Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Et pourtant l'électorat de centre-droit existe ! | Page d'accueil | Bayrou, entrer dans le gouvernement Ayrault ? Surtout pas, malheureux ! »

lundi, 18 juin 2012

Un rassemblement centriste ? Peut-être, mais sur la base des idées d'abord !

Je suis assez scié de voir chez les militants démocrates envisager des rapprochements tactiques avec les autres chapelles centristes ou modérées (radicaux, par exemple) : je suis désolé, mais, qu'on se le dise, on s'adresse d'abord aux Français. La tactique, moi, je m'en tape, parce qu'in fine, c'est ce que l'on dit aux Français qui fait qu'on est élu ou non.

Au moins au MoDem, mais c'est peut-être vrai chez les militants radicaux ou néo-centristes (je crois toutefois qu'ils sont encore moins nombreux que nous bien que disposant de plus d'élus), il n'est question que de cette opportunité, certains la rejetant parce qu'ils rejettent toute possibilité d'alliance avec la droite, d'autres, au contraire, appelant à se montrer pragmatiques.

Je suis désolé, mais j'ai lu quelques aspects programmatiques de ce que disait le Nouveau Centre et il y a pas mal de choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord. Je ne connais rien du programme des radicaux valoisiens et, chez eux, la seule figure connue qui présente des idées avec lesquelles je suis compatible, c'est Yves Jégo. Je puis aussi citer Léonetti sur les aspects sociétaux et moraux avec lequel j'ai certaines convergences.

Je me reconnais dans tous les principes de l'Alliance Centriste mais je ne sais pas ce qu'elle veut faire dans le détail. 

Quant à l'URCID, je refuse de m'associer à une structure qui a choisi un nom aussi moche...URCID, ça rime avec suicide...

Bref, je veux bien que les centristes oeuvrent ensemble, mais, si cela doit être le cas, commençons par reconstituer dans chaque parti des commissions dignes de ce nom et travaillons sur un programme commun.

Ce n'est qu'une fois ce dernier établi que l'on pourra commencer à envisager regroupements et alliances. 

Pour l'instant, on n'y est pas, et ce n'est pas la peine de mettre la charrue avant les boeufs, même si j'admets qu'un groupe technique à l'assemblée peut être à l'avantage de tous.

Bref, brandir l'étendard centriste, cela ne veut rien dire : c'est gentil de se parler les uns aux autres, mais les Français, ils n'en ont rien à f... du centre. Ce qui les intéresse, c'est ce qu'on leur propose concrètement. On construit une plate-forme de propositions d'abord et on voit la suite ensuite...

Alors commençons par le commencement, svp....

12:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : centre |  Facebook | | |

Commentaires

une alliance centriste doit se mettre en place avec deux stratégies:
-développer une machine de guerre en vue de la présidentielle
-avoir une autre approche pour les élections intermédiaires pour les autres élections.....

Nos institutions imposent d'avoir des idées, des rassemblement en fonction des résultats, une stratégie pour chaque élection......

Écrit par : europium | lundi, 18 juin 2012

Dans mon esprit monter un groupe commun à l'assemblée peut permettre de favoriser ces discussions et l'émergence des commissions sérieuses dont vous parlez ... sinon çà se fera aux calendes ... grecques.

Écrit par : kbkb15 | lundi, 18 juin 2012

Mettons nous également à bosser ensemble sur le terrain. L'étiquette "Centre pour la France" a posé les bases, à nous militants de nous démerder pour faire un rapprochement.

Écrit par : melianos | lundi, 18 juin 2012

On est bien sûr d'accord, si un rassemblement doit se faire, il se fera sur les idées sinon on tombera encore dans un ARES qui ne fonctionnera pas.

Les Français n'en ont rien à faire des cuisines politiciennes. Il faut un vrai projet et autour de celui-ci pourrait se former une confédération. En ce qui concerne le groupe parlementaire, ça serait pas mal mine de rien, même si c'est technique.

On va voir ce qui se passera dans les prochaines semaines car il y aura des rassemblements. La position du MoDem et celle de Bayrou seront significatives pour savoir vers où on se dirige.

En attendant, il va falloir bosser avec peu de moyen, réorganiser le parti en profondeur et mettre en place une véritable réflexion autour d'un programme de moyen et long terme pour le pays.

