« Logement : le judicieux calcul de Marielle de Sarnez | Page d'accueil | Père dominant et infanticide »

lundi, 26 août 2013

Le talon d'Achille de la diplomatie occidentale ? La charité...

Quand j'analyse l'émergence du radicalisme au Moyen-Orient (mais pas seulement), j'y trouve toujours un délitement du lien social. Qu'est-ce qui fait, au fond, la popularité des Frères Musulmans, des Talibans, d'Aube dorée en Grèce ou encore du Hezbollah et du Hamas en Palestine et au Liban ?

Toujours la même chose : ils apportent de l'aide aux individus esseulés et en déshérence, comme le firent les nazis en leur temps ou les communistes avec leurs organisations populaires.

A chaque fois, je me pose la même question : pourquoi les laïques, les libéraux, dans tous ces pays, se montrent incapables d'en faire autant ?

Il existe bien sûr les associations humanitaires occidentales, mais elles sont perçues comme des concurrentes par les extrémistes et sont souvent les premières visées ; en outre, en dépit de leurs actions, elles demeurent aux yeux des populations d'abord des implants allogènes.

Quand l'Europe planifie des programmes d'aide, il s'agit toujours de versements à des administrations corrompues qu'il est très difficile de contrôler ou à des intermédiaires opaques, et ce, en dépit des efforts des commissaires et responsables de programmes.

Il y a un truc qui manque dans notre diplomatie, et je crois vraiment que c'est notre talon d'Achille : l'absence à peu près totale de relais culturels sur tous les points chauds de la planète.

Prenons l'Égypte : pourquoi n'avons-nous pas pris contact très tôt avec les libéraux et les laïques d'Héliopolis pour leur proposer de mettre en place des distributions de soupes ? Plutôt que d'envoyer des colis estampillés UE ou US, nous véhiculerions bien mieux nos valeurs si nous confions nos aides à ceux qui nous sont les plus proches sur place.

L'inconvénient, c'est que cela suppose un travail de renseignement et de constitution de réseaux que nos services sont bien incapables de générer à l'heure actuelle, ne serait-ce parce que nul responsable politique ne raisonne de cette manière.

Les Frères Musulmans sont plus forts que nous, Aube Dorée aussi, parce que l'aide qu'ils apportent vient du sol où ils sont implantés. Pour les concurrencer, il n'y a aucune autre possibilité que d'en faire autant.

Cela suppose de mettre fin à notre logique interventionniste descendante (au fond, un peu héritée la colonisation) et de la remplacer par une politique collaborative. Évidemment, au pays des bisounours, on applaudira une telle proposition comme si elle allait de soi. En réalité, c'est le chemin le plus difficile car choisir les bons collaborateurs requiert une attention acérée.

En Égypte, on connaît de jeunes activistes courageux. Cela aurait eu de la gueule de confier à Aliaa Magda Elmahdy des fonds européens, à charge pour elle d'assurer le relais avec ses amis auprès du peuple pour aider les plus démunis ou plus simplement qui elle aurait jugé digne de recevoir de l'assistance. A vrai dire, avec notre bureaucratie européenne, j'ai du mal à imaginer qu'une telle souplesse soit seulement pensable par un eurocrate...

Et au fond, nous restons dans un cheminement intellectuel de bwanas, quand bien même les bwanas en question feraient l'apologie du multiculturalisme et seraient pétris de tolérance et de  sentiments dégoûlinants de bonne conscience. 

Tissons des liens avec les oppositions démocratiques et versons-leur l'argent que nous dépensons inutilement à arroser la corruption ou des populations qui ne nous en seront pas reconnaissantes. La CIA s'est montrée très efficace avec l'islam politique jusqu'à la fin du XXème siècle. Peut-on espérer reprendre sur la forme des méthodes similaires, mais cette fois, en ne se trompant pas de partenaires et en ne vendant pas notre âme ?

J'espère que l'Europe saura un jour emprunter cette voie. Je crois à défaut que la France remporterait un franc succès si elle bâtissait sa diplomatie et son soft power avec les populations visées et non à côté d'elles.

L'accomplissement d'une diplomatie efficace, ce n'est pas de faire la charité, ou, tout du moins, pas de le faire savoir, mais de faire en sorte que ceux qui pensent comme toi se chargent de la faire.

00:13 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : diplomatie, valeurs, humanité | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pourquoi ne pas s'inspirer de l'existant en ce qui concerne les projets d'aide:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_islamique
@+ l'héré

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

Tres bon post, l'Hérétique !

Écrit par : Le Parisien Libéral | lundi, 26 août 2013

Merci Parisien Libéral

Écrit par : l'hérétique | lundi, 26 août 2013

C'est intéressant mais partiellement juste. C'est sans doute vrai pour la diplomatie.
À Lyon nous recevons beaucoup de Roms et de sans-papiers qui vivent sur les places et dans les rues. Il semble que l'abondance des réseaux de solidarité lyonnais créent un "appel d'air" qui fait que beaucoup de pauvres européens se retrouvent dans notre ville ce qui pose de réels problèmes.

Écrit par : Rosa | lundi, 26 août 2013

Un San Francisco bis ?
http://www.courrierinternational.com/article/1998/09/03/san-francisco-sa-baie-sa-tolerance-ses-sdf
Phénomène absolument pas récent là-bas, déjà le cas lors de mon séjour aux US.

