Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Guerre psychologique et intox à Gaza | Page d'accueil | Crash aériens et gros coup de déprime »

mercredi, 23 juillet 2014

Les premiers pas d'Anne Hidalgo

Je ne me suis plus exprimé sur la vie politique et municipale parisienne depuis l'élection d'Anne Hidalgo, même si parfois cela m'a démangé.

Je ne sais pas trop quoi penser de son action dans l'immédiat. Le fait est que je ne la vois pas parvenir à tenir une de ses promesses, celle de ne pas augmenter les impôts. Comme cela avait été dit, Paris a un trou de 400 millions d'euros dans ses comptes (merci Delanoë !) et il va falloir le combler. Le plus fâcheux, c'est que l'effort ne devra pas être conjoncturel mais structurel, car, à l'heure actuelle, Paris dépense plus qu'elle ne "gagne". Ceci explique d'ailleurs pourquoi Anne Hidalgo était très favorable à la taxe de séjour, qui lui aurait éviter de taxer ses administrés.

Je pense que c'est quelqu'un de très prudent. Beaucoup plus que Delanoë.

Le problème, c'est que Paris est engagé dans des projets pharaoniques dont les coûts explosent et qu'il n'est sans doute pas possible de solder du jour au lendemain. Je pense bien sûr au projet des Halles : le montant estimé à l'heure actuelle (mais je parie qu'il grimpera encore) est désormais de un milliards d'euros, financé aux deux tiers par la commune.

La municipalité est toujours décidée  saccager les Serres d'Auteuil, sans considérer le projet alternatif de couverture de l'A13 en faveur duquel Boulogne, la commune voisine, s'est prononcée. Les Parisiens qui se sentent concernés par la sauvegarde des Serres peuvent toutefois envoyer un courrier jusqu'au 25 juillet puisqu'il y a une enquête publique sur le sujet.

Il y a tout de même quelques initiatives heureuses : par exemple, l'appel à la coopération des Parisiens pour végétaliser la ville. J'ai bien sûr toujours été favorable à cette idée, présente dans le programme de Marielle de Sarnez, en juillet dernier, et je juge astucieux de s'en remettre à l'intelligence collective parisienne pour trouver des emplacements. 

Autre satisfecit, je l'ai trouvée raisonnable sur une éventuelle candidature de Paris pour organiser des JO. C'est non, et tant mieux, nous avons d'autres priorités.

Cela dit, je ne suis pas devenu un supporter d'Anne Hidalgo, loin de là : la gauche vient d'embaucher en quelques mois 14 000 nouveaux fonctionnaires alors que les finances de la ville se portent mal. Est-ce le moment, et, au fait, à quoi vont servir ces agents ? Et pendant ce temps, le coût du stationnement va doubler, de même que celui des PV. Je pourrais à la rigueur comprendre la hausse du stationnement résidentiel, peu élevé à l'heure actuelle, mais le reste...

18:22 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hidalgo |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.