Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Made in France, une simple habitude à prendre... | Page d'accueil | Corps intermédiaires »

lundi, 12 mars 2012

L'Europe entre eurocratie et démocratie

Même si Sarkozy est un tantinet gonflé d'amener le sujet sur le tapis après avoir exercé la présidence de l'Europe et fait passer au Parlement le traité de Lisbonne, son discours de dimanche m'a interpelé.

Le problème du Small Business Act européen, une idée de Bayrou en 2007 soit dit en passant, c'est que Christine Lagarde a essayé de le proposer à nos partenaires européens, et le projet a accouché d'une souris. Pas de la faute de Sarkozy, sur ce coup-là : ce sont les pays nordiques qui n'en veulent pas.

Au fond, c'est cela qui est agaçant : pour promouvoir le Small Business Act à la française, nous sommes contraints de la proposer au niveau européen. Et si personne n'en veut, nous en sommes réduits à ne rien pouvoir faire.

Ça, c'est un vrai problème : c'est vrai que la France gagne à échanger avec les pays de l'UE, mais les blocages engendrés sont insupportables. C'est le mauvais visage de l'eurocratie. Les décisions ne se prennent pas seulement dans les commissions ; elles sont aussi le fait des euro-députés.

Mais ce qui est inacceptable, c'est que le site du Parlement européen est tout simplement incompréhensible au commun des mortels et même aux experts. Pas moyen de savoir qui vote quoi. Il existe un agenda tracé de longue date, mais nos médias en parlent peu et on ne sait jamais quelles implications vont avoir les lois votées.

Il y a bien quelques webzines méritoires comme Euractiv qui essaient de diffuser l'information mais ils restent rares et complètement inconnus ou presque du grand public.

Au fond, c'est ça qui énerve et qui finit par donner envie de taper un grand coup de poing sur la table et de tout envoyer bouler. On a souvent le sentiment que les euro-députés, tout ce petit univers de Strasbourg, vit dans un monde parallèle qui n'a rien à voir avec le nôtre. Et c'est une impression particulièrement irritante.

Et puis il n'y a aucun effort du microcosme bruxellois pour tenter de s'adapter sinon au grand public, au moins aux lecteurs experts (journalistes, blogueurs et cetera...). Moi, j'ai renoncé à comprendre ce que signifient les textes de loi votés au Parlement, leur délai d'application, les perspectives d'adaptation aux droits nationaux à commencer par le nôtre et cetera. Abscons au possible mais essayez...

Quand on compare les débats qui ont lieu dans les Commissions de l'Assemblée ou au Sénat en France, franchement, c'est d'une toute autre qualité, d'une toute autre tenue. Sur ce point, la France a fait de treès gros progrès.

Je ne jetterais donc pas immédiatement la pierre à Sarkozy sur le sujet qu'il soulève, parce qu'il y a matière à débat.

En revanche, là où Sarkozy se moque du monde, c'est quand il évoque la possibilité de révoquer Schengen. Comme le dit Bayrou, on ferait mieux de renforcer Frontex, l'Agence européenne chargée de surveiller nos frontières, primo, et puis secondo, c'est un thème de diversion. S'il y a autant d'immigrés en France, c'est parce que les pouvoirs publics le veulent bien. Au lieu de limiter l'immigration inutile, ils emm... les étudiants étrangers. Je n'y reviens pas, j'en ai déjà parlé, et la moutarde me monte au nez chaque fois que j'y pense.

Ce qui me frappe, d'ailleurs, c'est que si Sarkozy s'est pris une volée de bois vert (méritée) à propos de Schengen, personne n'a rien dit du SBA européen. C'est pourtant là, dans ce qu'il a dit, qu'il y a une proposition qui mériterait d'être étudiée. Là-dessus, silence-radio, y compris de la presse européenne ou de nos voisins. Étonnant.

Hollande a fait le malin, évidemment, en  faisant valoir que la droite l'avait accusé de vouloir renégocier le pacte de stabilité européen. Facile. Trop facile. Sur ce point, il s'agit surtout de s'engager à respecter une rigueur budgétaire. Rien à voir, donc, avec ce que met en avant Sarkozy.

