Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Panique au CNRS : on licencie ! | Page d'accueil | Les Ultras ont eu bon dos... »

mardi, 14 mai 2013

Taubira fait voler en éclats le mur du çon

Très forte la proposition de Taubira : assister les descendants d'esclaves en leur garantissant des logements. 

J'ai, de mon côté, une réclamation : je réclame avec indignation et énergie que l'on accorde des compensations aux descendants des serfs, compte-tenu des conditions terribles dans lesquelles ils ont été maintenus dans la misère.

Je pense également que nous devrions exiger des réparations auprès de l'Angleterre pour la bataille d'Azincourt au cours de laquelle la fine fleur de la chevalerie française a péri en cherchant à défendre le sol de la doulce France contre l'Anglois.

Je suggère également que l'on traduise devant le TPI les descendants des rois du Dahomey pour génocide, compte-tenu du nombre d'Africains qu'ils ont vendu aux trafiquants de toutes sortes.

Punissons également les Germains et les Gaulois pour ne pas s'être opposés vigoureusement à la pratique courante de l'esclavage à Rome et en Grèce. La France et l'Allemagne paieront.

Et les Italiens au fait ? Là, l'addition va être salée, en comptant tout ce que Rome a importé d'esclaves des quatre coins de la Méditerranée tout au long de la République et de l'Empire, soit près de dix siècles.

Je pense depuis 2002 que Taubira est une idéologue. J'avais jugé le choix de sa candidature par le PRG une balle dans le pied.  Cette personnalité politique est 100% psycho-rigide, tenant ferme sur son idéologie gauchiste empreinte de repentance dégoûlinante.

Tiens, en parlant de politique foncière : qui va dédommager les dizaines de milliers de Harkis abandonnés et laissés pour mort à l'issue de la guerre d'Algérie ? Et pour ceux qui sont parvenus à gagner la France, qui leur donnera quitus de toutes les souffrances qu'ils ont endurées pour notre pays ? Voilà une question de justice qui passe manifestement loin des préoccupations de Madame Taubira...

J'avoue être bassiné par les discours sur la colonisation. Ce que paient les anciens pays colonisés, désormais, ce sont les choix exercés par leurs dirigeants corrompus et ce, alors qu'ils disposaient de très beaux atouts pour engager un développement économique sans précédent. Tous ne sont pas d'ailleurs restés sur le carreau et il y a de belles réussites parmi ces nations. Mais pour ceux qui geignent et réclament toujours plus d'assistance et de dédommagements pour des maux dont nous ne sommes plus comptables depuis fort longtemps, hors de question de leur verser un sou supplémentaire, d'autant que nous avons coulé suffisamment d'aides englouties dans des systèmes de corruption dans pas mal de ces anciennes colonies.

Il n'en va pas autrement dans les DOM et les TOM : je crois que ces territoires disposent de très grands atouts : faisons-en des laboratoires pour y libérer les énergies plutôt que d'y recycler de nouvelles formes d'assistanat d'autant plus destrutrices qu'elles endorment radicalement l'esprit d'initiative et prospèrent sur un terreau fertile en rigidités de toutes sortes.

00:01 Publié dans Internet, Politique | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : esclavage, taubira, dom tom | |  Facebook | | | |

Commentaires

@ l'hérétique :

" ... tenant ferme sur son idéologie gauchiste empreinte de repentance dégoulinante."

Tu penses vraiment que ça puisse être de la repentance chez Taubira ? ^^

Des Taubi-rat j'en ai côtoyé tellement que j'ai l'impression de la connaitre. Son idéologie elle tient en 5 mots : "c'est la faute des blancs".
Il n'y a même pas moyen de discuter, ils sont religieusement persuadé d'avoir raison en tout point.

- Expliquer que ce sont les africains eux même qui ont organisé la traite des esclaves ? Impensable.
- Expliquer qu'on leur réservait un sort bien pire en Afrique qu'en occident ? Impensable.
- Expliquer que c'est en grande partie pendant l'époque coloniale que ces pratiques ont diminuée ? Impensable.
- Expliquer que le soit disant "pillage" de l'Afrique est organisé de chez eux par des gens de chez eux ? Impensable.

Donc apparemment ce serait aussi de notre faute si après x générations les descendants d'esclaves ne sont toujours pas propriétaires. Bien sûr il n'y a aucun rapport avec la pauvreté, les taux de chômage endémique ... non non, c'est ces salops de blancs qui refusent de vendre des terres à des noirs.

