Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'UDI ? Un partenaire possible pour le MoDem | Page d'accueil | L'art de chercher la contrefaçon »

lundi, 22 octobre 2012

Un jeune poulet UDI caquetant...

Dans un poulailler on peut parfois trouver des poulets qui viennent tout juste de perdre leur duvet très pressés de pousser leur premier cocorico.

Malheureusement pour eux, ils n'émettent en fait de chant du coq qu'un inaudible caquètement aussi inconsistant que ridicule.

Thibault Grillon, jeune poulet centriste en herbe, s'imagine pouvoir «soumettre» Bayrou. Je le cite :

 «Soit François Bayrou intègre l’UDI et se soumet à nos conditions de fonctionnement, soit il disparaît de la vie politique très prochainement»

C'est drôlatique au possible de la part d'un représentant d'un parti qui n'existe que par le bon vouloir de ses alliés. En fait, Thibault Grillon ne risque pas de disparaître un jour de la vie politique faute d'y être apparu...

Les rodomondades de la volaille laissent généralement de marbre le vieux renard jusqu'au jour où il décide de lui voler dans les plumes...

Il faut dire que...attendez, je ne résiste pas l'irrépressible tentation de citer l'une des plus hilarantes déclarations de notre jeune coquelet :

«l’UDI, cela a de la gueule ! Le Parti Radical, Le Nouveau Centre, la Force Européenne Démocrate, L’Alliance Centriste, la Gauche Moderne, le Centre National des Indépendants et Paysans, Territoires en mouvements, Les IDées de Louis Giscard d’Estaing»

Mouâââââââ :o) J'ai pris du temps en fait, à rédiger ce billet car quand j'ai lu l'entretien chez Nouvelles de France, je me suis tellement roulé de rire par terre que mon café est tombé sur le clavier.

Mon pauvre garçon, t'as vu la gueule de ton UDI avec sa coalition de groupuscules tous plus célèbres les uns que les autres ?

J'ai déjà dit ici que je ne voyais pas d'objections à des alliances contractuelles avec la droite modérée, mais de grâce, à condition de nous proposer autre chose que des clowns...

Allez mon garçon, termine ton petit château de sable, grandis un peu et tu seras autorisé à jouer dans la cour des grands une fois que tu auras fait tes preuves avec ta petite pelle et son seau...

23:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : udi, bayrou, grillon | |  Facebook | | | |

Commentaires

En effet, c'est assez enfantin et naïf cette provocation !

Écrit par : Marie-Anne Kraft | lundi, 22 octobre 2012

Voui, Marie-Anne, tout autant que vos mails auprès de FBayrou avant un débat crucial, lors des européennes passées...Je n'ai pas oublié^^^.
Je sais aussi, que suite annulation, retour vers les urnes dans certaines circonscriptions, vous souhaite bonne chance et pas "m".

Écrit par : Martine | lundi, 22 octobre 2012

L'UDI veut la mort de François Bayrou, c'est devenu limpide.

Ce parti va vite tomber comme un soufflet d'ici plusieurs mois.
A peine né que Chantal Jouanno se déclare toujours "sarkozyste", que Rama Yade affirme ouvertement que "l'UDI est un Parti de droite", que Jean-Louis Borloo a banni le mot "centriste" de son vocabulaire et déclare même que "Le Centre, cela ne veut rien dire", qu'Yve Jego utilise "La Droite Modérée s'organise" pour parler de l'UDI, que des élus CNIP font des déclarations dignes du FN sans être exclus...

Écrit par : Quadraxis | lundi, 22 octobre 2012

La communauté "portugaise" ne vous suivra pas.
Salut!