Commentaires

La "mpoutarde" vous est bien montée au nez. Juste erreur de frappe. Vous êtes pardonné !

Écrit par : Gilou | lundi, 12 mars 2012

La "mpoutarde" vous est bien montée au nez. Juste une erreur de frappe. Vous êtes pardonné !

Écrit par : Gilou | lundi, 12 mars 2012

@Gilou
Corrigé, merci !

Écrit par : l'hérétique | lundi, 12 mars 2012

Opacité en bande organisée.
Faudrait pas qu'on regarde de plus près on pourrait se rendre compte qu'ils sont corrompus ...

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20110320.OBS9970/trois-eurodeputes-prets-a-vendre-leurs-services-pieges.html

Écrit par : skunker | lundi, 12 mars 2012

"nos médias en parlent peu et on ne sait jamais quelles implications vont avoir les lois votées"

Très peu de médias français à Bruxelles effectivement. La presse nationale anglaise ou allemande y possèdent leur plus gros bureaux à l'étranger, les correspondants français se comptent sur les doigts d'une main. Non que l'opacité des institution européenne et de leur fonctionnement quotidien ne soit un problème, mais pour le coup le déficit d'information sur l'UE en France serait plutôt à imputer aux médias.

Écrit par : Pas convaincu | lundi, 12 mars 2012

@ l'hérétique

Je ne vois pas le problème avec le compte rendu des séances et textes adoptés.

@ Skunker

"tous corrompus" pour trois députés? Combien de ministres ou présidents sous la cinquième?

Écrit par : Pas convaincu | lundi, 12 mars 2012

Bonjour,
comment définissez-vous "l'immigration inutile" ?

Écrit par : archenemy | mardi, 13 mars 2012

@archenemy
L'immigration qui ne correspond ni à un objectif économique ni un impératif humanitaire.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 13 mars 2012

Essayez là, plus clair me semble-t-il:
http://europa.eu/documentation/order-publications/newsletter/index_fr.htm
Effectivement, ils devraient prendre exemple.

@+

Écrit par : Martine | mardi, 13 mars 2012

@Martine
presque tout est en anglais...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 13 mars 2012

@ pas convaincu :

J'ai pu voir une des caméras cachées de ces journalistes et la réaction d'autres euro-députés sur la question.

Pour moi ce qui en ressort c'est que ce genre de pratiques est courante, sans quoi ces députés auraient certainement flairé l'attrape couillon. Il ne se montre surpris ni par la proposition, ni par les sommes. Il a même un plan tout prêt pour encaisser l'argent discrètement. N'étant pas juges on peut se permettre d'extrapoler.

Après je ne doute pas que l'immense majorité soient des gens parfaitement intègre.
Ce qui me chagrine c'est que des journalistes aient pu atteindre des eurodéputés et leur proposer de l'argent en échange d'amendements sans attirer l'attention des autorités, car ça m'étonnerais bien que les trois affreux en question soient les premier à avoir été contacté. Comment ce fait-il que personne n'y ai mis un terme tout de suite ?

Et surtout surtout ça montre une fois de plus que plus tu as d'argent et de relations, mieux tu es représenté ...
J'en arrive à la conclusion que c'est le système qui est corrompu, pas spécialement tel ou tel eurodéputé.

Écrit par : skunker | mardi, 13 mars 2012

Argh, j' avoue ne pas y avoir prété attention, dslée :( surtout les volets économiques de concernés... ;)

Écrit par : Martine | mardi, 13 mars 2012

* Le manque flagrant d'infos sur ce qui ce passe au juste là bas n'est pas fait pour calmer cette impression. Même si apparemment ce sont bien nos journalistes qui s'en contre foutent.

Écrit par : skunker | mardi, 13 mars 2012

à l'Hérétique. On peut différencier des immigrés "qui jouent le jeu" avec ceux qui ne le font pas, mais de là à hiérarchiser par catégorie entière ? Le regroupement familial, quelque part, il répond à des motifs humanitaires...et quid des conjoints étrangers de français, utiles ou pas utiles (si tant que la question est pertinente dans ce cas) ?