Idée pour le prochain gouvernement : éviter de recruter des (anciens ?) indépendantistes.

Écrit par : skunker | mardi, 14 mai 2013

@skunker
Bon résumé et bonne suggestion finale...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 14 mai 2013

Taubi-rat ? La grande classe ! Ça vous pose tout de suite le commentateur.

Écrit par : Zap Pow | mardi, 14 mai 2013

Je n'ai pas de mérite, avec Taubi-raciale c'est facile. Elle a un nom qui se prête bien aux jeux de mots Taubi-radoteuse.

N'empêche si un ministre venu de Bourgogne était aussi pro-sa-région que Taubira on lui jetterait la pierre pour lui rappeler qu'il n'est pas au service de son petit coin et de ses potes mais bien à celui de l'ensemble des français.

Écrit par : skunker | mardi, 14 mai 2013

Pas mieux !
En 2002 je me souviens de sa rengaine à propos des sauvageons : "nous disons à nos jeunes que nous les aimons et que nous comptons sur eux" ...
En 2012 j'ai voté Hollande pour vider qui vous savez, mais là, pour le coup j'irais bien chercher le karcher pour sortir Taubira.
Je n'ai toujours pas compris pourquoi Hollande a nommé cette femme ministre de la Justice.
Si c'était pour la parité, il avait E.Guigou, autrement plus compétente en la matière.
Si c'était pour la diversité, il faut vite arrêter cette sottise.
Les meilleurs ! voilà quel doit être le choix politique.

Écrit par : signora | mardi, 14 mai 2013

Très étonnants, ces commentaires. Comparaisons animalières, réécriture délirante de l'Histoire, accusations d'incompétence pour le moins… incompétentes.

Le sommeil de la raison engendre des monstres.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 15 mai 2013

L'esclavage a été un moment épouvantable de notre histoire mais la proposition de Taubira est un monument de stupidité et de dogmatisme sans doute communautariste de surcroît.
Et je la trouve moi aussi, comme skunker, en effet incompétente. Pas au sens où elle ne connaît pas ses dossiers, mais au sens où c'est une idéologue de gauche communautariste combinant hargne et bon sentiment dégoûlinant.

Quelques mises au point sur les remarques de skunker pour Fred
Il ne dit pas que les Africains ont organisé en règle générale la traite des esclaves. Il dit simplement que Taubira n'admet pas que c'est aussi une donnée de l'esclavage : je suis désolé de te faire valoir que les esclaves noirs importés en Amérique n'étaient pas des prises de razzias mais bien achetés en Afrique auprès de rois noirs. Que ce soit bien clair.

L'esclavage a bien pris fin, en effet, en pleine période coloniale, en gros au cours du XIXème siècle. Le colonialisme, c'est en simplifiant, fin du XVIII, XIXème et première moitié du XXème. Il n'a pas tort de le souligner même si évidemment, ce n'est certainement pas le colonialisme qui en est la cause.

En ce qui concerne le sort des Africains esclaves en Afrique ou en Amérique, je manque de données pour comparer. Je pense qu'il y a eu des choses atroces en Amérique. A mon avis, plus qu'en Afrique, sans compter les convois avec leurs lots d'esclaves jetés à l'eau vivants et enchaînés pour échapper aux amendes et les conditions de vie inhumaines des voyages.

Enfin, en ce qui concerne le pillage de l'Afrique par leurs roitelets et leurs présidents corrompus de toutes sortes, bien d'accord avec skunker.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 16 mai 2013

Aahh pitié, comme je l'ai dit, l'idéologie de Taubira je la connais par cœur, c'est celle qu'utilisent tous les délinquants de banlieues pour se justifier. Je le sais j'ai grandi avec.

1) La France est un pays de racistes, de colonialistes, d'impérialistes etc ...
2) Les pauvres jeunes sont bien obligés de se tourner vers la délinquance puisque ces gros racistes de français les excluent d'office de la société.
3) Ces gros racistes de français n'ont jamais rien fait pour réparer leurs crimes.
4) Ces gros racistes de français pillent l'Afrique.
5) Ces gros racistes de français ne mettent que des noirs et des arabes en prison.

Voilà c'est la base, c'est pour ça qu'en banlieue beaucoup estiment avoir le droit de voler/piller/casser. D'ailleurs en écoutant un peu de rap vous retrouverez régulièrement les grandes lignes.
C'est aussi pour ça qu'elle est tellement indulgente avec les racailles. C'est de notre faute s'ils sont comme ça. Ce n'est que justice de les laisser courir.

