Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Education, j'ai été raide avec Bayrou...Mea culpa... | Page d'accueil | Taxer les allocs ? »

jeudi, 08 septembre 2011

Mais kiçonkons ! Ils s'en prennent aux cadres maintenant...

J'ai un peu laissé passer le traitement de l'info, mais je la reprends tout de même avec un peu de retard. J'aurais pas du écrire kiçonkon mais kilèkon, plutôt ! Bruno vient de faire exploser en vol le connomètre. Chapeau.

Mais ces mecs-là, est-ce qu'ils réfléchissent, parfois ? Faudrait qu'ils bossent dans la vraie vie, de temps en temps, plutôt que de vivre de la politique, cela leur ferait du bien et ça leur raffraîchirait les neurones.

Dernière idée géniale en date, revenir sur les conditions d'indemnisation des cadres au chômage. Le Maire trouve que la France est trop généreuse.

Andouille ! Si jamais les cadres décidaient de quitter l'assurance chômage et de créer leur propre caisse, tu pourrais aller pleurer ta mère, gars : ce sont eux qui cotisent le plus, et ils paient bien plus qu'ils ne récupèrent d'indemnités. En fait, on peut même dire qu'ils tiennent à bout de bras les autres.

Un cadre, c'est un mec qui travaille généralement au forfait, du moins dans le privé : pas d'horaires définis. Tous ces riches que des gens comme Hollande (apparatchik qui n'a jamais rien foutu d'autre que d'être élu ou dans les rouages de son parti) conspuent, ils bossent comme des brutes. 

Bon, moi, j'ai un petit métier : je ne gagne pas énorme, mais je ne suis pas non plus pauvre. Classe moyenne, quoi. Mais mes horaires sont relativement protégés. Je discutais une jour (en fait, il y a longtemps) avec un gars qui bossait chez Andersen Consulting du temps où cela ne s'appelait pas encore Accenture et je lui dis : tiens, tu sais, je gagne plus que toi. Il me regarde l'oeil torve (on sortait de deux heure trente de cours de karaté et on était séché) et interrogatif. Je continue alors : ben oui, j'ai rapporté ce que j'estime être ton salaire au nombre d'heures réelles que tu bosses, et j'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer ; je ne suis pas sûr que tu gagnes le SMIG...

Bon, évidemment, je n'ai pas compté ses primes. C'est vrai. Mais il faut bien comprendre un truc : aussi bien dans le privé que dans le public, quand tu commences à vraiment grimper les étages, tu le fais à la force du poignet. Tu peux être nommé chef par la grâce d'un potental local ou national, mais sous-chef, en règle général, tu t'es bien fait chier pour le devenir. Et ça continue pour le rester...

A côté de ça, il y a évidemment des gens très modestes qui bossent aussi comme des fous. J'ai des exemples déments qui me viennent à l'esprit. Dans mon village d'origine, je connais deux ouvrières agricoles (des voisines) qui bossent depuis toujours ou presque. Elles ont commencé à travailler aux champs à l'âge de 14 ans. Cela fait presque 50 ans qu'elles se crèvent la paillasse à aller trimer en se levant à 4 heures du matin pour aller arracher des bottes de carotte ou des pommes de terre, cueillir des haricots et cetera...Le montant de leur retraite ? 450 euros. Non non, je ne blague pas. On ne vit pas avec 450 euros. En fait, on ne survit pas non plus. Coup de pot, leur maison est à elles. Oui, mais avec 450 euros, on ne peut payer ni les charges ni le médecin ni tellement d'autres dépenses...

Autre exemple qui me vient à l'esprit : encore une femme. Cumul de handicaps : éloignement géographique. Elle vient de la Nièvre pour travailler à Paris et subit toutes les grèves et les pannes de la SNCF et de la RATP. Lever 4 heures du matin, retour 8 heures du soir pour une société de prestation de services à la personne. En ce moment, elle a de sacrés ennuis de santé : une tension qui fait le yoyo et puis le coeur qui se serre. Débuts d'infarctus. Si par malheur elle s'arrête de bosser, elle est foutue. L'indemnisation de l'assurance maladie ne lui permet pas de payer son loyer, ses impôts et sa nourriture. Il ne lui est donc possible que de mourir à la tâche. C'est dégueulasse. Je sais. Moi aussi ça me fout les boules. 

Je disais tout ça pour rappeler qu'il n'y a pas que les cadres et que je ne me suis pas lancé dans un panygérique exclusif de la bourgeoisie de notre pays.

Je note cependant que ceux qui gueulent le plus contre les cadres sont souvent ceux qui en foutent le moins. Et puis c'est toujours plus sympa, comme le dit le Faucon, d'aller taper la niche du voisin que la sienne.

Bref, c'était une mauvaise idée (une de plus) de l'entourage de Sarkozy. C'est peut-être leur conversion à un trait fameux de notre Batave nationale (oups, j'ai dérapé) en 2007, vous savez, le "moi j'aime pas les riches"...Y'avait un blogue parodique, mais il s'est arrêté de publier, sniff...Mas bon, allez savoir pourquoi, j'ai bien l'impression d'avoir trouvé qui le tenait :-D 

Bon, fantôme de h16, qu'est-ce que t'attends pour te remettre au boulot, espèce de feinéant, sale riche, vil koulak capitaliste ! Cadre !

