Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« NKM future maire de Paris ? | Page d'accueil | L'union des centres à Paris ? Faisons-la ! »

vendredi, 17 mai 2013

Piketty ou l'art de la spoliation

La moutarde me monte au nez quand j'entends vanter la fameuse révolution fiscale de Piketty. Je suis très troublé de voir des membres pourtant honorables et intelligents du MoDem se réclamer des tours de passe-passe de ce saltimbanque de la fiscalité.

En voilà un qui fera j'espère réfléchir tout le monde : Piketty dans ses calculs voulaient compter dans les revenus le loyer fictif que les propriétaires pouvaient toucher de leur résidence principale, une fois celle-ci remboursée.

En somme, l'idée du sieur Piketty est d'imposer le quidam sur l'argent qu'il ne touche pas.

Patrick Beauvillard est un homme droit et intègre dont j'apprécie la qualité morale. Il ne se présentera pas contre Cahuzac pour le MoDem. Je ne voulais pas lui porter tort et m'étais donc abstenu de porter sur la place publique une de ses prises de position, mais puisqu'il n'y a pas d'enjeu électoral désormais, je crois vraiment qu'il faut assainir certains débats fiscaux et économiques.

Or, peu avant son renoncement, dans son billet Changeons la donne Patrick s'est très clairement réclamé de la Révolution fiscale de Piketty.

Il m'aurait été impossible de soutenir Patrick à cause de cela. Est-il sûr d'approuver une réforme qui propose, comme je le mets en évidence ci-dessus, de taxer les gens sur la base de ce qu'ils ne touchent pas ?

Est-il sûr d'admettre une réforme qui met fin au quotient familial et donc à la politique de protection de la famille qui a cours en France depuis le programme du CNR ?

Approuve-t-il un homme qui justifie malhonnêtement par une pseudo-visée féministe le fait de taxer plus lourdement les ménages où la femme gagne nettement moins que l'homme ?

Au fond, dans un pays devenu exsangue sous le poids de l'impôt avons-nous besoin d'un individu qui s'ingénie à en trouver de nouvelles formes ou au contraire d'une réflexion sur le poids écrasant de la fiscalité au regard d'un État désormais hypertrophié ?

Nous ne sommes pas en période d'élection, je crois donc que nous serions avisés d'avoir ce débat au MoDem afin de clarifier notre ligne économique, particulièrement dans le domaine de la fiscalité.

Commentaires

Bonjour cher Hérétique,

D'abord, je trouve très élégant d'avoir patienté pour publier votre article, d'être sûr que je n'étais pas candidat à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. C'est d'autant plus méritant qu'il n'est pas facile de patienter avec des grains de moutarde forte dans le nez !

Je persiste dans mon souhait de voir une "révolution fiscale" dans notre pays, afin que l'impôt redevienne *enfin* lisible, payé par tous (Piketty souligne qu'il est anormal que tant de gens échappent à l'impôt, y compris dans les faibles revenus), équitable (que tous les revenus soit taxés de la même façon) et bien sûr progressif car il s'agit d'un outil de régulation des inégalités.

Dès 2011, j'avais publié un article soutenant les propositions de Piketty (http://www.beauvillard.net/2012-indispensable-revolution-fiscale/). C'était l'une des motivations de mon choix de 2nd tour à la Présidentielle en faveur de François Hollande. Je reste convaincu que cette réforme, associée à une lutte intransigeante contre la fraude fiscale, est nécessaire et permettrait de remettre un peu de morale dans notre vie publique.

J'ai bien lu avec intérêt l'article des échos que aviez posté sur mon blog (http://www.beauvillard.net/2012-indispensable-revolution-fiscale/), mais je n'achète aucunement l'argument de la fuite des talents, en tout cas pas au niveau de taxation que Piketty préconise (qui d'ailleurs, a toujours trouvé "stupide" la fameuse idée des 75%).

Quant à clarifier au sein du MoDem, ce type de question. Oui ! Car si nous pouvons nous rassembler sur des diagnostics, nous devons aussi nous retrouver sur des propositions concrètes pour savoir si nous sommes une force politique réelle. Et cela... après maintenant 6 ans d'aventure, je n'en suis pas sûr car l'exercice n'a jamais été fait, sur ce sujet comme sur les autres.

Écrit par : Patrick Beauvillard | samedi, 18 mai 2013

Bonjour Patrick
Merci d'être venu me répondre directement.
Je viens de lire votre article, et, très franchement, je ne vous suis pas sur plusieurs terrains.
On ne peut à mon avis appliquer une taxation unique au capital alors que tout investissement présente un risque. C'est particulièrement vrai pour ce que l'on appelle le capital-risque.
Mettre fin à toutes les niches (par exemple les emplois à domicile) créera à l'évidence de fortes turbulences sur le marché de l'emploi.
Il y aurait un travail à faire sur la pertinence ou non des niches fiscales mais je n'agrée pas du tout le raisonnement de Piketty qui ne fait ses calculs que sur les impôts effectivement payés.
Vous avez, au fait, que Piketty veut calculer un "revenu" sur le loyer que l'on n'a plus à payer quand on est propriétaire ?
En ce qui concerne l'impôt per capita : je vous fais observer que les calculs de plafonds se font aussi sur les revenus des foyers fiscaux ce qui désavantage les gens mariés ou déclarant un même foyer fiscal. Si en plus, ils doivent régler leurs impôts par tête, cela devient une spoliation.
Plus généralement, Piketty ne songe qu'à trouver de nouveaux moyens de taxer, et sans réalisme, au demeurant : sur les très bas revenus, cela coûte plus cher de percevoir un impôt que d'exempter !
Je pense en effet qu'un débat est nécessaire. La pensée et les mesures de Piketty ne sont pas neutres : elles sont de gauche et étatistes.
Il y a un aggiornamento idéologique à réaliser sur cette question au MoDem.
Cela dit, sur le sujet, en dehors d'une tranche supplémentaire, je n'ai jamais lu de textes favorables à la solution de Piketty dans notre corpus ni Bayrou approuver d'une quelconque manière les positions de cet économiste.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 18 mai 2013

