Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 800 euros pour vivre ? | Page d'accueil | Ce que le MoDem peut apporter à Paris »

jeudi, 28 février 2013

Étiquetage : tant pis si on est les seuls à le faire !

J'ai tout simplement adoré cette observation de Bayrou à propos de l'étiquetage des produits alimentaires :

« Il est donc urgent de reconstruire au plus vite la confiance des consommateurs, par un renforcement de l'étiquetage et une meilleure identification des produits vendus. Si les autres pays européens ne veulent pas suivre, nous devons commencer seuls. Il n’y a aucune raison que la France ne puisse pas être à l’avant-garde, en se mettant d’accord avec ses producteurs et ses circuits de commercialisation. »

C'est exactement ce que je pense. Envoyons chier Bruxelles et ses bureaucrates que je ne supporte quasiment plus. La bureaucratie européenne et ses diverses commissions, pour moi, c'est l'anti-parlement européen, l'anti-démocratie, au final, l'anti-Europe.

Je pense comme Bayrou : on va le faire tout seuls, et, vous savez ce qui se passera après ? Il y aura tellement de scandales alimentaires et sanitaires ailleurs que nous vendrons nos produits comme des petits pains parce que le monde entier saura que ce sont les seuls qui sont fiables.

Commentaires

Alors là, j'en reste sans voie, bravo l'hérétique et Bayrou.

Cela me désespérait de voir que les européistes acceptent tout ce que ce "parlement" vote (les farines animales ont été vraiment la connerie de trop pour moi).

J'ai beau être contre le féréralisme européen (vraiment mon point noir), j’apprécie François Bayrou comme homme politique : je le trouve ... réaliste et voulant s'écarter des idéologies, dommage qu'il ne se mette pas plus en avant ou d'autres membres du Modem autre que lui et Mme.Sarnez.

Écrit par : Vlad | jeudi, 28 février 2013

@ L'Héré

Ah... Encore un petit effort et vous rejoindrez ceux qui, comme moi, rejettent désormais Bruxelles, la caricature d'Europe qui s'y construit chaque jour et les décisions à la con de cette commission qui n'est qu'un ramassis de crétins théorisants et vendus aux grands groupes internationaux.

Vous savez sans doute que l'affaire de la viande de cheval trouve son origine dans un délire de la commission européenne ? Celle-ci a interdit la circulation en charrette sur les routes de Roumanie (elles étaient pourtant jolies, les charrettes roumaines). Du coup, des dizaines de millier de chevaux se sont retrouvés inutiles, d'où abattoir, excès de viande de cheval, cours qui baissent, bonnes affaires... et voilà !

On pourrait aussi parler de Kokopelli, l'association qui se fait régulièrement tacler par Bruxelles parce qu'elle tente de promouvoir la diversité agricole et gêne la mainmise sur les graines de quelques grands groupes semenciers.

Oui, envoyons chier Bruxelles et ses bureaucrates !

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 28 février 2013

Salut Vlad
Le vrai fédéralisme, justement, ce n'est pas de refiler tout le pouvoir à une commission mais de le redonner aux états un peu à la façon des lander allemands ou des états américains.
Quand Marielle de Sarnez appelle à une réforme des institutions et, disons, à une forme de décentralisation européenne, je pense que c'est à peu près ça qu'elle a en tête.
@Christian
Cela fait un moment que j'ai du mal à sentir la commission, notamment parce que je suis profondément européen...
Pour le coup de la charrette, j'ai appris cela récemment et pour les semenciers, je connais le problème, ayant déjà assisté un jour à une fête de la tomate.
C'est effarant ce que sont prêts à faire les grands groupes pour empêcher les particuliers de produire leurs propres légumes...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 28 février 2013

Il faut complètement revoir l'administration européenne et en particulier la commission.

Les prochaines élections européennes devraient être l'occasion de propositions qui nous mènent vers une Europe plus respectueuse des peuples qui la composent.

Est-ce que ce sera l'occasion de botter le train de Barroso ?

Extrait du programme de F. Bayrou en 2012 :

http://www.bayrou.fr/le-programme-en-detail/la-france-en-europe-et-dans-le-monde/europe-1#propositions

Écrit par : airlane | vendredi, 01 mars 2013

Je ne comprendrai jamais pourquoi F. Bayrou a été "blackouté" à ce point par les médias lors de la campagne présidentielle :

http://www.bayrou.fr/article/tous-au-zenith

Écrit par : airlane | vendredi, 01 mars 2013

@ Airlane

Je n'ai pas l'impression qu'il a été particulièrement "blackouté"... En particulier, "Le Point" lui était tout acquis et lui a même consacré une couverture en l'appelant "Le Prophète". Remember ?

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 01 mars 2013

Ce qui est plus bizarre c'est que les sondages montrent que les français l'apprécie en général.

Personnellement, je pense qu'il manque des gens de caractères dans plusieurs partis d'ailleurs mais c'est aussi une responsabilité des médias malheureusement.

C'est quand même dingue qu'un discours de Fillon à l'eau tiède (malgré qu'il a déclaré aussi des choses justes à la Mutualité) fasse 5 min et une invitation au 20h alors qu'il y a aucune propositions concrètes derrière... et que de l'autre côté tout les autres partis sont obligés de se battre et de proposer quelque chose pour espérer obtenir un billet du Figaro qui se retrouvera en page 3 le lendemain.

Écrit par : Vlad | dimanche, 03 mars 2013

Les commentaires sont fermés.