Écrit par : Martine | lundi, 22 octobre 2012

lol

Écrit par : AG59 | lundi, 22 octobre 2012

J'ai découvert cela, et les phrases sur Bayrou m'ont fait rire, moi aussi...
Déjà, cela montre qu'au-delà d'un point de vue révulsé sur Bayrou, considéré comme l'abomination (heureusement, ce n'est pas le cas de tous les jeunes issus du NC ou proches), s'ajoute une étrange conception "qu'il nous rejoigne" (mais au fond, pourquoi ?) et surtout une motivation qui plaira à l'intéressé : "soit il disparaît de la vie politique très prochainement", qui témoigne à la fois de l'incompréhension du personnage et d'une certaine orientation politicienne de l'UDI, qu'on croyait plutôt décelable dans les propos d'un Borloo ou d'un Morin que dans ceux d'un jeune UDIen.
Il est clair que, dans l'état actuel de l'UDI, et surtout vu les objectifs politiciens annoncés par ses chefs (à distinguer des objectifs politiques plus nobles, et des aspirations des militants), que Bayrou la rejoigne est impossible.
Mais le plus drôle, c'est que Bayrou serait gêné par l'idée de "disparaître politiquement". Ca sent la fréquentation assidue des électophiles, qui sont assez bien représentés à l'UDI (en deux groupes, les gens bien mais qui ont une vision trop pragmatique, et les infidèles qui font passer leur poste avant tout). C'est très drôle de voir cette menace brandie face à Bayrou, lorsqu'on le connait bien.

Enfin bon. Thibault Grillon partage le même enthousiasme que Borloo, et cette croyance que la période de transition actuelle à l'UMP va forcément se solder, même si Fillon gagne, par une diminution de l'influence du grand parti qui se concrétiserait par le départ de modérés (alors même que Fillon aurait gagné...) vers l'UDI. Ils prennent un sacré pari et oublient pas mal de facteurs dans le problème, à mon avis. Mais même si cela advenait, je suppose que cela rendrait l'UDI encore moins proche de nous, non ?

"Nous représentons un centre décomplexé avec des valeurs fortes ! Ce sont les prises de positions (plus qu’étranges) de François Bayrou qui font que certains, aujourd’hui, assimilent le centre à la mollesse."

C'est le passage qui ne peut que me faire sursauter. Allons donc. Tiens, "décomplexé", terme que l'on utilise plutôt en ce qui concerne la droite... Et la "mollesse" ! Voyons donc, quoi de plus mou justement que l'activité de ces différentes formations politiques qui composent l'UDI durant le dernier mandat ?

Il y aurait tellement de choses à dire sur ce lancement de l'UDI. Sur cette communication faite pour couvrir des difficultés qui ne me semblent pas résolues (est-on sûr que la "guerre des chefs" soit résolue ? Allons !), et pour cacher le passé récent (soumission à l'UMP, volonté affichée de nuire à la candidature centriste à la dernière présidentielle). Sur cette coalition incertaine, héritière d'une Ares qui n'a pas été un succès. Sur les lapsus (UDF), sur l'apparition des vieilles figures (VGE, Veil)... Sur Bayrou présenté comme le grand méchant loup, ce qui permet de faire oublier de quel côté l'on a trouvé, durant ces dernières années, le manque de courage, le manque de constance, le manque de fermeté, et les manoeuvres tacticiennes, qui furent couronnées dans le choix de suivre (avec une petite réserve seulement publiée par communiqués et concrétisée par une chaise vide à quelques meetings) la voie doctrinale de Buisson, au lieu de soutenir le candidat du centre.
J'adore voir ceux qui ont empêché sciemment la réussite du centre depuis 2007, se muer en ses "premiers défenseurs"...

Écrit par : Mairon | mardi, 23 octobre 2012

Les municipales commencent à se préparer. Lesdits groupuscules (ou petits partis) peuvent être gagnants dans leurs négociations avec l'UMP, à se présenter groupés : au moins les listes pourront mettre une photo de Borloo, qui vaut quelques voix.

Mais pour garder pour eux les deux ou trois sièges étiquetés "centre", il leur faudra vouer le MoDem aux gémonies, et (tenter d') interdire à leurs têtes de liste de droite toute discussion avec le MoDem.

C'est là le truc rigolo : F. Bayrou dit qu'il veut bien travailler avec l'UDI, mais la condition pour que l'UDI d'obtenir ses places sur les listes UMP, c'est qu'elle voue F. Bayrou aux gémonies !