Bonjour l'Hérétique,

Je me permet d'apporter mon grain de sel au débat:
http://philippegibault.wordpress.com/2013/05/20/il-faut-revoir-toute-la-fiscalite-francaise/

Cordialement.

Écrit par : Phil | lundi, 20 mai 2013

Les trucages de Piketty ont été maintes fois dénoncés. Ce type n'est pas un universitaire, c'est un militant....
http://www.ifrap.org/Les-Echos-Fiscalite-l-erreur-de-M-Piketty,12136.html
http://www.ifrap.org/Les-erreurs-d-une-revolution-fiscale-par-Piketty-Landais-et-Saez,11929.html

Écrit par : oli71 | mardi, 21 mai 2013

Tiens, pour la petite histoire, Piketty a un prédécesseur illustre... Dans "L'Avare" (acte II, sc. 5), la marieuse Frosine explique à Harpagon que la jeune fille qu'elle lui propose lui apportera "douze mille livres de rente". La suite de la scène révèle que cette belle somme est en fait constituée... de toutes les dépenses que la jeune fille ne fera pas.

Comme quoi le raisonnement ne date pas d'hier.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 21 mai 2013

@oli71
Liens très utiles. Merci beaucoup.
@Christian
En effet. Sauf que Molière écrit des comédies alors que Piketty se prend pour un homme de science...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 21 mai 2013

Saltimbanque de la fiscalité vous dîtes? Je vous rappelle que Thomas Piketty est professeur d'économie à PSE et qu'il est juste considéré comme l'un des meilleurs économistes de France. Cela dit, on peut ne pas être d'accord avec ces propositions, mais il aura eu le mérite de faire un ouvrage accessible et surtout de permettre un débat. Cependant, de là à le traiter de saltimbanque de la fiscalité, il faut ne pas être très objectif et très ouvert au débat.

Écrit par : Alternative | jeudi, 23 mai 2013

@Alternative
Piketty ne fait que déplacer l'impôt ou même l'augmenter.
Certes son ouvrage est compréhensible mais qu'apporte-t-il de nouveau en termes de perspectives ? Rien.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 23 mai 2013

"... il est juste considéré comme l'un des meilleurs économistes de France."

Quand on voit le bilan économique du pays on a vite fait de penser que c'est le meilleur des plus mauvais.
Un proche de la gauche, consacré par des gens de gauche, qui défend les thèses de la gauche ... super objectif quoi.

Écrit par : skunker | jeudi, 23 mai 2013

Piketty est effectivement un militant qui tord sa thèse à sa cause. Son étude était ridicule .

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/fiscalite/221171926/souvient-encore-thomas-piketty

Écrit par : Pierre Gago | vendredi, 24 mai 2013

@Pierre Gago
Magistrale votre démonstration. Je n'avais pas vu la conséquence sur les familles monoparentales. Bien vu.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 25 mai 2013

@ "Alternative"

J'avoue avoir un peu de mal avec la notion "l'un des meilleurs économistes de France" ou d'ailleurs, du reste. En effet, les économistes sont des personnes qui avancent diverses théories extrèmement variables, voire contradictoires et qui différent entre eux, non seulement sur les pronostics (ce qu'il faut faire pour obtenir tel ou tel résultat) mais aussi sur les diagnostics (à quoi sont dues les situations observées) et même sur les relations de cause à effet. Autant dire que la scientificité de la chose est au mieux balbutiante, au pire inexistante. Dans ces conditions, et s'agissant d'une discipline intellectuelle à prétention scientifique et à visée opérative, je vois mal ce qui pourrait permettre de définir tel ou tel économiste comme "meilleur" ou "pire" qu'un autre. On peut considérer que tel ou tel économiste apporte à un certain moment un concept ou une méthode novateurs qui font avancer la discipline (c'est, je crois, le cas des prix Nobel d'économie), mais je ne sache pas que Piketty ait fait quoi que ce soit de la sorte ?

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 25 mai 2013

Le revenu fictif des propriétaires occupants n'est pas une idée nouvelle, elle faisait partie du Code des impôts jusqu'à la fin des années 60.

Et ce n'est pas une idée absurde non plus, quand on veut bien y réfléchir un peu. Elle permet de rétablir une certaine équité entre locataires et propriétaires.

Écrit par : Pierre Schweitzer | dimanche, 08 septembre 2013

Dslée Pierre, bonne nuit à Lucia. :o)))

Écrit par : Martine | dimanche, 08 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.