Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Aide au développement ? A revoir. | Page d'accueil | Urgences, une solution simple mais efficace... »

lundi, 31 décembre 2012

La France sur le déclin ?

J'ai lu il y a quelques jours un classement réalisé par un institut britannique qui annonçait le déclin irréversible de la France (et de plusieurs autres pays d'Europe, au demeurant).

Je crois qu'il faut être prudent avec les chiffres : je lis en ce moment Pulp libéralisme de Daniel Tourre (j'en reparlerai dans plusieurs prochains billets) et l'une des critiques qu'il adresse à l'économisme du XXème siècle est d'avoir soumis la théorie économique, pourtant incertaine, aux mathématiques, à ses chiffres et à sa floppée de formules.

Selon le Centre of Economics anb Business Research, l'Inde deviendrait la 5ème puissance mondiale d'ici 2022. Bien sûr, si l'on raisonne en PNB brut, c'est quelque chose de fort possible en raison du poids démographique de ce pays. Mais l'Inde, ce n'est pas ce pays où l'on viole les femmes et où elles en meurent ? Ce même pays qui prétend au titre de plus grande démocratie du monde mais qui a été désigné comme le pire pays au monde pour les femmes ? Devant l'Afghanistan, l'Égypte, le Soudan, le Mali qui pratiquent lapidations et/ou excisions ?

Qui a envie de vivre en Inde ? l'hindi est-il une langue qui se répand en dehors de l'Inde ? Non. Je ne vise pas à m'en prendre particulièrement à l'Inde. Je suis simplement sceptique sur ce que le CEBR appelle influence.

Oh, certes, sans doute y-aura-t-il beaucoup de milliardaires de pays émergents capables de racheter des entreprises ou des grandes demeures en France, d'ici une dizaine d'années.

Cette vulnérabilité, il ne tiendrait qu'à nous de la corriger : François Bayrou a tracé le chemin en décembre de l'année précédente et l'a de nouveau indiqué tout récemment. Juguler la dette, redresser notre industrie, développer les filières courtes, doter le consommateur du pouvoir de décider grâce à l'information. Bref, concourrir pour sauver nos emplois, redresser nos comptes, et rendre pérenne notre modèle social, voilà l'objectif.

L'inconvénient, c'est qu'à la tête de l'État, il n'y a pas de volonté d'infléchir la pente sur laquelle nous sommes. Trop de fausses promesses et de mensonges dont aujourd'hui l'exécutif est prisonnier. C'est le prix à payer pour avoir menti et il doublera quand il faudra se renier.

En attendant, le gouvernement Ayrault a réussi à créer un environnement franchement inamical pour l'entreprises et les entrepreneurs en moins de 6 mois, et cela, dans un pays en crise et rongé par le chômage. Les mesures fiscales confiscatoires finalement retoquées par le Conseil Constitutionnel n'en sont qu'un énième avatar.

Je ne suis pas ceux que l'on appelle les Autrichiens dans tous les méandres de leurs analyses, mais ils me semblent avoir mieux compris que toute autre école économique l'un des piliers de l'économie : elle  est avant toutes choses de la psychologie.

Si la France est en déclin, c'est que le déclin est dans nos têtes. Non qu'il s'agisse d'appliquer une sorte de méthode Coué qui consisterait à affirmer le contraire mais plutôt que nous refusons de nous administrer les remèdes qui nous seraient pourtant nécessaires alors même qu'ils nous sont connus.

Ce serait de la responsabilité de la classe politique que de l'indiquer clairement à ses concitoyens et elle fait pour une large part tout l'inverse en l'abreuvant de promesses improbables à quelques exceptions près...

09:34 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : déclin, france | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le principal moteur de toutes choses, donc de l'économie, c'est la confiance !
Si vous vous montrez persuasifs, que les gens, dans n'importe quel domaine, ont envie au moins de vous faire plaisir... si vous vous montrez exemplaires dans des actes conformes à vos déclarations, alors les comportements changent. Il n'y a pas que la perversité qui soit contagieuse, l'honnêteté intellectuelle aussi !
Que tous les responsables, dans tous les secteurs, pratiquent enfin l'éthique et la France retrouvera sa grandeur.
C'est le seul voeu que je fais pour 2013.

Bonne année à toi L'Hérétique et à tous tes lecteurs !

Écrit par : Françoise Boulanger | lundi, 31 décembre 2012

D'accord sur de nombreux points avec vous. Mais si vous le pouvez, allez en Inde ...et vous verrez ce pays de contrastes. . .

Écrit par : yves Clément | lundi, 31 décembre 2012

Bonjour Yves
Je n'ai pas mauvaise opinion de l'Inde, je sais que ce pays regorge de grandes richesses, y compris humaines.
C'est surtout la pertinence de ces classements qui me paraît sujette à caution...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 31 décembre 2012

Meilleurs voeux pour que l'année 2013 soit un grand cru, en tête du classement pour chacun(e) de nous !

(Bonjour au passage à Françoise Boulanger ainsi qu'à Yves Clément, ça fait longtemps !)