Tout ça tient évidemment… sauf si F. Fillon est élu à la tête de l'UMP. Là, F. Bayrou, archi-battu de 2012 au parti atomisé, ramené à l'état natif et bénévole du militant politique, aurait néanmoins ses deux amis personnels comme chef de l'Etat et chef de l'opposition, ce qui serait rigolo. Et sans doute l'UDI devrait-elle alors lui donner du Monsieur Bayrou… histoire de ne pas déplaire à Monsieur Fillon ;-)

Écrit par : FrédéricLN | mardi, 23 octobre 2012

@Fred,
Rien compris à vot' charabia, très franchement vous me paraissez pas loin d'etre aussi halluciné dans vos analyses que le canard et la marie-anne k.

Écrit par : Martine | mardi, 23 octobre 2012

Ah ben zut l'Hérétique je voulais justement employer ton expression "lui voler dans les plumes" ! Trop tard.

Oui, Frédéric, c'est ce que j'ai pronostiqué depuis quelques années : nous aurons bientôt le "triumvirat françois"... L'un d'entre eux partira certainement à l'Europe. On sait déjà qui.

Et là, Marie-Anne, nous crierons enfin "Cocorico" !

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 23 octobre 2012

@Francoise,
Fais toi soigner^^^.
Bonne nuit!

Écrit par : Martine | mardi, 23 octobre 2012

L'UDI c'est jamais qu'une façon comme une autre de se redonner une image "modérée" pour ceux qui analysent la défaite de l'UMP comme le signe qu'ils sont allé trop à droite. Profiter de la mort virtuelle du MoDem pour lui taper un grand coup dessus et l'achever. On prend la place de Bayrou et on fait de la droite complexée avec une belle étiquette toute propre.

Marrant qu'ils se rendent compte qu'ils sont centriste en 2012 non ?

Écrit par : skunker | mardi, 23 octobre 2012

Au fait, j'ai trouvé le problème de ton blog, ou plutôt de "Haut-et-Fort". Il faut vérifier son email avant d'envoyer (à la place il y avait l'URL de mon blog)... C'est ce qu'il m'a fallu faire chez Hervé Torchet avant chez toi.
J'espère que ton clavier n'a pas souffert de la chute de ta tasse de café.

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 23 octobre 2012

Ah vouais, super hyper intéressant comme info, Franchouaise...Whatelse?

Écrit par : Martine | mardi, 23 octobre 2012

Comment dire? T'avoir rencontrée a certainement été la plus grosse calamité de ma vie...Et pourtant^^^
Bonne nuit!

Écrit par : Martine | mardi, 23 octobre 2012

Ne pas oublier que le CNIP fut( est encore?) un allié du MPF...parti d'extrême droite

Écrit par : Catherine Lemoine | mardi, 23 octobre 2012

Et l'autre, Frédéric, sera bien sûr à la mairie de Paris... En lieu et place de Borloo !

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 23 octobre 2012

Les déclarations de ce jeune "galinacé" me rappellent furieusement celles auxquelles nous avait habitués Benjamin Lancar, président des jeunes pop' ! Sans doute brigue-t-il lui aussi le poste de président des jeunes UDIstes ?

Écrit par : airlane | mardi, 23 octobre 2012

Décidée à rester centrée sur nos idées. Car je me demande, en effet, si certains de l'uDi (pas tous) ne désirent pas que nous n'en fassions pas parti du tout, nous du Mouvement Démocrate qui étions à Villepinte pour créer notre mouvement. Sur quoi je me base : sur cette phrase de Monique Ryo, qui en dit long sur le positionnement de l'UDI : elle a dit, à la tribune SVP, " que les modem "repentis" étaient les bienvenus. Repentis, mes amis !! Grouper les Centristes, je trouve ça bien. Mais pourquoi avons-nous laissé à Borloo de le faire !! Il y pensait depuis un moment, quand il n'a pas été le Premier Ministre de Sarkozy. Je n'arrive pas à faire confiance à ce gars-là.
Alors pour moi, ce sera Modem, and wait and see.