Taubira me révolte parce qu'elle est assez cultivée pour savoir que la réalité est autrement plus nuancée que ça (les gros racistes de français l'ont quand même nommée ministre). Elle tire sur des cordes sensibles sans y croire elle même.
D'ailleurs qu'espère-t-elle à part créer des tensions en faisant une demande dont elle sait très bien qu'elle sera rejetée ?
Ma main au feu qu'elle se verrait bien en leader noir façon Martin Luther King ou quelque chose d'approchant.

Cette femme était indépendantiste, elle n'a aucun diplôme qui ressemblerait de près ou de loin à du droit, elle sabote la politique d'un de nos seul ministre à peu près valable (Valls), elle va à rebours des attentes des français ...
Au bout d'un moment qu'est-ce qu'elle fout là ?

A croire que la racisme c'est un terme passe partout par les blancs et pour les blancs ...
Exemple : on entend souvent dire qu'on a été mauvais envers les harkis. Pour rappel c'est bien les algériens qui les ont massacré, pas nous.
Et tout est comme ça; on fait pénitence pendant que le reste des coupables nous lancent des pierres.
Je n'ai pas réécris l'histoire, je l'ai juste nuancée. Mais je vais encore simplifier le raisonnement : j'en ai ma claque de devoir faire profil bas à chaque fois que ça parle de racisme sous prétexte que je suis blanc alors qu'en face on a des gens qui se massacrent parce qu'ils ne sont pas de la même tribu/religion/ethnie, qui se massacrent par superstition (voir le sort des Albinos) et ainsi de suite. Qu'ils enlèvent la poutre dans leurs yeux avant de nous montrer la paille dans les nôtres.

Écrit par : skunker | jeudi, 16 mai 2013

@ l'hérétique :

Merci.

Le pire c'est qu'on peut encore continuer longtemps sur ce thème. La liste des choses qu'on devrait rappeler à Taubira, puisqu'elle à l'air de se forcer à les oublier, est longue.

Les blancs aussi ont subit l'esclavage. Pendant des siècles les pirates musulmans ont menés des razzias sur les régions côtières principalement de l'Italie et de l'Espagne sur un vague fond de djihad.

"A mon avis, plus qu'en Afrique ..."

Bof. Je sais que l'empire Ottoman était assez friand d'esclaves sexuelles pour les harems. Ils avaient la belle habitude de les faire garder par des eunuques, et c'était assez rare qu'ils survivent à la castration (je crois me rappeler d'un chiffre autour de 10% voir moins).
Et tant qu'on parle d'Ottomans, eux ils avaient les janissaires. Infanterie exclusivement constituée d'européens "arabisés". =)

Enfin bon, ça me dérange un peu de comparer des atrocités, on n'a pas grand chose à s'envier les uns les autres de ce côté là de toute façon.
Pour moi la principale différence réside dans le fait que la traite transatlantique est très bien documentée alors que j'ai toutes les peines du monde à savoir ce que sont devenus les esclaves d'Afrique après l'abolition. C'est certainement pour ça que les uns revendiquent d'être descendants d'esclaves alors qu'on entend jamais parler des autres. Tous n'ont pas fait le devoir de mémoire de ces gros racistes de blancs visiblement.

Écrit par : skunker | jeudi, 16 mai 2013

L'hallucination empire.

Les esclavagistes de la traite atlantique étaient européens, les acheteurs sont les ancêtres des békés antillais… "il n'importe puisqu'ils ont pu s'acheter des complices noirs", me dites-vous !

La moutarde Godwin me monte au nez en lisant des sottises pareilles : quel est le rapport ?

"Il y avait aussi des esclavagistes arabes, etc, donc nos ancêtres ne sont pas les seuls criminels ?"

Eh bien… comment les Arabes auraient-ils fait pour déporter aux Antilles et aux Amériques 14 millions de Noirs ?

En quoi le crime commis dans un autre pays rend-il moins criminel celui commis dans le nôtre ?

Les esclavagistes sont morts et depuis longtemps : la mort efface l'action pénale.