Sur le fond, les motifs de la censure par le Conseil m'ont étonné : presque aucun n'est juridique au sens strict ; le Conseil a tout simplement estimé que trop d'impôt ça n'était pas bien (en mettant d'ailleurs le seuil à une hauteur variable selon ses décisions, au-dessus ou au-dessous de 75%) -> http://www.boursier.com/actualites/economie/budget-2013-quelles-mesures-ont-ete-jugees-confiscatoires-par-le-conseil-constitutionnel-18006.html

Le CC se comporte là comme la Cour Suprême américaine ou comme un Sénat qui aurait le dernier mot. Je sais bien que cette évolution ne date pas d'hier, mais là, il fait très fort. Et je n'entends aucun responsable s'en étonner, même les extrêmes de droite ou de gauche. Blasés ?

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 31 décembre 2012

Si la France est en déclin, c'est par son déni de Dieu.
Ensuite, la démocratie n'est sous la forme où nous la pratiquons que par la volonté de la bourgeoisie : elle élit immanquablement celui dont la campagne a été la plus payée : je suis favorable au tirage au sort comme il était pratiqué en Grèce dans l'antiquité. Enfin, lorsque les européens auront une lanque commune avec laquelle tout un chacun pourra communiquer à travers l'Europe (qu'on considère par exemple l'occidental/interlingue), on sera en mesure d'empêcher le déclin de chacune des nations de l'Europe, et donc de la France.

Écrit par : Anghela | lundi, 31 décembre 2012

Reprenez espoir : http://0z.fr/4mXIh

Écrit par : Carbone 12 | lundi, 31 décembre 2012

@ Anghela

C'est là :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Stochocratie

http://stochocratie.free.fr/Stocho_def.html

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 31 décembre 2012

Bonjour,

Pour moi, il est clair que la France est un pays en déclin.
Je donne mon sentiment ici:
http://philippegibault.wordpress.com/2012/12/31/pour-moi-la-france-est-un-pays-sur-le-declin/

Je pense également au fait que le déclin français vient du fait que la France vit dans le déni des réalités, notamment économique.

Écrit par : Phil | lundi, 31 décembre 2012

"Ce serait de la responsabilité de la classe politique que de l'indiquer clairement à ses concitoyens (...)" : la classe politique française est irresponsable dans presque son ensemble, et encore plus irresponsables, les français qui continue de l'élire en jouant de l'alternance comme s'ils jouaient au loto dans l'espoir de pouvoir améliorer leur sort un jour.

Écrit par : orange sanguine | lundi, 31 décembre 2012

Globalement d'accord l'héré,
A la seule note près que "les Indes" est un pays que j'aime et dans lequel je pourrai m'expatrier si je n'avais pas charge familiale.
De plus l'hindi est certes une langue qui ne s'exporte pas so far, la notre de moins en moins...
An niveau enseignement pour les enfants des classes sups et moyennes là-bas: l'anglais avec en must le chinois et l'arabe, et pas récent du tout...
Joyeuse fète ce soir, repasserai plus tard pour les voeux, avant l'heure n'est pas l'heure^^^.

Écrit par : Martine | lundi, 31 décembre 2012

Anghela, me parait furieusement illuminée, me souviens d'avoir été favorable pour un tirage au sort suite au dernier scrutin des européennes il restait des sièges à pourvoir^^^, delà à en faire une règle...Ensuite nous savons tous le sort dévolue à cette "fabuleuse" démocratie athénienne pas si exemplaire.
F sort de ce corps! :o)))

Écrit par : Martine | lundi, 31 décembre 2012

Si la France est en déclin, c'est que le déclin est dans nos têtes.

Tout à fait d'accord ; je dirais même plus, c'est une idéologie.
Depuis les Lumières nous avons eu l'idéologie du Progrès : cette idéologie a vécu... Alors il faut en trouver une autre...

Bonne année à toi malgré tout.

Écrit par : Rosa | mercredi, 02 janvier 2013

@Rosa,
Moi aussi préfère Verdi, mais ma fleur préférée n'est pas le Camélia.
@L'héré,
Ai fait mes adieux à Spaulding, chez qui je m'ennuie "grave", depuis longtemps, je n'y apprends absolument rien! Pire j'ai la sensation de régresser! Il m'a répondu par un lien mail soit-disant réponse à mon commentaire, totalement inexistant.
Je sais bien que je suis pilonnée ici et ailleurs par ses groupies...
Suis donc passée le lire, qu'il se débrouille et débarbouille^^^face au miroir.

Écrit par : Martine | mercredi, 02 janvier 2013

J'avais oublié de dire mon accord complet avec la conclusion de ce billet ! C'est vraiment "quand la France s'éveillera" au lieu d'attendre que les marchands de sable la réveillent.

Et je corrige mon commentaire précédent : j'ai entendu entre temps Louis Aliot (FN) réagir à cette décision étonnante du Conseil constitutionnel, et défendre le législateur comme expression de la "volonté générale", ce qui est quasi héroïque puisque le FN n'a pas plus de députés que nous à l'Assemblée. Quel dommage qu'il faille le FN pour que cela soit dit.

Écrit par : FrédéricLN | samedi, 05 janvier 2013

Écrire un commentaire