Écrit par : Danielle Thérèse | mardi, 23 octobre 2012

Moi aussi, cette citation m'a fait m'écrouler de rire, en effet, elle est drôlatique au possible : ce joyeux luron semble croire que François Bayrou n'a pas d'ores et déjà complètement disparu de la vie politique ! Quel blagueur !


Bon, ok, c'était facile, mais si j'ai bien compris, le but de ce billet, c'était de se faire plaisir !

Écrit par : xerbias | mardi, 23 octobre 2012

@ L'Hérétique

pour être franc, je suis un peu surpris de ce billet. Qu'un jeune opposant plein de fougue aille dégoiser sur Bayrou et le MoDem, c'est déjà arrivé moultes fois et ça arrivera encore. Mais que vous estimiez nécessaire de lui répondre alors que sa notoriété sur le net est proche de zéro, et qui moins est (si j'ose dire) avec des formules un peu "cour de récré" du genre "termine ton petit château de sable, grandis un peu et tu seras autorisé à jouer dans la cour des grands", j'avoue que ça m'épate. Si j'ajoute à ça la sortie piteuse de Bayrou sur "Borloo dont le nom finit par un double zéro", ça me donne l'impression que l'UDI suscite chez le MoDem au mieux une réelle irritation, au pire une réelle angoisse. On passe de l'argument à l'invective (ou, dans votre cas, à une invective répondant à une invective). Pas sûr que ce soit la bonne stratégie de communication.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 23 octobre 2012

L'UDI, c'est une force d'appoint pour l'UMP. C'est comme le Nouveau Centre : cela ne peut être qu'un sous-fifre du Modem.

http://0z.fr/IBIxz

Écrit par : Carbone 12 | mardi, 23 octobre 2012

@Christian
Oui, mais bon, moi aussi ma notoriété sur le net est proche de zéro, alors autant se faire plaisir.
@xerbias
mouais, elle était facile, celle-là :-) On verra s'il a vraiment disparu...
@Carbone
L'UDI, un sous-fifre du MoDem ????????????

Écrit par : l'hérétique | mardi, 23 octobre 2012

@ L'Hérétique

Disons que, dans la blogosphère politique, et en particulier centriste, certains zéros sont un peu moins ou nettement moins zéro que d'autres... ;-)

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 23 octobre 2012

Le Modem ferait mieux de prendre exemple sur l'UDI. Borloo réussit pour l'instant tout ce que Bayrou a raté en terme de parti.
Sur la stratégie c'est surement plus simple mais beaucoup moins utile au pays. Deux partis de droite feront toujours une politique de droite.
Quand l'UMP sifflera la fin de la récré l'UDI rentrera dans le rang en planquant ses turpitudes derrière une candidature "nationale" de Borloo à Paris. Mais ils ne se présenteront pas contre des UMP sortants.c'est là que le Modem devra être présent pour réoccuper l'espace du centre.
L'UDF était morte depuis 88 quand elle n'a plus été qu'un cartel de notables immobilistes éliminés ou achetés un à un par le RPR. Son zombie ne fera pas mieux.
Quand l'UDI se sera rangé derrière l'UMP Et si l'UDI veut "y aller" il faudra être là pour les obliger à partager les circos en menaçant de diviser les voix du centre par deux. Idem à chaque fois que ce sera possible avec le PRG sur la gauche du Modem.

Écrit par : zapataz | mardi, 23 octobre 2012

l'UDi a une chance de prendre ...

Écrit par : Le Parisien Libéral | mardi, 23 octobre 2012

@zapataz
Vous dites : "Le Modem ferait mieux de prendre exemple sur l'UDI. Borloo réussit pour l'instant tout ce que Bayrou a raté en terme de parti."
Combien d'adhérents derrière cette mascarade ... 1000, 2000, 10 000 alors que Bayrou en a eu plus de 70 000 en 2007; en majorité de simples citoyens comme moi !
Le Modem c'est tout sauf un parti de notables qui ne vit que de la politique et c'est son grand problème.
Borloo son trip c'est de récupérer à son profit ce qui lui semble mort; il l'a fait maintes fois pour son ami Tapi avec les entreprises comme Testu, Wonder etc ...
Financièrement ce fut pour lui un réussite, moralement ce ne fut pas son problème !
Il n'y a pas d'exemple à prendre sur l'udi.
Le Modem est, sera et restera ce qu'il est:
MOuvenent DEMocrate libre, indépendant et sans casserole.