Petit rappel de droit élémentaire : le décès n'a aucune raison d'effacer la responsabilité civile. http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/02/21/La-justice-et-la-mort

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 16 mai 2013

@ skunker : "Aahh pitié, comme je l'ai dit, l'idéologie de Taubira je la connais par cœur, c'est celle qu'utilisent tous les délinquants de banlieues pour se justifier. Je le sais j'ai grandi avec." -> m'est avis que vous n'avez jamais grandi avec l'idéologie de Mme Taubira, pour faire une pareille confusion. Et depuis quelques décennies que je vis dans les banlieues, je n'ai jamais entendu le genre de sottises que vous écrivez là où que je peux également lire, attribuées "aux délinquants de banlieues", sur des blogs disons, proches de l'extrême-droite. Alors je dois croire que nous n'habitons pas les mêmes banlieues.

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 16 mai 2013

@l'hérétique : "le sort des Africains esclaves en Afrique ou en Amérique, je manque de données pour comparer. Je pense qu'il y a eu des choses atroces en Amérique. A mon avis, plus qu'en Afrique, sans compter les convois avec leurs lots d'esclaves jetés à l'eau vivants et enchaînés pour échapper aux amendes et les conditions de vie inhumaines des voyages."

Ça n'a tout simplement rien à voir…

Je ne peux que tu suggérer la lecture de l'autobiographie d'Olaudah Equiano, qui fait partie je crois des livres recommandés pour un niveau du Collège. Et qui en vaut bien la peine.

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 16 mai 2013

@Fred
Je connais assez bien l'esclavage transatlantique et pense ne pas avoir besoin de références supplémentaires sur le sujet.
Je dis juste que je connais mal l'esclavage intra-africain, c'est tout.
Ce que je sais c'est que l'esclavage transatlantique a été particulièrement cruel et dur. Pour le reste, je ne me prononce pas, je ne connais pas.
Cela étant, je maintiens que le discours de Taubira est particulièrement à côté de la plaque. Le temps a passé et les descendants des esclavagistes ne sont pas plus comptables des exactions de leurs ancêtres que les descendants des esclaves ne sont esclaves eux-mêmes.
Créer une discrimination "positive" au logement sur la base de faits historiques globalement anciens, désormais, sur des bases ethniques de surcroît, c'est vraiment chercher à jeter l'allumette dans le baril de poudre.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 16 mai 2013

@ fredericLN :

Visiblement vous ne me comprenez pas.
Le but n'est pas de minimiser nos propres crimes, simplement il faut mettre un peu les choses en perspectives.

Ce que je dis c'est qu'on a acheté des esclaves. Ils étaient déjà esclaves, ils avaient le plus souvent déjà été déportés. S'ils n'avaient pas été achetés par les esclavagistes blancs ils l'auraient été par d'autres. Ce commerce existait bien avant qu'on commence la traite transatlantique.

Alors si réparation il doit y avoir pour les descendants :
- Qu'on indemnise TOUS les descendants d'esclaves. Pourquoi seulement les noirs ?
- Que TOUS les descendants des responsables paient. Pourquoi seulement les blancs ?

Ou alors plutôt que de s'échanger des dédommagements on fait le travail de mémoire pour que ça ne ce reproduise jamais, on admet que c'est du passé et on va de l'avant. Au choix.

Taubira se bat pour les noirs contre les blancs, c'est de l'aveuglement de refuser de l'admettre. On a déjà suffisamment de citoyens plus égaux que les autres.

"Et depuis quelques décennies que je vis dans les banlieues, je n'ai jamais entendu le genre de sottises ...."

Lol. Ok. Exemple :

http://www.rap2france.com/paroles-iron-sy-j-pardonne-rien.php
http://www.lyricsmania.com/93_hardcore_lyrics_tandem.html

Convaincu ? J'en ai plein d'autres si ce n'est pas suffisant.
Quand je dis que j'ai grandi avec des racailles vous me comprenez mal. J'étais une racaille. J'ai fini par comprendre, j'ai sacrément changé d'attitude et d'opinions, mais les souvenirs restent. Vous n'avez rien à m'apprendre sur la banlieue et encore moins sur la délinquance. Là où vous l'avez subi moi je l'ai généré.

Écrit par : skunker | vendredi, 17 mai 2013

Juste pour en rajouter un peu dans le débat :

on nous bassine volontiers avec l'abominable responsabilité des abominables esclavagistes blancs qui doivent rapidement et chaque matin faire acte de repentance. Bon. Mais...
1) quels sont les pays et les peuples à avoir, les premiers, aboli l'esclavage ?
2) quels sont les pays et les peuples sous l'influence desquels d'autres pays et d'autres peuples ont aboli l'esclavage, parfois à leur corps défendant ?
3) quels sont les pays et les peuples où les cas nombreux et fréquents d'esclavage sont aujourd'hui avérés ?
4) de quels pays et de quels peuples sont les personnes vivant en France et que l'on découvre plus ou moins régulièrement coupables d'esclavagisme ?

