Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Au-delà de Paris, les bobos n'existent pas | Page d'accueil | Je rêve ? Il descend trois personnes et se retrouve en liberté ? (Errata : non finalement) »

jeudi, 25 avril 2013

Père d'une fille violée et tuée et...con ?

Le mur des cons a passé le mur du çon et haut la main. Je n'aime pas les juges et de longue date. Leur arrogance, leurs certitudes, leur prétention bon teint me donnent des boutons.

Mais dans la magistrature, le nec plus ultra du pire c'est le juge de gauche, un pied dans le Syndicat de la magistrature, l'autre dans le laxisme à la sauce Taubira.

Ces salopards osent évoquer une blague de potache après avoir affiché sur leur mur à la c... des photos de pères de jeunes filles violées et assassinées. Philippe Schmidt, le père de la jeune Anne-Loraine, sauvagement assassinée pour avoir tenté de résister à un viol par un multirécidiviste dans un train, figure sur ce tableau. Sans doute est-ce parce qu'il essaie, à raison, d'obtenir un durcissement des conditions de libération conditionnelle pour les récidivistes qu'il figure sur le mur.

Ceci en dit très long sur le laxisme de ces pourris qui ont pour les racaille et les tarés, les yeux de Chimène pour Rodrigue. Aucune limite dans l'abjection.

Ils n'ont peur de rien, les salopards. Vraiment peur de rien. Ce syndicat devrait être dissous et les salopards révoqués.

Ce qui est effarant, c'est la mollesse absolue à gauche, et particulièrement au parti socialiste, ce que Koz observe, lui aussi, avec acuité.

Je n'ai pour ma part pas sa modération, le refus de tendre l'autre joue, sans doute...

Ces types-là n'ont aucune éthique d'aucune sorte. Et il faut voir comment la presse dans son ensemble évoque cette affaire répugnante en toute discrétion. Pas étonnant, entre gens de gauche laxistes et sectaires, on se serre les coudes. J'observe que les seules personnalités de gauche qui figurent sur ce mur sont celles, comme Manuel Valls, qui attachent un minimum d'importance à l'ordre et à la protection des citoyens. Mais il est vrai que pour le Syndicat de la Magistrature et consorts, les victimes, ce sont principalement les criminels...

Beaucoup de Français ont le sentiment qu'il y a une justice à deux vitesses. Voilà une affaire qui va les conforter à juste titre dans leur sentiment. Quant à moi, je doute depuis fort longtemps de l'impartialité des juges. Me voilà confirmé dans mon sentiment et le rappel des origines du SM par le Figaro ne manquera pas d'appuyer ce que j'affirme ici.

22:44 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : juge, mur des cons |  Facebook | | |

Commentaires

"le nec plus ultra du pire c'est le juge de gauche"
Ah ? Parce qu'il y a des juges de droite ?

Écrit par : Christine | jeudi, 25 avril 2013

@Christine
Apparemment, tout de même quelques uns. Pas sûr qu'ils vaillent tellement mieux que les juges de gauche, leur sens de la loi s'exerçant principalement contre les citoyens ordinaires...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 25 avril 2013

Même si sur ce cas particulier je ne vois rien à critiquer sur ce post, cela m'amène à la reflexion suivante: Il y aurait des juges de gauche pas essence laxistes et des juges de droite plus répressifs, la belle découverte! Ce sont des hommes, ils sont le produit de leur éducation, de leur milieu social, famillial, etc... Alors, on supprime le S.M., bon ok, et qui les empèchera de fonder une amicale et de se réunir au fond d'une salle de bistrot en face du palais de justice? Tout le problème c'est cette illusion d'une justice objective et impartiale, ce qui est antinomique du caractère humain, tout un chacun est engagé même s'il en est pas conscient. Alors on fait quoi? Si je savais.. Mais il me semble que le mieux serait d'admettre une bonne fois pour toute cette ambiguité, peut être d'observer chaque individu dans cette institution tout au long de sa carrière et de doubler systématiquement un juge (que nous qualifieront de droite) avec un autre (de gauche). Cela ne me semble pas parfait, couteux, mais vouloir changer l'homme me semble impossible. Cette dernière remarque (désolé je me commente) me fait penser que remplacer les juges par des machines à intelligence artificielle pourrait être ... Ah non désolé, cette fois ce serait le programmeur qui serait partial.

Écrit par : michel | vendredi, 26 avril 2013

Même chose que Christine : il y a vraiment des juges de droite ?

Écrit par : xerbias | vendredi, 26 avril 2013

Les commentaires sont fermés.