Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Israël doit-il s'excuser auprès de l'Égypte ? | Page d'accueil | Troy Davis, il a fait quoi exactement ? »

jeudi, 15 septembre 2011

LiveBlog Hereticus Primaire Socialiste

Blood 'n nuts : je finissais tard le boulot, ce soir et du coup, je n'ai pris le débat des primaires socialistes qu'en cours vers 22 heures. Je fais mon Corto, moi, je regarde le débat aussi alors que je ne suis pas à gauche. Hein l'Nicolas ?

Bon, cela dit, après quelques minutes de débat, une remarque de forme d'abord. Pour l'instant, je trouve Baylet vraiment un gros cran en-dessous des cinq autres. Toujours dans la même catégorie, c'est vrai que c'est vraiment une jolie femme, Ségolène Royal. Et enfin, troisième remarque, c'est un fait que Hollande s'est bien relookée et profilé. Il me fait penser à une sorte de mélange de Chirac et de Sarkozy, par le port de tête, la coiffure, et la tonalité de la voix. Les deux derniers présidents de la République, quoi...

Bon, j'enregistre, et je fais du live-blogging, ce soir.

Tout de même, félicitations aux Socialistes pour avoir su organiser cet évènement : objectivement, en terme de vie démocratique, il faut reconnaître qu'ils ont un temps d'avance avec leurs primaires. Soyons honnête, sur ce coup-là, je leur tire mon chapeau. Mais attention : sur ce coup-là, seulement , hein ...

Bon, là, ils parlent d'allliances...Mais, pourquoi parle-t-on toujours de centristes humanistes ? Y'en auraient qui ne seraient pas humanistes ? Voyons, l'humanisme est tout de même une marque de fabrique du centrisme.

'Tain, Baylet, il ne pense qu'à exister à tout prix, le pauvre gars. 

La problème, c'est que j'ai raté le début, m... Ils ont l'air respectueux les uns des autres, les Socialos, là, mais l'inconvénient, c'est que du coup, je ne vois pas leurs différences, pour l'instant.

Entre Royal, Hollande, Aubry et même Valls, ça m'intéresserait de savoir.

Tiens, à propos de Valls, je suis d'accord sur un point et il est honnête de le souligner : moi aussi j'étais fier de Sarkozy et de la France en Libye, aujourd'hui.

Et il a raison, Valls, sur les déficits. Évidemment qu'on perd notre indépendance, si on les laisse filer. 

Ah ben tiens, c'est du joli : alors Martine Aubry a dit qu'il ne fallait pas s'engager sur une réduction du déficit pour 2017. Elle veut accroître les ressources financières, mais elle oublie un truc : si jamais notre note est dégradée, tout le fric qui pourrait être à la rigueur gagné sera bouffé par la hausse des remboursements des mensualités de la dette liée à celle des taux d'intérêt.

Valls a raison : il faut évidemment dégager des marges de manoeuvre d'abord. Montebourg raconte vraiment n'importe quoi...

Bon, sur la dette Hollande, recevable, sauf que pour l'instant, on ne l'entend parler que de hausses d'impôts et de croissance. Nada sur la réduction des dépenses.

En fait, c'est vrai que Valls, il serait bien mieux chez nous au MoDem. Sur les déficits, il est super-proche de Bayrou.

C'est d'ailleurs le seul à ne pas chercher un bouc-émissaire facile. Elle raconte n'importe quoi, Ségolène Royal, avec les banques, là. C'est pas les banques qui ont provoqué la crise financière : ce sont les États, avec leur dette, parce que tout le monde a la trouille qu'ils ne la remboursent pas, tout simplement. Le malheur des peuples, ce n'est pas la dette des États, ma belle, mais ceux qui ont mis en marche la machine à promesses pour la faire la dette.

Ah, moi, je veux bien interdire le crédit revolving, mais ça va faire un coup de frein sur la consommation. 

Ah, tiens les retraites. Voyons, voyons, est-ce qu'il va y en avoir au moins un qui va avoir le courage de dire que la retraite à 60 ans c'est pas tenable.

Ah. Pas Royal. Ah, ouf, Baylet l'admet, 60 ans, pas tenable pour l'instant. 

Elle récidive, Martine, sur les déficits : elle ne veut pas prendre d'engagement. Il y a une vraie différence avec Hollande qui en fait une priorité.

Il a raison Valls sur les eurobonds : évidemment que pour y arriver il va falloir prendre des engagements. Sur l'économie, il dit tout de même beaucoup de choses justes.

