Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bachar el Assad en fuite ? | Page d'accueil | Ça sentait le facho à plein nez à Vienne... »

lundi, 30 janvier 2012

A gauche on a du mal avec la réalité...

Julien Dray a quelques difficultés avec le principe de réalité. Je le lis expliquer sur son blogue que Bayrou a toujours fait partie de la majorité de droite et qu'il reviendra à son camp. Bayrou est indépendant depuis fort longtemps, désormais, et les échecs électoraux du MoDem s'expliquent justement par cette volonté de faire le chemin seul. Seul, et avec des têtes fondamentalement nouvelles en politique.

Julien Dray accuse Bayrou de vouloir attenter à la puissance publique : il ne fait pourtant qu'énoncer une donnée de la réalité. La France est déficitaire, le budget doit revenir à l'équilibre. Il me semble bien que c'est aussi ce que veut (au moins en paroles) François Hollande. Alors ? Ce qui est bon chez Hollande est mauvais chez Bayrou ?

Dire que Bayrou n'est pas le changement est assez amusant, venant d'un représentant d'un des deux parties de pouvoir.

Quant au tournant social, on attend toujours de savoir quel va en être le financement. Je rappelle, une fois encore, que François Hollande parle de redéploiements pour la fonction publique et de rien d'autre. On sait donc qu'il va forcément supprimer des emplois quelque part. On aimerait savoir où...

Mettre sur le même plan les 2% de TVA supplémentaires de Bayrou et les 1.6 de Sarkozy comme on le voit sur les réseaux sociaux de la part des Socialistes relève de la forfaiture. Les 2% de Bayrou font partie d'un paquet global destiné à venir à bout de nos déficits. Il n'en constitue qu'un nécessaire élément. A celui-ci s'ajoute une tranche supplémentaire d'impôt sur le revenu, un impôt universel sur le patrimoine sans niches et un taux de CSG révisé pour garantir le financement de la protection sociale.

De toutes façons, les Socialistes finiront d'une manière ou d'une autre par faire payer les Français parce que c'est inévitable. Alors ce n'est pas très honnête de raconter des salades...

13:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : bayrou, dray |  Facebook | | |

Commentaires

la gauche française est et restera la gauche française...

Avoir le culte de la dépense public reste à tout jamais dans leur adn, il ne faut pas leur reprocher!

J'ai lu leur programme, sans être farfelu ou révolutionnaire, je le crois tout simplement biaisé et malhonnête.
Du coté UMP, les chaloupes sont à la mer car après 10 ans d'erreurs successivement, même les aveugles, sourd et muet se sont rendus compte de leurs incompétences notoires.

Le boulevard est bien la, en espérant que ce ne soit Marine qui le prenne, mais François Bayrou.

Écrit par : Luc | lundi, 30 janvier 2012

à noter que ni Hollande ni Mélenchon n'ont répondu à l'invitation du forum des entrepreneurs.. ça en dit long sur leur aversion vis à vis des gens qui se crèvent la paillasse , pour monter leur boite et créer de l'emploi.. évidemment, ça ne vaut pas les fonctionnaires..on est mal barrés...

http://www.francesoir.fr/actualite/politique/presidentielle-les-candidats-draguent-les-entrepreneurs-179054.html

Écrit par : juju41 | lundi, 30 janvier 2012

"De toutes façons, les Socialistes finiront d'une manière ou d'une autre par faire payer les Français parce que c'est inévitable. Alors ce n'est pas très honnête de raconter des salades..."

La question c'est de savoir lesquels.
C'est encore le plus grand monde qui va payer pour les abus de minorité, parce que la dette on est loin d'en avoir tous profité de la même façon ...

Écrit par : skunker | lundi, 30 janvier 2012

@Luc : l'état a été, en termes de budget, le mieux géré sous Jospin sur les 30 dernières années.

Sinon pour Julien Dray, il est comme une grosse partie du PS, il a au moins 10 ans de retard sur le monde dans lequel il vit.

Écrit par : melianos | lundi, 30 janvier 2012

@melianos : sous jospin l'endettement public a été stabilisé, je te le concède.
Maintenant je ne considère pas que dans une période de croissance de 3%, avoir seulement stabilisé l'endettement soit une grande réussite!

Écrit par : luc | mardi, 31 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.