Alors, les sanglots de l'homme blanc, ça va bien cinq minutes ! Cessons de nous faire emmerder sur le passé d'il y a deux siècles et regardons un peu le monde de 2013.

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 17 mai 2013

"Ce que je dis c'est qu'on a acheté des esclaves. Ils étaient déjà esclaves, ils avaient le plus souvent déjà été déportés."

Ouh là là là là là là … ce n'est plus de l'ignorance, là. C'est du délire. Franchement, renseignez-vous et raisonnez deux minutes.

Si des brigands esclavagistes africains allaient piller des villages pour le compte des négriers nantais ou bordelais et des acheteurs antillais, razziaient des hommes, femmes et enfants, les amenaient en convois aux ports d'où ils allaient être embarqués pour l'Amérique,… peut-il vous venir à l'esprit que c'est la traite triangulaire qui a suscité et financé ces razzias, et non l'inverse ?

Pour info, au début (sur les côtes mauritaniennes actuelles), les Européens razziaient eux-mêmes les villages. Mais ils ont vite réalisé que c'était trop de travail au regard du rendement, et ils ont trouvé des sous-traitants…

Je ne suis pas non plus d'accord avec vous (skunker) sur l'expression "nos propres crimes". Vous n'êtes pas plus criminel que moi, me semble-t-il (juste très ignorant sur l'histoire de l'esclavage — quant à confondre délinquance et rap…). Il n'y a aucune "repentance" à avoir ou "culpabilité" à ressentir.

Il y a simplement un constat historique, qui est que notre richesse actuelle provient en partie d'un crime de masse (que inversement, la pauvreté actuelle de régions du monde entières est causée en grande partie par un crime de masse), et que, autant que possible, les conséquences civiles des crimes se réparent, dans les états de droit.

Ça va bien cinq minutes, les Français qui trouvent si normal de bénéficier de Versailles, de l'obélisque et toutes autres gloires des grands régimes notre histoire, et qui se scandalisent que les peuples victimes de ces mêmes régimes osent se souvenir de ce que leurs ancêtres ont subi.

Écrit par : FrédéricLN | vendredi, 17 mai 2013

@ fredericLN :

"peut-il vous venir à l'esprit que c'est la traite triangulaire qui a suscité ..."

Le commerce des esclaves existait en Afrique avant qu'on ne commence la déportation transatlantique de masse et ça a perduré longtemps après. Vous parlez de la Mauritanie, voilà un excellent exemple : ils ont aboli l'esclavage en 1981, c'est plutôt parlant, d'autant qu'ils sont loin d'avoir réglé le problème depuis.

"Mais ils ont vite réalisé que ..."

Mettons que nous soyons entièrement responsable, que nous ayons créé un marché : le principe reste le même, ceux que vous appelez "sous-traitants" se sont eux aussi enrichis sur le dos des esclaves. Pourquoi leurs descendants ne participeraient-ils pas aux réparations ?

"Il y a simplement un constat historique, qui est que notre richesse actuelle ... se souvenir de ce que leurs ancêtres ont subi."

Paradoxe : les descendants d'esclaves en question sont français, donc logiquement si j'ai indirectement bénéficié de quoi que ce soit eux aussi.
Alors pourquoi des gens qui n'ont rien subi eux même devraient recevoir des dédommagements de la part de gens qui n'ont rien fait alors qu'on en a tous profité de la même façon ?
On a même changé plusieurs fois de régimes depuis, ce qui fait que les lois dont vous parlez au sujet de la responsabilité après le décès n'existaient probablement pas à l'époque.

Et personne ne s'est scandalisé qu'ils veuillent faire un travail mémoriel. Seulement se souvenir et demander des compensations ce n'est pas tout à fait la même chose.

En admettant qu'on indemnise de façons ou d'autres les descendants d'esclaves des DOM TOM, pourquoi pas ceux de la Nouvelle-France ou de l'Inde tant qu'à faire ? Quitte à se repentir autant aller jusqu'au bout qu'on en sorte une bonne fois pour toute.

http://rapgenius.com/Kery-james-lettre-a-la-republique-lyrics
J'en ai plein, pleeeiiin =)
Et ne vous en déplaise, si les racailles écoutent du rap c'est bien parce qu'ils se sentent représentés. Les punk écoutent des punk, les rastas écoutent des rastas ... les racailles écoutent des racailles.