Allez, il est comique, le Montebourg qui rêve de mettre au pas les marchés et les banques.

Ah, le nucléaire : ils sont forts pour se tortiller dans tous les sens, les Socialistes...Bref, on a bien compris qu'ils ne comptent pas sortir du nucléaire de si tôt...

Ah, la transition énergétique : comment sortir du nucléaire ? Un vrai problème, mais pas de réponses nettes pour l'instant.

Le canabis, maintenant. Marrant Pujadas : couper l'herbe sous le pied aux  traffiquants, c'est joli comme formule :-) Baylet, pour la légalisation du canabis, mais production nationalisée. Martine Aubry, dépénalisation de la consommation. Montebourg, bien. Contre. Il a raison. Il faut savoir ce qu'on veut. Ah, non, le voilà reparti sur les Hedge funds, chut...

Bon, Valls, très bien sur le canabis. Contre aussi, évidemment.

Ah, reste DSK. Bon, on en a assez entendu parler de DSK. 

Le débat est un peu décevant finalement, parce qu'il demeure trop à la superficie des choses à mon goût. Je vois quelques différences, parfois assez notables, mais ce qui manque, ce sont des propositions sur le fond.

Tiens, les conclusions. Il est insipide, Baylet. Ségolène, égale à elle-même : volontariste (à part ça, qu'est-ce qu'elle est belle cette femme). Montebourg fait dans le pathos et le grandiloquent : ah non, beuuuuuâââârk : pas encore la démondialisation !  Pas fameuse sa conclusion : on a l'impression d'un prêtre faisant une mauvaise homélie. Valls il fait un peu trop dans le style clip vidéo d'élection présidentielle. Ah, Aubry. Bon, elle pousse, avec le libéralisme. Le libéralisme n'a humilié personne, faut arrêter. Oui, bon, rassembler les Français, ok, mais ça n'a rien d'original. Cela dit, j'aime bien la voix d'Aubry : je trouve qu'elle respire la franchise et l'honnêteté, cette femme.*

Bon, voilà. Pas mal. Débat digne, en tout cas. Allez, ce sera tout pour ce soir. 

22:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : socialiste, primaire |  Facebook | | |

Commentaires

Le pantalon

Je repasse... je fais du repassage... mes enfants se rendent ce soir à leur première surprise party ...
non ce n'est pas une boum, même s'ils s'y connaissent tous en musique... c'est un concours... un concours de circonstances.
Oui, j'ai six enfants, deux filles et quatre garçons... une fille avertie en vaut deux comme on dit chez les ch'tis...
ou plutôt 5 enfants naturels et un sixième culturel.
Oui je dis ça parce que je l'ai adopté pour que mes enfants ne me disent jamais :
nous sommes soudés comme les 5 doigts de la main. Parce que je ne suis pas pour le repli sur soi, le salut est ailleurs, par ici... au sein du groupe... pas au sein de la famille.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/le-pantalon/

Écrit par : le journal de personne | jeudi, 15 septembre 2011

ahahah !!! merci pour ton résumé, car moi je me suis endormie devant : j'ai un boulot dingue en ce moment.

Des 6 candidats à la primaire, aucun d'entre eux n'est apte à faire basculer le débat présidentiel de l'entre-deux tours. Je ne parle pas des idées, mais du discours : bref de la forme. Face à un "animal médiatique" comme l'est Nicolas Sarkozy, aucun d'entre eux ne fait le poids, du moins pour l'instant, il est à espérer pour eux - sinon pour la France ??? - qu'ils s'améliorent très rapidement.

Je reviendrai plus tard sur le fond, quand il sera temps, car personnellement, je guiderai mes choix sur un programme, pour la primaire et pour les élections présidentielles.

J'attends encore les dernières propositions qui doivent arriver avant les primaires pour me décider entre les candidats socialistes (bien que n'étant pas socialiste, je juge utile de voter aux primaires), puis ce sera pareil pour les présidentielles, 1er et second tour.

Pour l'instant, une seule a repris le principe des classes inclusives telles qu'elles sont pratiquée en Finlande, au Québec, en Belgique, c'est Martine. Ce point est essentiel pour moi : si je suis si crevée, c'est à cause du boulot que j'ai, en France et venant de France en Belgique, avec tous les enfants en situation de handicap qui n'ont pas trouvé de place dans leur pays.