Écrit par : David Guillerm | lundi, 18 juin 2012

Curieux article, en contradiction évidente avec le précédent...
Donc il y a un électorat centriste, il faut unifier ce centre, mais vous êtes "sciés" lorque vous voyez des centristes envisager de se regrouper ?

Vous vous "tapez" des tactiques électorales, mais vous vous plaignez que les centristes ne recueillent pas d'écho auprès des électeurs ?

Vous êtes d'accord pour que les centristes oeuvrent ensembles, mais vous voulez que chacun ait ses propres commissions thématiques ?

Bienvenu dans la schizophrénie centriste ! Pas étonnant que toutes les bonnes volontés jettent l'éponge devant une telle attitude suicidaire.

Si vous analyser la vision sociétale des partis qui se revendiquent centristes, vous ne trouverez aucune différence.

Les "programmes", c'est du sur-mesure qui doit s'adapter à chaque élection; il peut y avoir des divergences au sein d'un même parti, c'est le cas dans tous les partis de toute façon, mais c'est secondaire quand on est au niveau des détails, tant que l'on a une vision et des valeurs communes. Il y a infiniment moins de différences entre Borloo et Bayrou qu'entre Aubry et Hollande, ou (pire) entre Juppé et Lucas... mais jusqu'ici nos bien aimés chefs se sont étrillés sur des questions de stratégie politique. Maintenant qu'ils sont tous le pantalon baissé et leur égo dans les chaussettes, il serait peut-être temps justement qu'ils se mettent d'accords sur la bonne tactique politique, et sur un mouvement commun, pour que ces fameux électeurs centristes, qui existent toujours, puissent voter pour un parti clairement identifié.

Les programmes, ils se feront très facilement une fois ce petit monde d'accord sur la stratégie à suivre, quelques mois avant les prochaines échéances; il faudra aussi alimenter les parlementaires en idées et propositions, et cela nécessite un travail en commun (quand on est dans l'opposition, et que l'on a presque plus d'élus et de moyens financiers...) et non du chacun chez soi, chacun pour soi...

Écrit par : Voltaire | lundi, 18 juin 2012

voltaire a écrit:
"Les programmes, ils se feront très facilement une fois ce petit monde d'accord sur la stratégie à suivre, quelques mois avant les prochaines échéances; il faudra aussi alimenter les parlementaires en idées et propositions, et cela nécessite un travail en commun (quand on est dans l'opposition, et que l'on a presque plus d'élus et de moyens financiers...) et non du chacun chez soi, chacun pour soi..."

c'est tellement évident, c'est ce je pense depuis longtemps....

l'hérétique et david guillerme sont dans le faux quand ils refusent de prendre en compte la dimension stratégique d'une élection....

le centre a son principal écho vers un électorat informé et très volatil.....que le centre réfléchisse a cette question.......

je continue de le répéter, chaque élection a sa propre logique...... les électeurs le savent bien.....ils sont aptes a voter pour le centre lors d'une présidentielle car une approche indépendante ne peut s'exprimer que lors de cette élection en espérant être au deuxième tour....pour le reste les électeurs ont intégré qu'ils faut s'allier pour les autres élections....pourquoi les électeurs potentiellement centristes iraient-ils voter pour un parti qui refuse la logique des institutions donc pour une défaire lamentablement programmée....sauf par ses chefs au non d'une certaine éthique, donc d'une vision trop idéaliste.....

Écrit par : europium | lundi, 18 juin 2012

Désolé, l'Hérétique, mais un programme n'est pas une fondation. Avant tout, il faut savoir si les personnes veulent se parler pour reconstruire (ici, les personnes sont les partis). S'ils se parlent, ils vont d'abord discuter des orientations possible et se mettre d'accord sur les grands axes de se rassemblement dont les alliances. Quand ses axes seront défini, il y aura la construction de la nouvelle structure. Quand la Structure sera construite et validée, on pourra fera le contenu donc le programme.

Écrit par : AG59 | lundi, 18 juin 2012

Très bon article, ce blog est intéressant ;) Si vous voulez lire des articles politiques argumentés et illustrés avec mes avis allez sur http://pointdevuepolitique.blogspot.fr/. Merci d’avance :)

Écrit par : jacktheripper | lundi, 18 juin 2012

@AG,
Suis d'accord avec vous, les expérimentations et tatonnements passés nous ont démontré certaines limites à ne pas négliger. En ce qui me concerne, ne souhaite aucunement les renouveler. ;)
Laissons les chefs de partis prendre leurs décisions, nous verrons pour la suite.