Écrit par : skunker | vendredi, 17 mai 2013

Frédéric, j'avoue avoir un peu de mal à saisir le lien entre Versailles et l'esclavagisme. J'espère que tu n'es pas en train de m'expliquer qu'on a construit Versailles avec des esclaves ?

Au fait, ne devrait-on pas demander à l'Egypte de réserver à l'Ethiopie ou à Israel (entre autres) une partie des recettes générées par les Pyramides, vu que ce sont des esclaves éthiopiens ou hébreux (entre autres) qui les ont édifiées à coups de pompe dans le cul ?

Sinon, il me semble que tout en parodiant mon commentaire ("Ça va bien cinq minutes..."), tu n'as pas jugé utile de répondre aux questions qu'il contient. Pourquoi ce silence pudique ?

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 17 mai 2013

Boudiou, v'là t'y pas que la Signora suggère Mamm' Guigou...! A croire qu'elle veut la précipiter dans la tombe sa chouchoute à la mode Nabila qui a vécu certains soucis cardiaques, si ma mémoire ne flanche^^^.
@Skunker,
Vous me semblez vous etre un peu planté dans les dates...Je dis ca, je dis rien!

Écrit par : Martine | samedi, 18 mai 2013

@Skunker,
Pas de souci, l'héré est passé effacer, il a bien fait, il a su etre protecteur, une fois n'est pas coutume, il doit vieillir... ;o))
Bonne soirée

Écrit par : Martine | samedi, 18 mai 2013

@ Martine :

Mes commentaires sont restés exactement comme je les ai posté.
De quelles dates parlez vous ?

Écrit par : skunker | samedi, 18 mai 2013

@skunker,
C'est c'la meme^^^Un de vos commentaires concernant l'abolition de l'esclavage et la Martinique.
Certains modes de fonctionnement sont vraiment moches^^^.
Vous souhaite bon courage et chance! :o)))

Écrit par : Martine | samedi, 18 mai 2013

@ Martine :

Mais pourquoi l'hérétique irait me corriger en douce ? Oo

Écrit par : skunker | samedi, 18 mai 2013

@skunker
Je n'ai rien corrigé ni effacé. Elle raconte n'importe quoi.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 18 mai 2013

Ce coup-ci, c'est pas moi qui l'ai dit !!! ;-)

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 18 mai 2013

@ l'hérétique : les premiers chapitres de l'autobiographie d'Olaudah Equiano se passent en Afrique (et pour cause) et abordent ce sujet ; il y revient dans les chapitres où il plaide pour l'abolition. C'est un témoignage d'époque et de première main qui vaut mieux que bien des fantasmes rétrospectifs :-)

@ Ch. Romain : désolé, je suis débordé ce WE et il faudrait des pages pour répondre à toutes ces argumentations qui me semblent plus mal fondées les unes que les autres.

@ skunker : et en plus, moi qui habite en banlieue et me réjouis de la reconnaissance de l'esclavage comme crime contre l'humanité (loi Taubira), je suis fan de la première heure (ou presque) de Keny Arkana. Manifestement, je suis à un micropsie de basculer dans la délinquance.

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 20 mai 2013

micro…poil. ;-)

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 20 mai 2013

@ Frédéric LN

Pour ce qui concerne mes propres interventions, je ne crois pas qu'il faille "des pages". Je pose quatre questions simples qui appellent quatre réponses simples. Et ces questions portent sur la situation actuelle ou sur des événements précis aisément datables, ce qui élimine tout danger de "fantasme rétrospectif".

;-)

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 20 mai 2013

@Fred
Merci pour cette référence. Je vais le lire mais tu sais, je ne conteste pas la cruauté de l'esclavage pratiqué en Amérique.
La lettre fameuse de Montesquieu, les allusions mordantes de Voltaire dans Candide sont déjà fort révélatrices des conditions d'existence des esclaves.
Je reste tout à fait formel sur le fait que l'essentiel des fournisseurs du commerce triangulaire étaient Africains.

