Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'Italie, sortir de l'euro ? | Page d'accueil | Alain Lambert rejoint François Bayrou »

lundi, 14 novembre 2011

Lutte contre les déficits, semi-satisfecit

J'ai pris bonne note des dernières mesures gouvernementales pour venir à bout de nos déficits budgétaires.

- raboter de 10% les déductions fiscales pour les dons aux associations : OUI, mais pas pour celles qui luttent contre l'extrême-pauvreté ou qui financent de la recherche médicale. J'ajoute que cela me paraît d'autant plus normal quand les dites associations reçoivent déjà des subventions publiques, car elles s'assimilent, au final, soit à des organismes para-étatiques, soit à des pompes à finances.

- une journée de carence pour les fonctionnaires en cas d'arrêt de travail : ce n'est guère agréable pour eux, je le conçois, et cela va créer des disparités avec le privé, puisque souvent, le privé prend en charge l'arrêt de travail, ce que ne fera jamais la fonction publique, mais c'est un mal nécessaire, alors OUI.

- une journée de carence supplémentaire dans le privé en cas d'arrêt de travail : NON, NON et NON. Les salariés du privé ont déjà trois journées de carence. Parmi eux, il y a toute une série de travailleurs précaires qui vont morfler encore plus. Décision injuste, j'espère qu'elle ne va pas être appliquée.

Pour se mettre à l'abri de la Chine qui méprise notre modèle social ou des marchés qui cherchent des placements sûrs, il n'y a qu'une voie : la marche forcée vers l'équilibre budgétaire, c'est à dire 0%.

Les débats sur l'opportunité de cette voie sont des attrape-nigauds. Le seul débat qui vaille, c'est la manière dont on va y parvenir.

15:56 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : déficit |  Facebook | | |

Commentaires

j'apporte une précision à ce billet, concernant la journée de carence des fonctionnaires: c'est d'autant plus désagréable que les fonctionnaires gagnent, à "niveau" égal, moins que les salariés du privé. Une amputation de salaire n'est, dans tous les cas, jamais une partie de plaisir !

Écrit par : Homer | lundi, 14 novembre 2011

Je trouve l'action actuelle du gouvernement terrible pour sa crédibilité. 4 ans de dépenses inconsidérées, d'avantages, etc. et aujourd'hui l'obligation de faire la rigueur... C'est un aveu d'échec pour Sarko & co.

Heureusement qu'il y a enfin une prise de confiance, mais quel temps perdu et quel résultat.

Écrit par : David Guillerm | lundi, 14 novembre 2011

"les fonctionnaires gagnent, à "niveau" égal, moins que les salariés du privé." :

Mais oui bien sûr, première nouvelle...
J'ai été contractuelle dans plusieurs administrations où travaillaient aussi des fonctionnaires, et je peux vous assurer que mon salaire était inférieur au leur !

Écrit par : Coralie | mardi, 15 novembre 2011

@Coralie
contractuelle pour le public, c'est le pire : l'administration se permet des licences pour lesquelles des opérateurs privés seraient 100 fois condamnés.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 15 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.