Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Hop, j'ai trouvé (et acheté) des jeans Made in France ! | Page d'accueil | Sarkozy parti, un paquet d'abrutis en moins ! »

lundi, 23 janvier 2012

La pravdasphère encense Hollande !

J'aime bien la dernière trouvaille du Faucon. Il espère que les blogues de gauche ne deviendront pas une pravdasphère si Hollande est élu. Je le rassure : ils le sont déjà :-) Même moi je n'aurais pas osé copier-coller un discours aussi long (et fumeux) sur mon blogue. On se congratule, chez les pravdonautes : y'a vraiment pas de quoi.

Une chose, en tout cas, est certaine : Hollande n'est pas l'homme de la situation. Ce type-là en est encore à chasser les moulins à vent au lieu de s'occuper des vrais problèmes. 

J'ai dit à quel point déclarer la finance ennemie publique était d'un ridicule consommé. C'est encore Bayrou qui a apporté la meilleure réplique à Hollande en rétorquant que l'ennemi, évidemment, c'est le chômage

Bien sûr les pravdablogueurs se déchaînent contre Bayrou tentant de le discréditer par tous les moyens, mais rien n'y fait, Bayrou progresse dans de nombreux segments de l'opinion publique.

Que l'on ne s'y trompe pas : j'en ai trouvé pour tenter de faire valoir que Bayrou était l'archétype du gentleman farmer, mais la réalité, c'est que l'homme de réseaux, c'est Hollande : voyez ce qu'observent les gauchos des gauchos eux-mêmes ! Moi, ça ne me gêne pas, en soi, que sa direction de campagne soit truffée de représentants des grands groupes et des grandes banques, mais qu'il cesse de jouer à l'alter-mondialiste en levant haut le menton pour décréter la finance proscrite. Je dis que cela ne me dérange pas mais...à voir. Le problème, c'est que les mêmes individus viennent ensuite rôder dans les couloirs de l'Élysée, et je peux vous garantir que leurs intérêts sont loin d'être les nôtres...

15:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : hollande, finance |  Facebook | | |

Commentaires

@l'hérétique : calme toi ! même si je peux comprendre tes excès militants, il y a un minimum de respect à avoir de ses adversaires, quand ils demeurent dans le champ démocratique. Mettre dans le même sac comme je t'ai vu le faire hier soir sur twitter Hollande, Mélenchon, Poutou et l'autre de LO dont j'ai oublié le nom (ah oui, arthaud), ce n'est pas très correct. Est-ce qud tu m'as déja vu dire que le modem, l'UMP et le FN, c'est la même chose, par exemple ? Restons dans les limites du raisonnable, et ne cédons pas à la surenchère ambiante, comme celle qui a consisté hier à rapprocher Hollande de la le pen, de la part de Rosso debord, et tout ira mieux.

Écrit par : GdeC | lundi, 23 janvier 2012

même que l'ineffable Minc saura bien retrouver sa bonne amie de 30 ans Aubry..
j'ai souvenir de l'anniversaire de DSK , il y a 2 ans, où se cotoyaient Aubry et un troupeau d'éléphant, ainsi que les grands banquiers, les grands patrons, les hommes de presse,et Minc bref les mêmes que ceux qui vont faire la fête chez Sarkozy.. on voit bien le futur changement.. LOL!

quant à Aubry-Minc

http://blogs.mediapart.fr/blog/laurent-mauduit/110910/quand-aubry-fait-la-fete-avec-minc

Écrit par : juju41 | lundi, 23 janvier 2012

@GdC
Ben aujourd'hui, il y a bien eu quelques twittonautes pour mettre dans le même sac Bayrou, Sarkozy et Le pen...Jette un oeil sur les tweets de Gérard Filoche, membre du CN du PS...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 23 janvier 2012

@L' hérétique,

J'ose espérer que les francais ne confieront pas tous les pouvoirs à un meme parti.
Un parti n'est aucunement représentatif d' un pays, sauf cas extrème.

Écrit par : Martine | lundi, 23 janvier 2012

@Martine
Bayrou est notre dernier espoir...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 23 janvier 2012

@l'hérétique : laisse béton, y a des cons partout. j’en sais quelquechose. .. même au PG !

Écrit par : GdeC | lundi, 23 janvier 2012

« La caractéristique du moment, c’est que l’âme médiocre, se sachant médiocre, a la hardiesse d’affirmer les droits de la médiocrité et les impose partout. » Ortega y Gasset dans « La révolte des masses »(les Belles Lettres).

Écrit par : H. | mardi, 24 janvier 2012

@H
Très belle citation !

Écrit par : l'hérétique | mardi, 24 janvier 2012

l'ennemi c'est le chômage, mais le chômage trouve une partie de son origine dans la finance ... il faut entendre par "finance", terme générique, profits boursiers ...
jouer sur les mots est totalement ridicule, tout le monde avait bien compris ...

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 25 janvier 2012

@Mirabelle
ce qui est ridicule, c'est de désigner la finance comme l'ennemie. Ça ne veut rien dire.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 25 janvier 2012

mais si mon vieux, ça parle !!! les gens comprennent parfaitement que lorsqu'il dit "finances" ce sont les profits scandaleux de la bourse !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 25 janvier 2012

L'essentiel est d'arrêter le massacre méthodologique et moral de l'éducation scolaire. Ni Meirieu, ni Brighelli : arrtons avec les catégories simplistes, et place à la transmission des idées éducatives et aux idées neuves!

Écrit par : Prataine | jeudi, 02 février 2012

@Prataine
Moi, je suis d'accord sur le ni Meirieu ni Meirieu :-)
Je ne suis pas à 100% en adéquation avec Brighelli (le côté père Fouettard m'agace alors que je pense que les enfants ont aussi besoin de beaucoup d'humanité) mais je suis certain de ne vraiment pas vouloir de Meirieu et de ses disciples...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 02 février 2012

Les commentaires sont fermés.