Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Interdire la prostitution ? | Page d'accueil | Médiapart et le journalisme à la sauvette... »

vendredi, 29 juin 2012

Je me demande...

Oui, je me demande ce que peuvent bien penser les blogues de gauche de l'actuel gouvernement. Pour ma part, s'il n'y avait pas Peillon, l'absende de réflexion sur l'industrie française (c'est à dire Montebourg et son redressement productif) et une refonte de la fiscalité que je contexte largement, pour le reste, ce sont plutôt d'assez bons débuts et il y a pas mal de choses que j'agrée largement.

Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est une politique centriste, mais on a là un programme social-démocrate empreint de modération, un peu à l'allemande, finalement.

Tiens, d'ailleurs, je crois qu'Ayrault est un ancien prof d'allemand ou je me trompe ? Ou, en tout cas, qu'il est germanophone, quelque chose dans le genre.

Bref, pour l'instant, c'est plutôt pas mal avec de bons choix budgétaires, mais attentons la suite...

15:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : gouvernement, budget | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pour l'instant, rien ! Pour ma part, je ne pense rien. Je viens de faire 12 stères de bois. Ca me semble plus important. L'hiver sera rude.

Écrit par : Denis | vendredi, 29 juin 2012

@ Denis

Oui, c'est prudent de vous préparer ainsi à un long hiver de gueules de bois.

Écrit par : Hervé Torchet | vendredi, 29 juin 2012

César, on savait qu'Hollande était socio-démocrate.

Pour Montebourg, on voit là qu'Hollande est plus rusé qu'on ne le pensait : il lui a donné un poste où il va pouvoir montrer toute son incompétence. Montebourg essaie de contrer cela en nommant un "commissaire" par région afin de leur refiler le bébé. On verra s'il a réussi à trouver 22 compétents dans son cercle d'amis... j'en doute fortement.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 29 juin 2012

Salut Isa
Marrant, exactement le raisonnement que je me suis fait à propos de Montebourg...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 29 juin 2012

Oui. Je connais le bonhomme. Il a pris l'aile gauche du PS qui était désertée par Hamon, rangé chez Martine Aubry, l'aile droite étant occupée par Valls.

Nulle conviction chez cet homme : si cela avait été le contraire, il aurait pris l'aile droite.

Son équipe m'avait approché pour son programme, ils trouvaient mon projet génial... Ils leur a dit qu'il avait trouvé le bon truc, c'était "la démondialisation" et qu'il ne fallait pas s'emm... avec les autres sujets.

Bref, le gars au grand coeur et les enfants handicapés, encore un qui met l'humain d'abord quoi...

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 29 juin 2012

Tu reconnais donc l'Hérétique que tu t'es trompé sur la façon dont Hollande allait diriger le pays?! -)))

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 29 juin 2012

@JF
Pourquoi, qu'est-ce que j'ai dit sur le sujet ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 29 juin 2012

@ L'Hérétique: très franchement, je t'ai toujours senti plus enclin à la droite qu'à la gauche... Tu vas dire que je me trompe?

Écrit par : JF le démocrate | samedi, 30 juin 2012

Une politique social-démocrate empreinte de modération, un peu à l'allemande, ah bon ?

Où est la suppression du SMIC ? Où sont les pouvoirs accrus aux régions, régionalisation du Bac par exemple ? Où est l'autonomie de décision accrue pour les individus (impot d'Eglise, mise en concurrence de la Secu avec des assurances privées, libre vitesse sur certaines sections d'autoroutes) ?

Nous sommes tres loin d'une social-démocrate empreinte de modération, un peu à l'allemande et tres proche de l'ultra étatisme jacobin que nous a servi pendant 5 ans l'équipe précédente, helas.

Écrit par : Le Parisien Liberal | samedi, 30 juin 2012

Il n'y a jusque là que 6 semaines d'exercice du pouvoir et cela sans parlement. Maintenant que tout est en place nous verrons bien mais le tendance semble correcte même si de mon point de vue il manque 0,5 point au coup de pouuce du SMIC.
Quant aux critiques sur Montebourg elles m'amusent beaucoup mais à vrai dire ne me surprennent guère.

Écrit par : melclalex | samedi, 30 juin 2012

@Parisien : c'est sous de Gaulle qu'a été instituée la Sécu sous régime de solidarité nationale. Pas vraiment un gauchiste. Ceci dit, l'assurance privée ça se discute, mais de vouloir en faire un modèle obligatoire pour ce qui devait être la 5e branche (la dépendance), comme l'avait d'abord proposé Sarkozy avant de retirer sa proposition jugée trop comme un cadeau aux grands groupes financiers concernés...
Proposition reprise par Bayrou pour 2012... comme quoi ! Personne n'est vraiment propriétaire de rien, surtout pas en politique.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 30 juin 2012

(La 5e branche n'était que la porte d'entrée à une privatisation tous azimuts du système d'ailleurs). Je sais qu'il y a des partisans de cette option, et je respecte leur avis, mais je voulais ainsi souligner que finalement il ne faut pas s'étonner quand quelqu'un d'un courant de pensée droite ou gauche ne fait pas exactement ce qu'on pensait qu'il allait faire.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 30 juin 2012

Bonjour Melcalalex, je te retranscris ici un excellent chapitre qui était sur une page de blog d'un militant du front de gauche (page supprimée depuis, heureusement j'avais gardé le texte, pour une fois que j'étais d'accord avec un texte du FDG):


"Au niveau des propositions, on a pourtant un candidat qui se distingue des autres. Loin du standard du social-démocrate médiocre obnubilé par la science du « pragmatisme » inféodé à la pensée unique néolibérale (vous comprenez, dire qu’on ne va pas laisser les miséreux dans la merde, ce n’est pas réaliste), Montebourg fout quelques coups de pieds bien sentis dans la fourmilière. Avec son concept de démondialisation bancal mais original et ses appels à réguler fortement le système financier, il passe clairement pour le vilain petit canard de cette bande de joyeux-drilles en bas de soie. Alors bien-sûr, il est tentant de se prononcer pour Montebourg, histoire d’essayer de donner du poids à des idées jugées somme toutes assez proches de celles du Front de gauche.

