« Les abrutis béats de la mondialisation heureuse | Page d'accueil | Valls, pas si mal mais attendons la suite »

dimanche, 06 avril 2014

Des voix fortes pour l'Europe, même sans Borloo !

On ne peut pas dire que l'annonce de Jean-Louis Borloo tombe au bon moment : il renonce à la plupart de ses mandats et fonctions politiques. A vrai dire, depuis sa pneumonie, je n'étais guère optimiste. Il ne s'agit pas d'une maladie bénigne et s'en remettre prend beaucoup de temps et d'énergie. Incompatible avec une activité politique intense.

Le malheur, c'est que cela se produit au moment où le centre est un peu en berne pour les élections européennes à venir. Nous sommes peu audibles et devons évoluer en terrain miné, avec une population fâchée contre l'Europe. 

Nous avons besoin de voix fortes pour faire valoir nos propositions et dénoncer les mensonges éhontés de plusieurs de nos adversaires. 

Borloo et Bayrou auraient dû être les fers de lance de cette campagne. Le premier est hors combat et le second, replié sur son Béarn.

C'est vraiment dommage quand on observe que les sondages d'opinion renvoient une très bonne image des deux leaders centristes, désormais (2ème et 3ème chez Opinion Way, par exemple).

Nous avons des leaders populaires, deux partis, l'UDI et le MoDem pas trop mal considérés, mais il nous manque un message lisible et nous devons évoluer en territoire hostile.

Voilà une équation difficile. Nous avons choisi d'être Les Européens, ne passons surtout pas pour des eurobéats. Il ne faut en aucun cas défendre l'Europe telle qu'elle fonctionne et ne pas renvoyer les arguments de nos adversaires à de l'europhobie mais bien démonter qu'il y a tromperie sur la marchandise depuis longtemps et que cela, l'Europe n'en est pas comptable. Voilà pourquoi nous voulons une Europe dans laquelle les démagogues et les menteurs n'aient plus le loisir de tromper les peuples ni de berner les Européens dans leur ensemble.

Je souhaite une campagne offensive, qui ne fasse pas de cadeaux à nos adversaires et qui montre que l'Europe peut bien plus pour les peuples qu'on ne le pense à condition qu'on la libère des chaînes dans lesquelles elle est entravée depuis trop longtemps.

 Je me souviens avec émotion de la plus belle image de ces dernières années en politique : c'est celle de François Bayrou évoquant le Théâtre d'Épidaure pour signifier la place des militants dans le parti politique qu'il venait de créer.

Il y a là-bas une dalle qui propage le son avec une perfection irréelle vraisemblablement parce que l'édifice a été construit selon les proportions du mythique Nombre d'Or. Trouvons la nôtre et envoyons alors un message d'espoir à tous les Français.

22:21 Publié dans Europe, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : bayrou, borloo, europe | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quand je regarde la vidéo sur la dalle d'Epidaure, cela ne m'évoque que le renoncement.
FB parle d'une liberté que le MoDem a perdu en faisant de l'UMP son allié naturel.

Quant à la place du militant, c'est une vaste blague ?

Au MoDem, elle est facile à définir depuis l'adoption de la charte de l'Alternative: Aucune... Les huiles décident et les militants ont juste le droit d'acquiescer (ou pas)...

Écrit par : serge92 | lundi, 07 avril 2014

"de François Bayrou évoquant le Théâtre d'Épidaure pour signifier la place des militants dans le parti politique qu'il venait de créer."

Mmmouais... A l'usage, pour rester dans les évocations antiques, la place des militants au sein du MoDem, ce fut plutôt dans les Latomies. Excellente acoustique aussi, comme vous le savez sans doute.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 07 avril 2014

Les Latomies, vous y allez quand même fort, Christian...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 07 avril 2014

Un blog comme le tien peut aussi servir à apprendre...
Latomie: est aujourd'hui synonyme de torture et de souffrance.
Effectivement Christian vous y allez peut etre un peu fort (mais je ne connais pas toutes les fédérations du Modem!!!).
Mais une chose est sure : la négation de l'éxistence des adhérents ne peut conduire qu'à la désespérance.
Désespéré:
Termes connexes :
consterné, condamné, effondré, catastrophé, malheureux, pitoyable, triste, attristé, chagriné, désolé, peiné, frappé, accablé, maussade, chagrin, morose, sombre, abattu, funèbre, mélancolique, taciturne, désabusé.

A+
Paul

Écrit par : paulo40 | mardi, 08 avril 2014

@Paulo,
Christian reste fidèle à lui-même, certainement sa star a du pondre (elle me fait rire à reprendre le terme "citoyen" pasqu'il y a plein d'assos citoyennes pour lesquelles ou elle y est inconnue ou ils ne peuvent pas la voir en peinture. Elle aurait du y etre attentive tout de meme... enfin bon bref) mais les relais dans les médias doivent se faire attendre...Pas comme autrefois^^^
Ensuite, ceux qui ont suivi ce blog depuis longtemps, savent qu'il en est l'agent recruteur.
Souhaite bonne chance à sa pouliche pour construire son "cœur" :o))) Cela sera sans moi, bien évidemment, ya pas foto, si elle n'est pas contente, elle n'a ka s'adresser à son fidèle esclave.

Écrit par : Martine | mardi, 08 avril 2014

@L'héré,
Sinon pas moi qui ai commenté ou publié sur le site du Parisien concernant JLB/UDI.

Écrit par : Martine | mardi, 08 avril 2014

Tiens, la folle essaie encore de m'agresser. Il y avait longtemps que son pauvre petit cerveau n'avait pas été traversé par ce genre de velléité.

Pour mémoire, les Latomies offraient une acoustique telle que Denys le tyran allait s'y promener pour y entendre à distance les plaintes des prisonniers, ce qui lui permettait ensuite d'écraser préventivement les révoltes et de faire exécuter les éventuels meneurs desdites, ou simplement ceux dont les critiques se faisaient un peu trop acerbes. L'image m'est immédiatement venue à l'esprit en lisant l'évocation acoustique d'Epidaure. Mais bon, moi, ce que j'en dis...

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 08 avril 2014

Rhooo, Vous qui m'avez agressée le premier.
Je comprends très votre amertume, via les promo-e-t/teurs, votre star a raté son hold-up...
Ben, voui ce fut ainsi tout simplement parce que dans le milieu des entreprises major, il y existe des garde-fous...Encore faut-il y avoir eu quelques expériences autres que le terme bateau de consultant, très à la mode il y a dix ans mais qui a perdu toute saveur auhourd'hui.

Écrit par : Martine | mardi, 08 avril 2014

Purée, elle ne s'arrange pas, la simplette. Toujours aussi déjantée. Pour un peu, on voudrait voir hâter l'adoption d'une loi sur l'euthanasie. Pauvre, pauvre petit chose...

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 09 avril 2014

Pov' CHR... :o)))

Écrit par : Martine | jeudi, 10 avril 2014

Écrire un commentaire