Commentaires

@lheretique

financièrement ce qui est annoncé ici est faux :-)
Moi je dis chiche: mettons des caps et laissons se mettre en place des sociétés de secours mutuelles.
A l'heure actuelle les systèmes de solidarité sont facteurs d'accroissement d'inégalités. Cela nécessite donc de réfléchir un peu à cette question...

Écrit par : Fabrice_BLR | vendredi, 09 septembre 2011

@Fabrice
qu'est-ce qui est faux ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 septembre 2011

Je peux te confirmer que quand on est cadre dans l'industrie privée, d'une part on est relativement bien payé par rapport au commun des mortels, mais d'autre part on est très loin des 35 heures. La moyenne, c'est plutôt 50 heures (un cadre est payé de façon forfaitaire), et comme on a souvent gracieusement un ordinateur portable mis à disposition (avec deux alimentations, ça je n'ai jamais compris pourquoi..., à moins que ce ne soit une pour le bureau et une pour le domicile...), on n'échappe pas au travail, quel que soit le jour de la semaine.

Le soir, c'est difficile de sortir des problèmes de la journée, sauf à visionner un bon film de kung-fu avec Jet Li (c'est ce qu'il m'est arrivé de faire à une époque) pour se vider la tête. Le week-end, ton PC - en général hyper high-tech - est là pour te rappeler que tu dois bosser. Et quand tu es "con" comme j'ai pu l'être, tu culpabilises lorsque tu ne bosses pas...

Alors, bien sûr tous les cadres ne sont pas à mettre à la même enseigne. Mais, pour la majorité, devant ce qu'ils gagnent - qui n'est généralement pas exorbitant (en moyenne 3 voire 4 fois le SMIC) sauf cas particuliers -, il n'y a pas je crois à crier au scandale.

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 09 septembre 2011

Excellent billet.

Écrit par : falconhill | vendredi, 09 septembre 2011

Que voulez-vous, l'hérétique lorsqu'il y a mal-donne dans l'analyse de la problématique, les réponses fournies ne peuvent etre qu' ahurissantes.
Je crois me souvenir que les cadres ont déjà subi cet assaut en 2008 ;)
A ce stade il ne s'agit plus de surdité car avec la langue des signes il y a toujours moyen de communiquer, ni meme d'aveuglement.
http://rde.revues.org/index470.html
Vais finir par opter pour la finition d'un mur plutot. ;o))

Écrit par : Martine | vendredi, 09 septembre 2011

@L' hérétique,
Mon billet préféré de H est celui-ci:
http://h16free.com/2011/09/04/9850-le-crepuscule-de-la-marmotte-cendree
Meme s'il égratigne FBayrou, nous savons bien les tentatives d'entrisme au sein de notre mouvement...Un flash back sur les municipales puis européennes suffit...

Écrit par : Martine | vendredi, 09 septembre 2011

J'avais raté cette info également, étonnant que LE Maire tombe dans ce piège de cibler une catégorie des "profiteurs" plutôt favorable à ce parti ; enfin avant . Ca va remonter le moral des cadrespour la prochaine enquête viavoice.
@JF, mince j'ai 3 cordons d'alim !

Écrit par : atlantic | vendredi, 09 septembre 2011

Bonjour l'Hérétique,

Eh bien désolé de te décevoir, mais non, je n'ai jamais tenu le blog parodique que tu cites :) J'ai déjà trop de travail avec le mien !

Écrit par : h16 | dimanche, 11 septembre 2011

Il y a aussi la suppression des RTT en ligne de mire de l'UMP.
Parce que les 35 heures, c'est aussi un aménagement du temps de travail, dans lequel les cadres ne comptent pas leurs heures de travail par jour, mais bénéficient de journées théoriquement de congés. Pour les dirigeants d'entreprise, l'arrêt des RTT an garder les aménagements sur l'organisation du travail obtenus en contrepartie, ce serait le beurre, l'argent du beurre, etc.


@l'heretique: je trouve que ta vision de la promotion des cadres en entreprise assez décorrélée de la réalité. Non il ne suffit pas de travailler beaucoup et d'être compétent pour gravir les échelons.

Écrit par : Mia | dimanche, 11 septembre 2011

@Mia
Jusqu'à un certain degré seulement. Après, cela devient éminemment politique : faut être dans les bons réseaux.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 11 septembre 2011

Je suis cardiologue, mais je n'ai pas compris ce passage:

"puis le cœur qui se serre."

Ça veut dire quoi?

"Débuts d'infarctus"

C'est quoi, un début d'infarctus?

Écrit par : Elie Arié | dimanche, 11 septembre 2011

Peu d'indulgence
Début d'infractus: sensation d'étau dans la poitrine avec douleur irradiant bras gauche.
Tension en yoyo: tachicardie?
Sensation d'étau peut etre ausi due au stress...
J'ai tout bon, doc? ;)

Écrit par : Martine | dimanche, 11 septembre 2011

@ Martine

Euh...Vaut mieux ne pas insister!

Écrit par : Elie Arié | dimanche, 11 septembre 2011

@ Martine

Euh...Vaut mieux ne pas insister!

Écrit par : Elie Arié | dimanche, 11 septembre 2011

C'est à dire? Je sais que mon com est perfectible... :)
@+

Écrit par : Martine | dimanche, 11 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.