Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Chypre : quoi de plus mortel que les déficits et la dette ? | Page d'accueil | Rythmes scolaires : Delanoë passe en force... »

samedi, 23 mars 2013

Le MoDem se dote d'un programme

Je ne passe pas tous les jours sur le site du Mouvement Démocrate, mais, à intervalles plus ou moins réguliers, je vais y faire un tour. Eh bien il y a eu des changements depuis dimanche dernier. Le Mouvement Démocrate se décide enfin à faire évoluer son logiciel et à se doter d'un programme mis à jour. Exit le Projet humaniste (bon débarras) et bienvenue au nouveau projet tout droit issu du programme de François Bayrou lors de la dernière présidentielle.

Le projet dispose désormais d'un onglet dédié sur le site du parti, ouvrant sur six items eux-mêmes subdivisés en de nombreuses propositions.

Je suis très satisfait de voir y figurer des propositions que j'avais appelées à cors à et cris pendant la campagne présidentielle. Par exemple, la promotion de circuits courts via la création d'un nouveau type d'entreprise qui bénéficierait d'une fiscalité spécifique incitative.

Au chapitre Finance, je suggérerais de rétablir la proposition suivante  de Bayrou dans son État d'urgence : permettre au capital-risque de déduire ses pertes de ses ponctions fiscales afin de relancer l'investissement. C'était une idée originale et bien pensée.

Du côté de l'énergie et du développement durable, il y a une idée intéressante, mais elle suppose de convaincre nos partenaires européens : créer un consortium du niveau d'EADS dans la production d'énergies renouvelables. 

Je crois que nous percevons clairement, au MoDem, le danger que le nucléaire fait peser sur nos têtes. Les mesures de sécurité qu'EDF met en place ne concernent que des situations ordinaires. Je n'ose imaginer ce qu'il se produidait en cas d'accident grave. Le programme du MoDem parle d'énergie de transition. Plus courte sera la transition, plus tranquille je serai, à titre personnel.

Je suis satisfait, du côté de l'école, de voir enfin les priorités à peu près affichées (il reste encore cette histoire de rythmes scolaires qui demeurent surnuméraires à mes yeux) avec une proposition qui me tient à coeur et que je promeus à titre personnel depuis fort longtemps : la mise en place au lycée d'une filière scientifique et littéraire. Enfin une force dans la sphère politique et éducative pour comprendre que sciences et lettres ne s'opposent pas mais se complètent bien au contraire.

Je suis également très content de voir figurer au chapitre culture la volonté de mettre en oeuvre une politique déterminée pour promouvoir la francophonie. Encore quelque chose qui me tient à coeur depuis longtemps. Il faudrait en revanche assortir cette proposition de mesures plus concrètes (une politique spécifique pour les Alliances françaises, par exemple).

Cela deviendrait long de passer en revue la totalité du programme et de ses entrées, mais je suis évidemment satisfait de disposer enfin d'une base de référence pour engager des contre-propositions et effectuer d'éventuelles comparaisons.

En refondant son site et son programme, le MoDem s'est doté d'un outil essentiel sur le chemin de sa refondation.

02:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : modem, programme |  Facebook | | |

Commentaires

"Je suis très satisfait de voir y figurer des propositions que j'avais appelées à cors à et cris pendant la campagne présidentielle. Par exemple, la promotion de circuits courts via la création d'un nouveau type d'entreprise qui bénéficierait d'une fiscalité spécifique incitative."
Oui, d'accord avec toi. La difficulté de créer une entreprise en France vient certes des complexités administratives mais aussi et surtout du manque de confiance des investisseurs dans les nouvelles idées.

Écrit par : Françoise Boulanger | samedi, 23 mars 2013

Il ne reste plus qu'à payer une psychanalyse à Bayrou pour liquider ses difficultés relationnelles, et on pourra repartir sur des bases saines !

Non, allez, je taquine... Quoique...