Mais n’oublions pas qui est Montebourg. Orphelin de courant, il n’appartient à aucune famille, à aucune tradition politique. Par conséquent, il peut se permettre de changer de veste du jour au lendemain sans avoir à en assumer les conséquences auprès d’un groupe vraiment structuré. Autrefois membre du NPS (Nouveau parti socialiste) et partisan du « non » au Traité constitutionnel européen, il s’est ensuite improvisé soutien indéfectible de Ségolène Royal pendant la présidentielle de 2007, se rangeant sans conditions derrière celle qui incarnait alors très clairement l’aile la plus droitière du Parti socialiste. Désabusé par la défaite de cette dernière, Montebourg est ensuite allé voir ailleurs : lors du congrès de Reims, il se range derrière la motion conduite par Martine Aubry aux côtés des fabiusiens et de la frange du strausskhanisme emmenée par Jean-Christophe Cambadélis. Il faut bien entendu préciser qu’au cours de ce congrès, l’aile gauche du PS avait présenté sa propre motion, conduite par Benoît Hamon… S’il y avait donc bien encore une aile gauche, Montebourg n’en faisait alors pas partie.

Et maintenant voila que nous le retrouvons sur le versant gauche de cette primaire ! Que de voltefaces en si peu de temps… Montebourg est-il seulement sincère lorsqu’il défend ses idées ? J’en doute. Pragmatique et opportuniste, il se contente d’occuper une part de marché. L’aile gauche ayant été laissée stupidement orpheline de leader après le ralliement suicidaire de Hamon et de son courant « Un monde d’avance » à la candidature d’Aubry, Montebourg a tout bêtement pris sa place. Son but n’est bien évidemment pas de gagner la primaire. Ou tout du moins pas tout de suite. Isolé au sein du PS, ce scrutin ouvert et très médiatisé lui offre une opportunité unique de se trouver de nouveaux sympathisants et de nouveaux soutiens pour accroître son poids au sein de l’appareil socialiste. Il se pourrait-même qu’il tente de piquer sa place d’ailier gauche à Hamon, en débordant ce dernier sur son propre terrain politique. Malin le Montebourg… On le retrouvera sans nul doute en 2017, avec un positionnement beaucoup plus modéré, histoire de rafler la mise et, qui sait, de devenir enfin président ! On comprend mieux, en vertu de cette hypothèse, qu’il ait été l’un des principaux artisans de l’organisation des primaires…"

Écrit par : luciolebrune | samedi, 30 juin 2012

Je pense que Hollande pense aussi la même chose de Montebourg... voilà la raison de la nomination de Montebourg à ce poste.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 30 juin 2012

Oups ! Pardon pour le tutoiement et l'écorchage de nom, Melclalex !!!

Écrit par : luciolebrune | samedi, 30 juin 2012

la méthode Montebourg.. se réjouir de créer 1000 emplois Amazon( emplois d'ailleurs très précaires)à coups de millions d'euros publics,12 millions environ, alors qu' Amazon a son siège au Luxembourg et profite donc du dumping fiscal , en payant un minimum d'impots en France, et détruit au passage de nombreux emplois dans la distribution de produits culturels classique..ça c'est du grand art , pour un mec qui basait sa campagne des primaires sur le protectionnisme..!LOL!
Montebourg me fait penser à sarko, dans ses agissements, grande gueule, brassage d'air maximum, et résultats non convaincants..

Amazon créée 1000 emplois. Mais combien en détruit-elle ?
http://www.marianne2.fr/Amazon-creee-1000-emplois-Mais-combien-en-detruit-elle_a220126.html


Amazon : entre l’emploi et le fisc, Montebourg a choisi
http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/06/25/amazon-entre-lemploi-et-le-fisc-montebourg-choisi-233303

Écrit par : juju41 | samedi, 30 juin 2012

@luciolebrune : juste un mot, Montebourg n'a aucunement pris la place de Hamon et a encore moins ses idées. Affirmer le contraire est reprendre la réthorique habituelle des méconnaisseurs du PS.

Quant à 2007 il était l'un des portes parole de Royal candidate de son parti le PS comme Belkacem était cette année porte parole de Hollande et elle n'est pas plus "hollandaise" que lui n'était "royaliste".

Enfin, pour conclure, juste un mot sur Amazon initié par l'ancien gvt, quand il y a des millions de chomeurs et qu'une boite va créer 1 000 postes faut il refuser l'implantation ?

Écrit par : melclalex | samedi, 30 juin 2012

L'intérim c'est le coup de fouet moderne. Parce que comme chacun sait dès qu'on signe un CDI on fout plus rien. shlak !

Écrit par : skunker | samedi, 30 juin 2012

@Melcla : il n'a pas du tout pris les idées de Hamon, car je pense qu'Hamon, lui, a des convictions, contrairement à Montebourg...

Même s'il n'était pas royaliste à 100 %, faut pas exagérer, pour être porte-parole faut quand même adhérer largement...

Pour amazon, Juju a répondu, il est à noter que cette implantation est dans la région d'A.M....

Écrit par : luciolebrune | samedi, 30 juin 2012

Écrire un commentaire