Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Il l'humilie ? Il tape... | Page d'accueil | Immigration : ce n'est pas le nombre le problème. »

vendredi, 19 octobre 2012

Made in France au Parisien

Je suis allé de ravissements en ravissements en lisant le très bon dossier du Parisien d'aujourd'hui consacré au Made in France.

En fait, pendant une semaine, une journaliste a cherché à n'acheter que des produits made in France. J'ai reconnu parmi les marques qu'elle citait un certain nombre de celles qui ont fait l'objet d'un billet ici, que ce soit les éponges spontex, le papier-toilette lotus, les stylos bic, les machine à laver Brandt ou encore mes fameux jeans girondins Tuff de Florac à 59 euros.

Comme moi, la journaliste s'est rendue à plusieurs reprises chez la Fabrique Hexagonale, l'un des sites de référence que je consulte.

J'ai également eu grand plaisir à lire l'entretien donné par Arnaud Montebourg au Parisien. Il y prône la mise en place un label Made in France, propose de promouvoir celui qui a été créé par Yves Jego, Origine France Garantie, et observe que les États membres sont favorables à l'établissement de labels nationaux pour les lieux de production. Ben, c'est bien mon Nono. Mais là, va falloir en parler à François, parce que maintenant que tu mets les pieds dans le plat européen (bienvenue au club, inscris-toi au MoDem et va tape la discute avec Marielle de Sarnez à ce sujet) tu vas découvrir que c'est la croix et la bannière puisque les États se contorsionnent dans des contradictions pour les moins surprenantes : d'un côté ils passent par-dessus la tête du Parlement pour décider ce qu'il convient de voter et faire appliquer pour l'Europe ou non et de l'autre ils réclament une mesure qu'ils combattent à huis clos. Scizophrènes ? Dédoublements de personnalités morales ? Alllez savoir...

Il faut donc espérer que François (le Président) soutienne sincèrement Nono Montebourg au conseil des États européens pour promouvoir les propositions de François Bayrou (eh oui, nous sommes exactement dans ce qu'il présentait aux Français comme projet pendant les présidentielles).

Pour revenir au Parisien, courez acheter le numéro d'aujourd'hui : précieux documents ! Par exemple, en pages 56  et 57 du dossier  une carte de France des usines françaises qui produisent les achats réalisés par la journaliste testeuse pendant une semaine.

Melclalex a eu l'amabilité de me communiquer l'ouvrage de Montebourg sur la démondialisation. Je vais le lire en entier et en faire une critique sérieuse. Mais comme j'ai déjà feuilleté les premières pages, j'ai vu que Nono Montebourg préconisait à l'Europe de mettre en place un véritable protectionnisme. Si Nono entend par là qu'au sein de l'Europe, sur le marché européen, les règles doivent être les mêmes pour les entreprises qui produisent en Europe et celles qui produisent ailleurs, là, d'accord et c'est d'ailleurs ce que dit Bayrou. Mais s'il s'agit de mettre en place des barrières douanières, alors là, non, parce que nous allons y perdre en exportations et parce que de toutes façons, l'imbrication des différentes industries de tous les pays est telle que nos propres industries ne peuvent se passer de fournisseurs étrangers pour certaines parties de leur production.

Bref, on en rediscutera. Espérons simplement, maintenant qu'il commence à avoir la tête froide, que les projets de Nono Montebourg connaîtront des réalisations concrètes.

Et pour ce qui est d'amener l'Europe à reconnaître les productions nationales, rendez-vous aux européennes de 2014. Je fais toutefois observer à Nono Montebourg que quand je fais valoir ce point de vue, on me qualifie de nationaliste à gauche (mais aussi chez les libéraux, un comble...).

18:25 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : made in france | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ce n'était que pour la campagne que Bayrou avait défendu le Made in France. Sinon c'est du protectionnisme, comme la TVA sociale.

http://0z.fr/uCBgd

Écrit par : Carbone 12 | vendredi, 19 octobre 2012

Ah! Ce com ne m'étonne pas, mais alors pas du tout!

Écrit par : Martine | vendredi, 19 octobre 2012

excellent billet :)

Écrit par : Melclalex | vendredi, 19 octobre 2012

@Melclalex
si tu le dis :-)

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 19 octobre 2012

@Melclalex
A ce sujet, que penses-tu de la réaction de Hamon ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 19 octobre 2012

Il semble à vous lire que le Bearnais ait prôné le "véritable protectionnisme" dont vous faites aujourd'hui crédit à "Nono".
Notre souvenir, peut-être altéré, est qu'il a plutôt évité de prononcer, dans la joute, ce mot qui prête à controverse.
Ce n'est pas dire qu'il n'y a point pensé, qu'il ne le voulait point sien, mais quoi, l'habileté du moment en aura restreint l'usage, pour un maigre profit d'ailleurs.
Comme sera maigre le dividende politique de "Nono" après son ministère.
Et pourtant, nous en serons d'accord, la question paraît cruciale, et autant compliquée.
Est-ce d'être si compliquée que les politiques ne peuvent l'endosser autrement que par prétérition ou que sous le couvert d'une rigolarde marinière ?
Bien à vous,
B.

Écrit par : Baurelyre | vendredi, 19 octobre 2012

Bonjour Beaurelyre
Comment ça véritable protectionnisme ? Il y a protectionnisme quand il y a barrières douanières. Ce n'est pas ce que proposait Bayrou.
Et en effet, Bayrou s'est toujours prononcé contre le protectionnisme à la différence de Montebourg.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 19 octobre 2012

Bonjour,
Votre billet est très intéressant. Nous partageons le même point de vue. Le dossier sur le "made in France" du Parisien était intéressant et instructif.

Nous avons lancé une initiative qui s'appelle "La France est une chance" pour défendre les atouts de la France, de façon objective. Ce n'est pas un mouvement politique, c'est juste un optimisme envers la France que l'on aimerait développer...

Vous pourriez venir jeter un coup d'oeil à notre blog : www.lafranceestunechance.fr
On y regroupe des informations positives sur la France et ses atouts, des interviews de personnes (des entrepreneurs par exemple) qui croient en la France et qui participent à sa richesse...

En bref, venez jeter un coup d'oeil et n'hésitez pas à nous proposer des sujets à traiter. Vous avez l'air bien au courant et impliqué dans le "made in France"...

Nous sommes aussi sur Twitter : @franceunechance et sur Facebook "la France est une chance"

J'espère vous y retrouver et on pourra échanger sur le sujet...

Bonne journée !

Écrit par : La France est une chance | lundi, 22 octobre 2012

@ La France est une chance
Je vais aller voir ça, merci.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 22 octobre 2012

il me semble qu'il y a une erreur... Les jeans Tuff sont d'Auvergne alors que les jeans Girondins sont de la marque made in France Escarmouche ^^

Écrit par : stef | mardi, 23 octobre 2012

Bonjour stef
En fait, j'ai fait une erreur, mais vous aussi : ils viennent du Languedoc-Roussillon :-)

Écrit par : l'hérétique | mardi, 23 octobre 2012

Écrire un commentaire