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

@L' héré,
Parisien L vous flatte, je n'interviendrai pas chez lui mais ici si vous le voulez bien...
Bien sur que l'augmentation de la CSG est une absurdité sur le volet retraite, elle ne répond à aucune logique, autant une très légère hausse pour alimenter le volet vieillesse de la SS pouvait etre compréhensible pour le commun des Français, autant sur ce thème elle est inadaptée. Il existe pourtant beaucoup de pistes pour réformer, le tout est de savoir, vouloir et oser faire.
Nous avons changé de majorité, pourtant mon ressenti m'indique que pas du tout du tout! Meme pose de rustines, capharnaum et gloubi boulga.
Il m'a beaucoup fait loller Vincent P en déclarant que les assistants d'éducation seront désormais en CDI, est-il au courant que suite à votes à l'assemblée le CDI n'existe plus? Quel foutage de G^^^! Nan mais allo koaa!

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

Suggère aux membres du gouvernement de relire le "rocher de Tanios" d'Amin Maalouf, juste pour les aider à retrouver et mémoire et raison.

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

Vérification faite auprès de M'daamne Luciole, il semblerait que le fait de Dame Carlotti qui rime avec Guérini mais pas trop avec Marseille la belle!
Rhooo :o))

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

Salut Rosa,
Je ne vois pas trop à quoi fait référence ton commentaire. J'évoque notre diplomatie, pas la place des Roms en France.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 26 août 2013

Laisse béton, elle est passée dans le passé sur la diplomatie: Ossétie, Tibet etc...Nous le savons et souvenons très bien.

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

Oups, ai oublié la turquie^^^, je n'aurai pas du? ;)
Comme ca la vie...

Écrit par : Martine | lundi, 26 août 2013

//Qu'est-ce qui fait, au fond, la popularité des Frères Musulmans ../.. Toujours la même chose : ils apportent de l'aide aux individus esseulés et en déshérence ../..
A chaque fois, je me pose la même question : pourquoi les laïques, les libéraux, dans tous ces pays, se montrent incapables d'en faire autant ? ../..
Il existe bien sûr les associations humanitaires occidentales. //

- Faites la comparaison avec l'église catholique au temps de sa splendeur, les procédés sont les mêmes.
Que s'est-il passé qui a mis à bas la puissance de cette même église? En france, la loi sur la laïcité, et plus généralement, l'abandon du sentiment religieux ressenti comme un obstacle au nouveau Dieu libéral (Dollar, Euro, enfin le pognon quoi). Je veux dire que les frères musulmans, s'ils pratiquent une charité organisée à grande échèle véhiculent aussi (quoi que nous puissions en juger ici) des valeurs spirituelles. Et bien sur, derrière le masque il y a des hommes assoifés de pouvoir temporel, comme l'église à son époque.

// A chaque fois, je me pose la même question : pourquoi les laïques, les libéraux, dans tous ces pays, se montrent incapables d'en faire autant ? //

- Mais parceque nos sociétés laïques et libérales ne véhiculent aucun idéal élevé ou, peut-être, n'ont jamais été capable de traduire cela avec des mots et de montrer l'exemple...

// Il y a un truc qui manque dans notre diplomatie, l'absence à peu près totale de relais culturels //

- Juste, mais remarquez avec quel acharnement les gouvernements successifs, pétris de repentence post-colionaliste ont détruits les représentations françaises à l'étranger, les alliances françaises et maintenant les consulat et ambassades! (Les prétextes sont toujours les mêmes, coûts élevés, pas de rentabilité, mais derrière ça une mauvaise conscience et un manque de courage qu'a une époque pas si lointaine aurait été assimilée à de la haute trahison) Cela est mal vécu dans les pays concernés, j'en ai des témoignages directs dans divers pays.
Il est vrai que revendiquer, si ce n'est la fierté d'être français, tout au moins ne pas ne pas céder au "french basching" fait aujourd'hui de vous un has-been. Il y a beaucoup à faire pour redresser une situation minée pas 30 ans de travail de sape de nos dirigeants, à commencer par l'école et les médias.
La prédiction de Malraux "Le siècle sera spirituel ou ne sera pas" est comme un nuage au dessus de nos têtes.
Je précise que je suis athé (mais pas barbare pour autant), En clair je crois que rien ne remplace les valeurs morales. Le cercle familial est là pour ça aussi encore faudrait il que celui-ci ne soit pas éclaté! Que la famille aussi ne soit pas l'objet de coups de boutoir de la part des pouvoirs...

Écrit par : michel | mardi, 27 août 2013

Wow, exit l'augmentation de la CSG, merci merci aussi pour la prise en compte de la pénibilité qui était un thème MoDem à l'origine n'en déplaise^^^
Allons un dernier petit effort, la pénibilité a été reprise par la gauche, la retraite par point à présent par la droite, alors un dernier petit effort pour un consensus national...Osez!
Si le Medef vous ennuie de trop, abordez les échanges salaires/actions et la reversion des primes d'intéressememt par exemple sur des comptes retraites par capitalisation, enfin bon bref fouillez il existe de nombreuses pistes.

Écrit par : Martine | mercredi, 28 août 2013

Pour résumer, le Medef plutôt que de penser: Big is beautiful, devrait penser PME/PMI intermédiaires, qui n'ont pas les memes armes.
Pinaise me souviens, qu'il me coutait plus cher à une époque de téléphoner de chez moi à mes parents de Paris à province, que de Hong Kong à Paris d'un hotel^^.

Écrit par : Martine | mercredi, 28 août 2013

Écrire un commentaire