Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mes humeurs de fashionita | Page d'accueil | Eh oui, c'est la crise, mon Normal 1er... »

dimanche, 09 septembre 2012

Famille al-Hili, un assassinat d'État ?

Depuis le quadruple assassinat de membres d'une famille d'origine irakienne en Haute-Savoie j'ai l'intuition qu'on a affaire, dans cette histoire, à quelque chose de bien plus complexe qu'il n'y paraissait de prime abord.

En fait, pour être très clair, cela sent l'assassinat d'État, et, du moins, si ce n'est un État, c'est une organisation puissante au moins qui a commandité le coup.

Un ancien de Scotland Yard, expérimenté dans ce domaine, John O'Connor pense exactement la même chose que moi.

Passé l'émotion suscité par ce drame (il reste deux petite filles sur le carreau : je ne sais pas ce que l'on peut faire pour elles, mais s'il est quelque chose que l'on puisse faire, je m'y associerai très volontiers) j'y ai réfléchi et j'ai pensé la chose suivante : cela sent le travail de semi-professionnels. Ou de semi-amateurs. En fait, je me suis dit que les services secrets d'un état qui ne serait pas déliquescent auraient été plus "efficaces". Là, des survivantes, un témoin abattu, un second très proche du drame, on appelle ça un fiasco. On peut plutôt penser qu'il y a une haute autorité d'un État déliquescent qui aurait fait travailler des tueurs, mais pas des pros. Des types habitués à abattre dans des pays d'Orient, pas en Europe. Et puis il s'agit d'une équipe, pas d'un type isolé.

Ou alors c'est une organisation clérico-criminelle, genre Al Qaeda.

Il y avait des valises dans la voiture : la famille se savait en danger. Un des voisins du père a déclaré qu'il semblait tracassé par quelque chose depuis des mois. Et puis il travaillait dans un domaine sensible : les satellites, ce n'est pas du nucléaire mais dans un autre genre, c'est l'un des nerfs de la guerre moderne. 

Je ne crois pas à la culpabilité du frère. Trop gros, trop évident. 

Je ne dispose évidemment d'aucun autre élément que ceux que laisse filtrer la presse et je n'ai aucune compétence professionnel dans un tel domaine mais là, je flaire un gros imbroglio diplomatique.

Commentaires

Je partage ton avis.

Mais ni toi, ni moi ne sommes des enquêteurs professionnels, et nous n'avons de toute façon pas ou plutôt plus accès aux éléments de l'enquête.

La piste de l'héritage me semble également farfelue, sauf à tomber sur de grands malades... Ce qui est peut-être le cas, remarque, mais ce qui serait une première à ma connaissance.

Ceci-dit, je ne crois pas qu'il y ait une vraie piste dans le travail de cet homme, car même s'il a cotoyé des secrets-défense, il y en a plein d'autre dans ce cas. Son pays d'origine, peut en revanche faire réfléchir. Le mystère se trouve peut-être dans les activités du grand-père en Irak, comment il a fait fortune, etc...

Espérons surtout que la vérité sera connue, quelle qu'elle soit, et si certains pouvaient éviter des polémiques inutiles sur le fait que la petite fille de 4 ans n'a pas été immédiatement secourue faute de donner un quelconque signe vital, ce ne serait pas plus mal.

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 09 septembre 2012

@JF
Oui, je suis en phase avec toi à propos des polémiques déplacées.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 10 septembre 2012

Ce n'est pas nécessairement déplacé comme polémique.

La fillette est passée inaperçu sur une scène de crime pendant plusieurs heures, hors elle aurait pu avoir besoin de soins d'urgence.
Je ne vais pas jeter la pierre aux enquêteurs, ils ont des procédures à suivre sans quoi leur travail ne vaudrait rien, mais il doit certainement être possible de légiférer pour qu'ils puissent justement investir ces scènes de manière plus efficace.
J'imagine qu'il devait certainement y avoir des traces des deux petites qui auraient pu leur mettre la puce à l'oreille, style photo dans le porte-feuille, bagages etc ...
Partant de là ils devraient avoir le droit de piétiner la scène si nécessaire pour la retrouver.

Écrit par : skunker | lundi, 10 septembre 2012

Bonjour l' Hérétique,

désolée d' écrire dans cette rubrique mais j' ai eu les infos sur les peintures made in France, l' usine de France de Giotto m' a répondu:
http://www.giotto-online.com/blog/2012/06/21/zoom-sur-la-fabrication-francaise.html
n' hésitez pas à les contacter ils sont très ouverts.
Très cordialement
Rose ( je vous avais répondu sur M2 )

Écrit par : Rose E. | lundi, 10 septembre 2012

Bonjour Rose
Merci pour l'info : je vais laisser un message chez la Fabrique Hexagonale.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 10 septembre 2012

Les services secrets sont de moins en moins efficaces partout. J'ai d'abord pensé au Mossad, mais je ne crois pas que cette organisation aurait eu besoin de tuer toute la famille. Donc il s'agit d'une sous-traitance, un peu comme dans l'affaire Dominici, qui a d'ailleurs des similitudes avec celle-ci. Des professionnels pas très soigneux et peu susceptibles de se sentir menacés (évacués très vite de la zone du crime). Oui, je pense comme toi, l'Hérétique.

Écrit par : Hervé Torchet | jeudi, 13 septembre 2012

@Hervé
J'ai du mal à imaginer que ce soit un coup privé en effet...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 14 septembre 2012

Les coïncidences, les hasards de la vie sont parfois très étonnants... Regardez cette affaire d'assassinat. Le père de famille travaillait chez EADS sur des projets concernant des petits satellites, le cycliste, lui aussi sur les lieux travaillait chez Ugitech une société qui fabrique des métaux inoxydable pour l'aéronautique entre autres clients... Moi je dis ça... Ajoutez à tout ça, la prochaine fusion de EADS/BAE... Étonnant quand même non ?

Écrit par : Vendetta22 | samedi, 15 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.