Écrit par : Martine | lundi, 18 juin 2012

@jacktheripper
Le fait de ne permettre les commentaires que sur compte ouvert, c'est l'assurance de n'en avoir quasiment aucun sur votre blogue...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 juin 2012

@L' hérétique,
Pas faux, un peu comme la plateforme les "démocrates".fr^^^
Ou pour tous les blogs Modem d'antan qui se sont réfugiés sous l'adresse: les démocrates.fr
Cela date des dernières européennes si ne m'abuse?
Entre le réseau Quitterie récupéré par EELV, et la création de ce machin trucmuche, france démocrate ne récupérant que les billets des copains, pas étonnant que sur le web, le modem ait été inaudible...Les querelles d'égos des "sous-chefs" nous ont été néfastes.
Enfin bon bref

Écrit par : Martine | lundi, 18 juin 2012

"Ce qui les intéresse, c'est ce qu'on leur propose concrètement. On construit une plate-forme de propositions d'abord et on voit la suite ensuite..."

Le programme de l'UDF pour les législatives de... 2002 serait un assez bon point de départ pour une telle plate-forme.

CF. http://programmepolitique.free.fr/udf_2002.html

C'est presque à pleurer quand on relit ça dix ans plus tard : tout y était déjà, à commencer par la nécessité de désendetter la France en cessant de financer des rustines à crédit. Dix ans de perdus !! Dix ans !! Quinze en réalité si on ajoute les 5 années de la "gauche plurielle" entre 1997 et 2002 !!

Écrit par : UDF29 | mardi, 19 juin 2012

@Melianos : l'étiquette "Centre pour la France" était faite pour avoir + de candidats et donc de financement à cause de la désaffection des troupes candidates suite au calamiteux score de la présidentielle.

Et pour le reste, je partage l'avis de ceux qui pensent qu'il faut un programme, en imbécile d'électrice que je suis... car, voyez-vous, c'est nous qui votons à la fin.

Écrit par : luciolebrune | mardi, 19 juin 2012

Mais à mon avis, vous ferez mieux de garder vos forces pour un autre mouvement, ou bien si les responsables du MoDem changeaient enfin (ce que je ne crois guère). Car le MoDem dans sa formule actuelle est condamné.

Si Arlette Laguillier revenait, elle ferait peut-être de meilleurs scores :)) ou :(( selon l'angle envisagé.

Écrit par : luciolebrune | mardi, 19 juin 2012

@luciolebrune : Pas que, ça a permit de ne pas se tirer les dans les pattes entre centristes des différents courants, et de se rapprocher. J'ai fait campagne pour une candidate PRV qui avait le soutien du Modem (entre autres).

Écrit par : melianos | mardi, 19 juin 2012

@Melianos : sans doute, mais ce n'était pas la raison. Toutefois, tant mieux si cela a eu un effet positif.

Écrit par : luciolebrune | mardi, 19 juin 2012

ça y est Borloo,le nouveau chef à plumes du "Centre",la chiffe molle qui n'a même pas osé aller au bout pour la Présidentielle, de peur de fâcher son Maître Sarkozy. a créé son Groupe UDI, le I pour Indépendants..LOL!indépendants de quoi? tous élus par la grâce de l'UMP, ils resteront les rabatteurs de voix pour la Droite fut elle dure..ils ont perdu leur âme depuis longtemps,de toutes façons... les élus Modem vont l'intégrer..
cet UDI ressemble à feu UDF, avec tout ce que ça peut comporter de négatif..manque plus que de récupérer le 133, et zou ..

Bon je vais en finir avec le "Centre", et retourner dans mon no man's land..dommage..

Écrit par : juju41 | mercredi, 20 juin 2012

salut juju
C''est sûr que ce groupe ne m'inspire guère confiance. Après, il faut voir dans la durée et à l'épreuve des faits.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 20 juin 2012

Je l'ai déjà dit en rigolant, mais je sens que je vais vraiment finir au parti pirate. *soupir*

Écrit par : melianos | mercredi, 20 juin 2012

Bien contente d'être dans un parti handicapiste, moi...

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 20 juin 2012

Un Centre : oui. Mais pas plus un centre droit qu'un centre gauche; un centre, quoi!!
indépendant, porteur d'idées concrètes, constructifs...pardon, qui a dit que j'étais un doux réveur ?

Écrit par : CHAP | mercredi, 20 juin 2012

Les commentaires sont fermés.