Écrit par : archenemy | mardi, 13 mars 2012

@L' hérétique,
Il y a ca aussi:
http://www.agenceurope.com/FR/index.html
;o))

Écrit par : Martine | mardi, 13 mars 2012

F. Bayrou s'est pronocé pour un Président
de l' Union Européenne élu au suffrage universel. Pour moi Bravo !!

Cela permettrait enfin un énorme élan
populaire à s'intéresser à l'Europe
Politique et par un bout non opaque
et "compréhensible".

Les états Unis d'Europe (encore un des trés nombreux concepts venus de la partie
non combinarde et terne - Hollande, Aubry - du PS) avec un président ce sera tôt ou tard alors autant y penset tout de suite !!

Écrit par : Lucno | mardi, 13 mars 2012

@ l'hérétique :

J'attendais que tu fasses un petit débriefing de Villepinte pour ramener ma fraise mais tu te fais trop désirer rhooo ...
Tant pis !

Sarkozy a dit en réponse à une proposition flamby qu'il était impossible de renégocier un traité européen. Du coup quand il dit vouloir suspendre les accords de Schengen tout le monde le traite de girouette.

Je ne suis pas d'accord !

Il ne parle pas de négocier quoi que ce soit lui. "suspendre unilatéralement notre participation à l'espace Schengen", c'est assez clair me semble.
Tout à fait dans la continuité de son mandat qui n'en finit plus.
Nicolas Bonaparte en action.
C'est dans ce genre de situation qu'on regrette certains progrès médicaux. Si un bon ulcère pouvait nous en débarrasser plus tôt que prévu ...


PS: J'attends aussi avec impatience le billet sur les révélations médiapart selon lesquelles sa campagne de 2007 aurait été financée par Khadafi. On connait la haine d'Edwy Plenel pour le bonhomme, mais ce serait quand même intéressant de savoir pourquoi autant de ses proches se sont rendus en lybie à cette époque, en particulier ce cher Takiedinne qui semble décidément être de tous les coups tordus.
Ça expliquerait la réception en grande pompe de début de mandat et l'énergie déployée pour aider les rebelles libyens alors qu'en Syrie ça continue à pisser le sang ...
Revois la chronologie de nos relations avec la Lybie, c'est trop beau pour être un hasard x)

Écrit par : skunker | mercredi, 14 mars 2012

@skunker
ben, avec tous les meetings qui fusent dans tous les sens, je suis largué : c'est quoi, déjà le meeting de Villepinte ?
Pour la Libye, j'attends d'en savoir plus.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 14 mars 2012

T'as vraiment réussis à passer à côté ? ^^

Disons que Sarkozy comme à son habitude à voulu faire du gringue aux électeurs FN; on aurait bien dût se douter qu'il taperait sur l'Europe tôt ou tard ...

Écrit par : skunker | mercredi, 14 mars 2012

@skunker
euh, c'est là où il a parlé de Schengen et du SBA européen ?

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 14 mars 2012

Tout juste.

Écrit par : skunker | mercredi, 14 mars 2012

"Disons que Sarkozy comme à son habitude à voulu faire du gringue aux électeurs FN; on aurait bien dût se douter qu'il taperait sur l'Europe tôt ou tard ..."
Euh...Cette analyse me parait très réductrice, mais il est très humain de ne savoir lire que d'après son champ de vision.
Enfin bon bref, n'ai jamais voté pour lui et pas demain la veille et la Marine ou le Mel cochon ou DV au meme régime.

Écrit par : Martine | mercredi, 14 mars 2012

Sinon mel-cochon c'est un peu tirer par les cheveux ^^
Mélenchions c'est mieux :p

Écrit par : skunker | jeudi, 15 mars 2012

@ Martine :

http://www.youtube.com/watch?v=YX9xelad2r8

Je ne vois pas en quoi mon analyse est réductrice.
L'Europe, très concrètement, dans la vie de tous les jours, c'est trois grands symboles :
- l'euro.
- l'espace Schengen.
- le parlement européen.

L'euro le FN c'est rué dessus avant même qu'on l'ai adopté et de quoi ils auraient l'air s'ils reprenaient aussi directement une de leurs idées de fond ?
Le parlement c'est pas la peine d'y penser.
Restait plus que l'espace Schengen, maintenant c'est fait.
Sachant comment les immigrés clandestins sont traités dans le détroit de Gibraltar par exemple je vois mal ce que ça peut être d'autre que de la pure démagogie à destination des électeurs FN ...