J'ajoute encore un élément : en même temps que l'esclavage disparaissait en Afrique et en Europe, il battait son plein en Afrique même. En dépit de tous ses travers, c'est le colonialisme qui y a mis fin. Skunker est loin de raconter n'importe quoi.
La spécificité européenne, c'est d'y avoir associé un véritable réseau commercial préfigurant notre capitalisme moderne.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 20 mai 2013

"reconnaissance de l'esclavage comme crime contre l'humanité"

Je m'en réjouis aussi parce que ça tient d'une démarche saine : c'est quelque chose que descendants d'esclaves et d'esclavagistes peuvent faire ensemble.


"je suis fan de la première heure (ou presque) de Keny Arkana."

Je suis surpris que vous connaissiez Keny Arkana.
Sauf que Keny Arkana a) est blanche, b) elle ne parle pas de délinquance et surtout c) c'est autant un truc de racaille qu'Oxmo Puccino ou grand corps malade.

Ça c'est du rap de racaille :
http://www.dailymotion.com/video/x26pe8_sefyu-soumis_music#.UZo_d8o6lro
http://www.youtube.com/watch?v=G13tvfJvL_8
http://www.youtube.com/watch?v=oHpslDyI1kE
http://www.youtube.com/watch?v=QEh9LQTuiSg
http://www.youtube.com/watch?v=q75UoDdZlKM
http://www.youtube.com/watch?v=YJDW67KNloQ

Ceci dit on peut quand même retrouver le genre de messages que je décris : "Ils nous écrasent pour bénir l'homme venu de l'autre hémisphère." Extrait des paroles de "victoria".
Vous la sentez la grosse culpabilité d'être béni par l'exploitation des petits villages près de Salta dans lesquels ils vivaient avant ?

"Manifestement, je suis à un micropoil de basculer dans la délinquance."

J'écoute du Marley de temps en temps, ça ne fait pas de moi un rasta. N'empêche que certains le considèrent comme un prophète.

L'esclavage ça date de quand ? Babylon ? On en a tous des ancêtres esclavagistes. Je ne vois pas pourquoi en étant occidental et donc en faisant partie de la culture qui a le plus lutté contre je devrais payer pour le passé plus que les autres. Qu'ils arrêtent un peu les airs de violons maintenant.

Écrit par : skunker | lundi, 20 mai 2013

La conséquence concrète d'une reconnaissance comme "crime contre l'humanité", c'est la rétroactivité. En cas de crime contre l'humanité, celui qui l'a commis est réputé avoir su qu'il était criminel, alors même que la loi n'était pas encore votée. Bien sûr, ceux qui ont commis la traite négrière sont morts depuis longtemps ; mais les conséquences civiles des actes criminels restent.

Par exemple, les bénéfices tirés par l'Etat français de l'exploitation négrière des colonies d'Amérique. Et comme justement, l'Etat français est un très grand propriétaire foncier en Guyane, et que beaucoup des Noirs descendants d'esclaves sont des sans-terre, Mme Taubira a vu là une possibilité de réparation civile qui aurait bien plus de sens qu'une somme d'argent.

Que certains puissent voir là un discours de racaille, est proprement sciant.

Et enfin, désolé d'être lourd, mais considérer la traite négrière comme équivalente, en termes de barbarie, à la pratique de la captivité (ou de l'esclavage, ou de la réduction en otage, etc., selon les cas), telle qu'elle s'est pratiquée dans beaucoup d'endroits du monde à beaucoup d'époques (et notamment : en Afrique noire à l'époque de la traite), ça relève du négationnisme pur et simple. Ça pourrait relever de l'ignorance, mais persévérer dans cette conviction tout en reconnaissant ne rien en savoir concrètement, je n'ai pas d'autre mot que négationnisme.

Quant à savoir s'il existe des vidéos de rap que l'on pourrait qualifier de "racaille", en quoi cela peut-il constituer le début d'un argument pour réfuter l'idée de la garde des Sceaux ? Un atome de sens commun pourrait-il venir à votre secours ?

Écrit par : FrédéricLN | mardi, 21 mai 2013

@ fredericLN :

S'il s'agit de juger des actes criminels ce n'est de toute façon pas à Taubira de le faire. Que les descendants d'esclaves se constituent partie civile et que la justice fasse son travail.

Je n'ai jamais parlé d'équivalences mais plutôt de torts partagés. Si on veut faire le procès de l'esclavagisme il va bien falloir prendre en compte toutes les responsabilités et celle de l'esclavagiste qui en possédait une dizaine vaut bien celle du marchand d'esclaves qui a vendu des centaines d'êtres humains.
Dire le contraire revient à dire que non, les collabos qui dénonçaient des juifs ou s'assuraient qu'ils montent bien dans le train n'ont pas leur part de responsabilités dans la Shoah. (dsl pour le point Godwin)

"Que certains puissent voir là un discours de racaille, est proprement sciant."