Sarkozy et Châtel, je ne vous dis pas merci. Sarko n'a rien trouvé de mieux que d'envoyer son champion de Judo chez les Français bien lotis de Belgique, l'avait-il informé de l'existence là-bas de ces milliers de damnés de la France ?

http://desmotsgrattent.blogspot.com/2011/09/epidemie-dalzheimer-lump.html

Écrit par : Isabelle Resplendino | vendredi, 16 septembre 2011

On ne peut pas laisser dire que les banques ne sont responsables de rien !!!

Écrit par : estelle92 | vendredi, 16 septembre 2011

j'ai oublié de m'abonner

Écrit par : Isabelle Resplendino | vendredi, 16 septembre 2011

Pour moi un trio se dégage parmi les 6: Hollande, Aubry et Valls.

Ces trois là paraissent tout de même plus sérieux que les 3 autres.

Et parmi ces 3 là, c'est Valls qui aura mon vote aux primaires, devant Aubry et Hollande en 3e choix.

Valls est le seul à avoir oser dire que le désendettement devait être un préalable à toute réforme d'ampleur, que toute augmentation d'une dépense publique serait financée par une coupure dans une autre dépense publique. Pour un socialiste, c'est énorme d'avoir le courage de dire cela aussi clairement au stade des primaires.

Aubry un cran en-dessous, mais elle sait ce qu'elle veut faire et comment le mettre en oeuvre. Je pense qu'avec elle on retrouverait une certaine sérénité politique, similaire aux années Jospin. Je ne parle que d'état d'esprit ici, d'atmosphère, mais vu la zone que nous a mis Sarko, ce serait déjà très positif.

Hollande, pour moi, c'est le grand perdant de ce débat. Il n'a pas du tout été à la hauteur du talent que lui prêtent les sondages et les médias. Il m'est apparu relativement confus aussi bien dans ses 10 minutes face aux journalistes que dans le débat. Il maîtrise l'ironie, mmouais...

Quant aux 3 autres:
Montebourg c'est Don Quichotte, à la fois rigolo et touchant par son innocence. Son étrange coupe de cheveux m'aura fait oublier celle de Pujadas, ce qui est en soi une performance.

Baylet ne dit pas que des conneries, loin de là, mais on cherche un présidentiable là...

Et Royal, comme d'habitude, livre son gloubiboulga socio-écolo-économique juste et participatif. Lassant.

Écrit par : Aurélien | vendredi, 16 septembre 2011

http://www.youtube.com/watch?v=3l_Y--Dz6t8&feature=player_embedded

Écrit par : Isabelle Resplendino | vendredi, 16 septembre 2011

http://www.youtube.com/watch?v=r_ETEpuAYgo
:pppp

Écrit par : Martine | vendredi, 16 septembre 2011

Il ne s'est pas dit grand chose hier soir lors de ce débat ...

De toute manière, on connait déjà le programme des socialistes, quelqu'en sera le ou la candidate :

- Augmenter les salaires de la fonction publique,
- Embaucher des fonctionnaires,
- Financer sur fonds publics des emplois 'jeunes" improductifs,
- Augmenter les dépenses dites 'sociales',
- Augmenter les impôts.

Tout est dit, le reste n'est que bla bla pour endormir l'électeur.

Le résultat en sera l'augmentation des dépenses publiques, qui sont pourtant déjà à plus de 57 % du PIB, et des prélèvements obligatoires par voie de conséquence.

Écrit par : e liquide | samedi, 17 septembre 2011

Les socialistes font partie d’une famille politique qui a accompagné le libéralisme. Le PS a favorisé son avènement par ses capitulations successives et ses décisions qui ont libéré les flux financiers. Il a mis en œuvre une politique qui a été douce pour les détenteurs de stock-options, qui a privatisé à tour de bras, qui a œuvré avec zèle pour l’Europe du libre-échange et de la finance toute puissante. Au gouvernement, les socialistes font des cadeaux de riches aux riches et des cadeaux de pauvres aux pauvres. Seulement les cadeaux pour les pauvres ne durent jamais très longtemps et la contrepartie est toujours douloureuse ! Voir:
http://2ccr.unblog.fr/2011/06/10/rigolo-socialo-ecolo-bobo/

Écrit par : bouf | dimanche, 18 septembre 2011

Normal que tu trouves Valls pertinent. Il est de droite.
Mais il est le seul à ne pas le savoir.

Écrit par : Erasmus Tharnaby | mardi, 20 septembre 2011

@Erasmus
tsss : je ne le trouve pas pertinent sur tout, et notamment pas sur l'école...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 21 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.