Écrit par : Jacques Berthe | mercredi, 24 octobre 2012

@zapataz
Pour le reste de votre commentaire je suis d'accord avec vous ...

Écrit par : Jacques Berthe | mercredi, 24 octobre 2012

ils devront toujours leurs sièges à l'UMP, car 2 partis de droite et centre droit, ne peuvent être en concurrence sur le même siège, sinon ils se neutralisent, et perdent.
si j'ai bien compris le deal, il s'agirait de laisser les places à l'UDI sur les secteurs de l'Ouest plutôt chrétien démocrates, et l'UMP sur les bastions de la droite dure dans les zones où le FN est fort. ce qui suppose donc que les "humanistes de l'UDI soutiendraient des quasi FN dans ces zones là, puisqu'il y aurait accord..
Bonjour les convictions!
on ne peut pas fermer les yeux sur des dérives fachos, juste pour avoir des sièges..la situation n'est plus du tout la même qu'au temps de RPR- UDF, avec une droite modérée et un centre droit.. là c'est l'UDI ou UDF bis qui accepterait de soutenir des fachos UMP ni plus ni moins..voir des alliances de circonstances avec le FN pour les municipales..

c'est absolument inacceptable pour toute personne se disant centriste.

Écrit par : juju41 | mercredi, 24 octobre 2012

Il est sûr que le MoDem ne doit ses sièges à personne...

Écrit par : Pierre Héno | mercredi, 24 octobre 2012

Borloo a le sens de relations humaines et ne repait pas uniquement de théories et de morale. Voilà en quoi il diffère de Bayrou et voilà ce qui manque au Modem en dehors d'une identité affirmée ! Je ne soutiens pas l'UDI mais il vaut mieux regarder les choses en face : Bayrou n'a pas su ou pas voulu faire monter la nouvelle génération politique annoncée en 2007.

Écrit par : zapataz | mercredi, 24 octobre 2012

Ce qui est navrant dans la vie politique française, c'est chaque fois que des idées fortes s'apuiyées sur de vraies vérités voient le jour, les vieux partis dit de droite ou de gauche s'arrangent pour diviser les porteurs de ces idées. Ainsi ces porteurs n'ont aucune chance de les mettre en application et donc la société stagne. C'est le cas des écologistes qui se battent depuis 40 ans pour faire admettre des idées simples sur des vérités incontournables et angoisantes. C'est maintenant le cas pour les centristes : la droite et la gauche envoie des satelites suffisament nombreux et financés ainsi l'électeur est perdu. Ces idées seront au mieux, mises en application que trop tardivement. Donc nous créverons tous chaumeurs, ruinés et asphixiés.
Bonne nuit

Écrit par : guillaume | mercredi, 24 octobre 2012

MDR! MoDem je suis, MoDem je reste! après l'intervention de ce jeune "poulet" je suis moi aussi écroulée de rire!
L 'UDI représente pour moi un groupement d'élus inféodés à l'UMP voulant garder leurs mandats d'élus!
Pas étonnant que Chirac aussi avait dit qu'il voterait Hollande! LOL!
Bon laissons rêver ce jeune... il parait que l'espoir fait vivre...
Merci pour cette franche rigolade...

Écrit par : christiane | jeudi, 01 novembre 2012

@Christiane,
On pourrait aussi, remplacer jeune poulet UDI, par jeune poulet anciennement présenté par le modem, et que siii douet-é? pour constituer sa liste, il a pris une grosse veste aux régionales, à moins que la veste ne fut intentionnelle? Ayant eu l'occasion de croiser certains de ses oiseaux collistiers, une option qui ne m'étonnerais guère.

Écrit par : Martine | lundi, 05 novembre 2012

Écrire un commentaire