J'ai voulu démontrer que les racailles excusent beaucoup de leurs actes en se faisant passer eux même pour des victimes. Ce ne sont pas des excuses qu'ils sortent au tribunal pour éviter la condamnation, mais ça leur permet de se donner bonne conscience.
Ça simplifie le passage à l'acte : s'ils sont mauvais c'est parce qu'ils n'ont pas d'autres choix, parce que les français les excluent de la société, parce que les blancs sont racistes et ainsi de suite (ce que montrent mes liens).

En voulant faire preuve de clémence envers des gens qui ne le méritent pas Taubira accepte implicitement leurs excuses. Si elle accepte c'est qu'elle est plus ou moins d'accord.
Je ne la juge pas par rapport à la seule demande de dédommagements mais en fonction de tout ce que je peux savoir sur elle, à commencer par le fait qu'elle est indépendantiste au départ.

Je peux me tromper bien sûr, mais c'est comme ça que je perçois Taubira :
légèrement communautariste, elle est clémente avec ceux qu'elle juge être des siens, à savoir quiconque présente une peau un tant soit peu basanée, parce que justement, elle leur trouve des excuses s'ils déconnent ... (colonies, esclavage, pillage de l'Afrique etc ...).
Le genre de personne qui lie toujours tout à la couleur de sa peau alors que la question n'est pas là du tout.

Écrit par : skunker | mardi, 21 mai 2013

@ Frédéric LN

"considérer la traite négrière comme équivalente, en termes de barbarie, à la pratique de la captivité (ou de l'esclavage, ou de la réduction en otage, etc., selon les cas), telle qu'elle s'est pratiquée dans beaucoup d'endroits du monde à beaucoup d'époques (et notamment : en Afrique noire à l'époque de la traite), ça relève du négationnisme pur et simple."

Ah bon ?

Il faudra que tu me montres ton appareil à mesurer la barbarie ? Perso, j'ai un peu de mal à voir la différence de nature entre la pratique de l'esclavage au XVIIIème siècle, la pratique de l'esclavage actuel, la traite arabe du XIVème ou du XVème siècle et l'esclavage pratiqué par les Pharaons égyptiens. Plus précisément, je peux comprendre que les conditions physiques d'exploitation des personnes humaines ou les quantités en jeu puissent introduire une différence de degré mais, à mon avis, il n'était pas beaucoup plus enviable d'être esclave à la construction de la pyramide de Khéops qu'esclave emmené à pied vers la Tunisie au XIVeme siècle par les Arabes, emmené par bateau aux Antilles par les Français au XVIIIème ou emmené par bateau vers les plantations de coton de Virginie au XIXème. A la limite, je dirais même que ceux qui pratiquent encore l'esclavage aujourd'hui où beaucoup le réprouvent et l'interdisent (par exemple, la Mauritanie ou l'Arabie saoudite) sont bien plus coupables que ceux qui le pratiquaient à une époque où tout le monde trouvait ça plus ou moins naturel et normal.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 21 mai 2013

@ Ch.Romain :

A propos de l’Égypte antique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Servitude_dans_l%27%C3%89gypte_antique

Écrit par : skunker | mardi, 21 mai 2013

@ Skunker

Intéressant et... inattendu. Merci !

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 22 mai 2013

C'est effectivement une lecture plus rapide que celle du livre d'Equiano.

Écrit par : FrédéricLN | vendredi, 24 mai 2013

@ fredericLN :

Pas beau de discréditer vos contradicteurs de cette façon. Une encyclopédie en ligne vaut bien le livre d'Equiano qui sauf erreur de ma part n'est pas disponible sur le web.

Pour être tout à fait franc le coup de la servitude en Égypte je le sais grâce à des théories d'ufologues sur la grande pyramide de Gizeh. C'est loufoque comme source ... n'empêche que c'est vrai.

Écrit par : skunker | vendredi, 24 mai 2013

Ce n'était pas pour discréditer mais pour confirmer : l'esclavage "intra-africain" tel que l'a vécu Olaudah Equiano ressemble plus a ce que décrit cet article Wikipédia sur l'Egypte antique, qu'à la traite atlantique.

Écrit par : FredericLN | samedi, 25 mai 2013

Écrire un commentaire