« L'alliance MoDem-UDI est logique | Page d'accueil | Fini de se pavaner pour les néo-nazis grecs »

lundi, 30 septembre 2013

Nos enfants méritent mieux...que NKM et Hidalgo !

Les amateurs d'Homère et de son Odyssée n'ignorent rien des péripéties d'Ulysse. La plus fameuse d'entre elles est celle qui l'amène à piloter son navire au nez et à barbe de deux monstres particulièrement terrifiants : Charybde et Scylla. Scylla est une créature monstrueuse, dont les aboiements se répercutent sur les parois d'une caverne, Scylla, elle, engloutit et vomit alternativement l'eau de la mer. Ce sont deux écueils mortels car, en évitant l'un, on tombe généralement sur l'autre.

Ulysse avait Charybde et Scylla, les enfants parisiens ont Hidalgo et NKM. L'une a allongé leurs journées, l'autre veut rétrécir leurs vacances d'été. J'ai déjà fait le calcul un jour sur ce blogue. En admettant qu'on retire deux semaines aux vacances d'été (ce qui les réduirait à un mois et quelques jours puisque l'école mord déjà sur la première semaine de juillet) on obtient une soixantaine d'heures à répartir sur environ 35 semaines. le calcul est aisé. Cela ne fait même pas deux heures de moins par semaine. Le bénéfice est négligeable, au final, mais le dommage lourd pour les familles et les enfants qui ont besoin de se reposer sur une longue période. Je n'aborde évidemment pas toutes les conséquences pour les familles recomposées ou tout simplement le cousinage, les séjours ailleurs, et cetera.

Alors, certainement, nos enfants méritent mieux, ça oui, mieux que les inepties dont la droite et la gauche nous rebattent les oreilles depuis plusieurs années, armée de pédagogues et de chronobiologistes à l'appui. NKM reprend la vieille antienne de Châtel, à laquelle au demeurant Peillon a donné son adhésion il y a peu de temps.

L'origine du mal se trouve ici : un rapport de l'Académie de Médecine. Tout n'est pas à jeter dans ce rapport, évidemment, mais il est à considérer avec prudence, et il y manque les références aux études sur les rythmes de l'enfant.

Ce qui est trop drôle, c'est de voir la mauvaise foi des chronobiologistes qui constatent l'échec total de leurs préconisations. Faute de reconnaître leur erreur, ils préfèrent expliquer qu'il est trop tôt pour juger et qu'un temps d'adaptation est inévitable.

On commence à faire les paris sur l'état des enfants à Noël ? Et en fin d'année scolaire ? Sans prétention, j'avertis depuis fort longtemps sur les dangers que font encourir à nos enfants les projets de réforme de la droite et de la gauche, et je vois que mes prédictions se réalisent en tous points. Malheureusement, on sait depuis Cassandre que rien ne sert d'avoir raison quand vos interlocuteurs ne veulent pas voir. 

In fine, la réforme des rythmes scolaires est de la compétence du gouvernement, pas des municipalités. Ce n'est pas une raison pour faire valoir n'importe quoi et j'ai le sentiment que UMP et PS utilisent les rythmes scolaires avec des conclusions différentes surtout pour se mettre en difficulté.

Alors oui, l'école, les enfants méritent mieux, et le compte n'y est pas, Nathalie Kosciusko-Morizet.

15:45 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : rythmes scolaires | |  Facebook | | | |

Commentaires

On revient en arrière quand j étai gamine j allai a l école le samedi matin je me rapelle encore de l épuisement j arrivai même plus a me lever. Ma fille de 4 ans vie la même chose il a fallu que je la garde a la maison vendredi telment elle étai épuiser. Elle a dormi toute la matinée alors que se n ai pas dans son habitude. Elle ai épuiser alors que l année dernière elle arrivai a tenir avec la coupure du mercredi

Écrit par : galzi | lundi, 30 septembre 2013

On revient en arrière quand j étai gamine j allai a l école le samedi matin je me rapelle encore de l épuisement j arrivai même plus a me lever. Ma fille de 4 ans vie la même chose il a fallu que je la garde a la maison vendredi telment elle étai épuiser. Elle a dormi toute la matinée alors que se n ai pas dans son habitude. Elle ai épuiser alors que l année dernière elle arrivai a tenir avec la coupure du mercredi

Écrit par : galzi | lundi, 30 septembre 2013

Bonjour galzi
C'est clair. Mais on est face à des idéologues et ils veulent à tout prix montrer qu'ils ont raison.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 30 septembre 2013

je pense qu'avec les nouveaux rythmes scolaires le gouvernement touche le fond
mes petits enfants sont effectivement très fatigués - ils se plaignent - les rhumes angines toux s'installent - il n'y a pas la même concentration lors des devoirs le soir

Écrit par : kissel | lundi, 30 septembre 2013

@kissel
Pour ma part, j'ai mis en place une stratégie et j'ai en plus de la chance, ce qui fait que mes enfants ne sont pas trop fatigués, mais ce n'est pas grâce à cette réforme.
Et cela me coûte cher !
Pour ceux dont les enfants demeurent en plus loin de l'école, cela doit être épuisant !

Écrit par : l'hérétique | lundi, 30 septembre 2013

Si l'objectif l' héré et de me con-vaincre que ya bon le banania du nouveau centre et cie, vous perdez votre temps...Je ne mettrai pas la pointe de mes chaussons dans les commissions communes, c'est niet!
Le programme MoDem pour l'enseignement était nul, disiez-vous en pleine campagne et eux aussi^^^.
Bah...Vous savez, les combats d'arrière-garde n'ont jamais provoqué de percée décisive.
Vous en cassandre? Suis explosée de rires, serai curieuse de pouvoir visualiser le "truc" sur scène.

Écrit par : Martine | lundi, 30 septembre 2013

Les rythmes scolaires : Un faux problème pour camoufler l'échec de l'enseignement en France, mais qui révèle la duplicité de nos hommes politiques...
Comme dit dans un billet précédent, les responsabilités sont ailleurs, la lecture des messages des intervenants me laisse penser que les responsabilités sont également réparties.
La je vé me fère des hénemi! :-)

Écrit par : michel | mardi, 01 octobre 2013

Écrire un commentaire