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 23 mars 2013

"Je crois que nous percevons clairement, au MoDem, le danger que le nucléaire fait peser sur nos têtes... Plus courte sera la transition, plus tranquille je serai, à titre personnel."
Transition pour aller vers quoi? éolien et photovoltaïque? deux énergies intermittentes et donc impossibles à utiliser seule (les allemands et les espagnoles, grands amateurs d'éolien brûlent de plus en plus de gaz et de charbon.
Je ne suis pas un grand fan du nucléaire mais la transition énergétique c'est soit garder le nucléaire, soit baisser drastiquement notre consommation d'électricité tout en en augmentant le prix. Que préférer vous?
Plus le temps passe et plus l'expertise et la maîtrise des risques sur le nucléaire progresse.
A titre personnel, l'accident de fukoshima ( officiellement zéro morts dus à la radioactivité et dans la réalité sans doute quelques dizaines à comparé au 200000 morts du tremblement de terre et du tsunami))me conforte dans l'idée que dans les prochaines décennies le réchauffement climatique va tuer beaucoup plus de personnes dans des régions pauvres d'Afrique et d'ailleurs que le nucléaire civil.

Écrit par : régis | samedi, 23 mars 2013

@Régis : Il y a eu une génération foutu à fukoshima car le vice de la radiation c'est que les effets n'a paraisse pas à court termes mais à long termes donc il va une grande augmentation de cancer. Ce n'est pas rien. Pour l'énergie renouvelable, je vous conseillerais de regarder l'exemple de Montdidier dans la Somme qui est une ville qui est quasi indépendante au niveau énergétique.

Écrit par : AG59 | dimanche, 24 mars 2013

Billet très étonnant de votre part, lorsque l'on se souvient de vos interventions lors des dernières présidentielles, si me souviens correctement: zéro programme disiez-vous ou que celui concernant l'enseignement était loin de vous satisfaire et j'en passe.
Donc si j'en crois vos propos Vous (ca va les chevilles et la tete?Hum...) à l'origine des filiaires courtes en termes éco et pour l'enseignement la filiaire scientifique et littéraire que vous avez soit-disant défendus bec et ongle...Euh...En tant que fidèle lectrice dotée d'une bonne mémoire n'en ai absolument aucun souvenir!
Enfin bon bref, ce billet me parait aussi étrange qu'un cheveu tombé dans une soupe.

Écrit par : Martine | dimanche, 24 mars 2013

@L'hérétique : Refondation ? Weltpolitik ? François Bayrou n'est ni un nain électoral ni un géant de la rhétorique. Je suis d'accord avec Christian Romain sur le fond; les délégations de compétences au sein du Modem seront l'un des axes clés d'une micro-restructuration de votre appareil, mais l'image de l'homme paraît toujours difficilement plus audible auprès des plus jeunes générations. Electoralement parlant, ça compte. Je vous souhaite une bonne journée.

Écrit par : Jourdan | dimanche, 24 mars 2013

@ AG59. Il y a un grand parc éolien à Montdidier, super!! la puissance installée correspond à la consommation de la ville donc elle est autonome en électricité. C'est ce que vous pensez? Que se passe t il en hiver quand il y a un magnifique anticyclone sibérien sur la France et aucun vent. Votre parc éolien produit Zéro. désolé d'être si catégorique. La réalité technique de la production d'électricité est nettement plus complexe que ce que vous semblez croire. Il est intéressant d'utiliser l'énergie du vent c'est une énergie quasi gratuite une fois l'installation faite mais elle ne joue pas dans la même catégorie que le nucléaire en puissance et en continuité de la production. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille le site www.manicore.com
Pour ce qui est de fukoshima connaissez vous les éléments radioactifs relachés dans l'atmosphère? c'est de l'iode et du sésium ayant une demi-vie radioactive de 10 jours et 30 ans si je ne me trompe pas. Il y aura sans doute des cancer de la thyriode du à l'iode radioactif mais cela fera moins de mort que AZF en France ou la pollution atmosphérique dans les grands centres urbains ou encore l'automobile ou l'alcool. Nous acceptons plus de 3000 morts par ans sur nos routes en France et nous ne pouvons pas accepter un accident nucléaire à l'échelle mondiale faisant lui moins de mort. Où est la logique. C'est totalement irrationnel.
Alors oui fukoshima est un immense drame humain mais c'est aussi un accident exceptionnel dont on peut éviter qu'il se reproduise si on en tire toutes les leçons. (mur anti tsunami plus haut, groupe diesel de secours à l'abri des inondation, système de refroidissement de secours plus efficace...)
Le lobbying des antinucléaires axé sur la peur et sur une certaine forme de désinformation selon moi ne doit pas nous empêcher de réfléchir et de prendre les meilleurs décisions sur ce sujet.

Écrit par : régis | dimanche, 24 mars 2013

Les commentaires sont fermés.