza du Lubéron...Vouaip, le veau d'or ou marchands du temple y prolifère/nt( bien sur que j'ai reconnu le lieu, nan mais ^^^ :x, ne suis pas fachée de n'y avoir aucune résidence) Si les blogow pouvaient cesser...Les actualités étant de plus en plus anxiogènes^^^.

Écrit par : Martine | mercredi, 13 août 2014

@Nicolas,
Z'avez subi comme c'est sympa de subir l'effet de meute...Et encore vous n'étiez pas en situation de fragilité.
Il n'en reste qu'un qui s'entete, il doit en avoir lourd sur sa conscience pour continuer à m'accabler ainsi.
Si j'ai pu aider à ma facon, j'en suis heureuse, c'était avec plaisir. Sachez néanmoins que je n'interviens que sous Martine et pas sous Lubéron^^^, bien sur que j'ai suivi un 'tit peu. Et j'espère que l'héré continuera à faire le pont pour aider à faire le tri entre le vrai du faux.
Bonne vacances à vous

Écrit par : Martine | vendredi, 15 août 2014

@Nico,
Un bouquetin ne mord pas, mais fait courir et valser à coups de cornes, com quoi la nature est bien faite. Jamais rencontré de marmotte agressive, mais si "petits", j'ai toujours été attentive ( he vouais élevée avec la présence d'ursidés, c'est com ca la vie) ^^^.

Écrit par : Martine | samedi, 16 août 2014

Écrire un commentaire