Écrit par : skunker | jeudi, 15 mars 2012

Je ne vois pas en quoi mon analyse est réductrice.
L’Europe, très concrètement, dans la vie de tous les jours, c'est trois grands symboles :
- l'euro.
- l'espace Schengen.
- le parlement européen.

L'euro le FN c'est rué dessus avant même qu'on l'ai adopté et de quoi ils auraient l'air s'ils reprenaient aussi directement une de leurs idées de fond ?
Le parlement c'est pas la peine d'y penser.
Restait plus que l'espace Schengen, maintenant c'est fait.
Sachant comment les immigrés clandestins sont traités dans le détroit de Gibraltar par exemple je vois mal ce que ça peut être d'autre que de la pure démagogie à destination des électeurs FN ...

Écrit par : skunker | jeudi, 15 mars 2012

oups j'ai merdé.

Écrit par : skunker | jeudi, 15 mars 2012

Réductrice car l'électorat visé eurosceptique ne peut etre réduit qu'au seul FN... ;)

Écrit par : Martine | jeudi, 15 mars 2012

Les eurosceptiques peuvent l'être pour tout un tas de raisons, mais c'est bien l'immigration qu'il a choisi de rattacher à ce thème. Soyez honnête, qui est susceptible de changer son bulletin de vote sur ces seules questions ?
L'intention est évidente et c'est les même exécrables ressorts qu'en 2007.

Allez je veux bien remplacer "FN" par "extrême droite".

Écrit par : skunker | jeudi, 15 mars 2012

Pas seulement, Schengen c'est libre circulation des biens et des personnes:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_de_Schengen

Écrit par : Martine | jeudi, 15 mars 2012

@Skunker,
Il a bien dit "accord de Schengen", je n'ai pas révé? Il s'agit donc des textes de 1985. Faut etre très attentif avec ses discours truffés d'écrans de fumée et de double sens. Je crois que le thème "immigration" en europe lui sert actuellement de moyen de pression sur nos alliés européens mais avec objectifs multiples, des fois que...Avant les élections^^^.
Chez nous, pour appeler à lui les eurosceptiques.
Voyez? Suis très honnète.
@+

Écrit par : Martine | jeudi, 15 mars 2012

@ Martine :

"Je crois que le thème "immigration" en europe lui sert actuellement de moyen de pression sur nos alliés européens mais avec objectifs multiples"

Ce serait assez dans ses façons de faire.
Vous pensez à quoi plus précisément quand vous parlez d'objectifs multiples ?

Écrit par : skunker | jeudi, 15 mars 2012

@skunker,
Euh...Mettez en parallèle avec SBA dont il a parlé, et puis ca:
http://eur-lex.europa.eu/smartapi/cgi/sga_doc?smartapi!celexapi!prod!CELEXnumdoc&lg=fr&numdoc=42000A0922(01)&model=guichett
Vous noterez qu'il y a un volet transport et taxe^^^.

Écrit par : Martine | vendredi, 16 mars 2012

Vous pouvez aussi mettre un parallèle avec TKBlue^^^Eh voui, cela fait un 'tit moment que je l'observe pousser ses pions derrière ses écrans de fumée, et suis inquiète.
En voui, coup de trafalgar en vue, je pense^^^.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 16 mars 2012

@ Martine et Skunker

Bien sûr Schengen n'a à la base rien à voir (ou pas grand chose) avec l'immigration : liberté de circulation des biens et personnes et contrôle de ceux-ci. C'est par défaut que Schengen est lié à l’immigration. En fait le contrôle au frontière, modalités de "raccompagnement" etc sont laissés au soins des états. Pensez-vous qu'un seul état européen a approuvé la déportation des Roms? Rien à voir avec les dispositions européennes en matière d'immigration, Schengen ou autre.

Maintenant j'imagine qu'en jouant sur ce terrain il peut s'attirer quelques votes des boneheaded..

Écrit par : Pas convaincu | vendredi, 16 mars 2012

Les commentaires sont fermés.